Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri II de Brabant

mardi 11 avril 2017 (Date de rédaction antérieure : 23 mars 2017).

Henri II de Brabant (1207-1248)

Duc de Brabant de 1235 à 1248

Fils d’ Henri 1er, duc de Brabant , et de Mathilde de Boulogne .

À peine né, il fut fiancé à une fille de Philippe de Souabe, roi des Romains et compétiteur d’Othon IV de Brunswick. Son père le donna en otage à plusieurs reprises, et il apparaît dans les chartes et diplômes aux côtés de son père à partir de 1221. Il fut armé chevalier en 1226. En 1228, il se signala dans une campagne contre l’archevêque de Cologne [1].

Il épousa en premières noces le 22 août 1215 Marie de Souabe fille de Philippe de Souabe, roi des Romains et d’ Irène Ange .

Il succède à son père en 1235. En 1237, il fut impliqué dans la guerre entre l’évêque de Liège et la famille de Limburg, puis dans les luttes d’influence qui se déchaînèrent à la mort de l’évêque pour l’élection de son successeur. La guerre ne se termina qu’en 1243. Après cette date, il n’intervint plus dans les affaires de l’Empire, se consacrant à la gestion de son duché.

Veuf, il se remarie vers 1240 à Sophie de Thuringe , fille de Louis IV , landgrave de Thuringe [2], et d’ Élisabeth de Hongrie .

Henri II fut inhumé, avec sa deuxième épouse Sophie de Thuringe, dans un mausolée situé dans le chœur de l’église de l’abbaye cistercienne de Villers-en-Brabant [3].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Alphonse Wauters, « Henri II », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 9, Bruxelles,‎ 1887

Notes

[1] Le diocèse de Cologne, en Allemagne, fut fondé 4ème siècle et devint archidiocèse métropolitain de rite romain au 8ème siècle. Au 13ème siècle, l’archevêque de Cologne prend le rang prestigieux de Prince Électeur du Saint Empire, le territoire de l’archevêché se muant en Électorat de Cologne.

[2] Titre porté au Moyen Âge par plusieurs princes germaniques possesseurs de terres relevant directement de l’empereur, en particulier les comtes d’Alsace, de Hesse et de Thuringe.

[3] L’ancienne abbaye de Villers, canoniquement « abbaye de Villers-en-Brabant », est située à Villers-la-Ville, en Brabant wallon (Belgique). Fondé en 1146 dans la vallée de la Thyle par Bernard de Clairvaux, ce monastère de l’ordre de Cîteaux est l’une des premières « filles » de l’abbaye de Clairvaux. Mis à sac par la Révolution française puis confisqué par cette dernière comme bien national, ses moines en furent alors expulsés et son domaine vendu en lots. Ses ruines, appartenant à la Région wallonne, relèvent notamment du patrimoine majeur de Wallonie.