Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hélène (mythologie)

mercredi 27 juillet 2016

Hélène (mythologie)

Personnage de la mythologie grecque

Fille de Zeus et de Léda . Selon la légende, elle était la plus belle femme du monde, seule la déesse Aphrodite la surpassant dans ce domaine.

Elle est mariée à Ménélas , roi de Sparte [1], avant d’être enlevée par Pâris, prince troyen, cet événement déclenchant la guerre de Troie [2] qui oppose Grecs et Troyens.

Elle fut l’objet d’un culte héroïque important dans la ville de Sparte.

Considérée comme la plus belle femme au monde, inspiratrice d’innombrables passions, elle fut enlevée par Thésée dans sa jeunesse, qui l’emporta en Attique [3]. Mais elle fut secourue par ses frères alors que Thésée s’était absenté pour se rendre aux Enfers.

Lorsqu’elle fut en âge de se marier, tous les chefs de Grèce briguèrent sa main. Comme leur rivalité risquait d’embraser la Grèce, sur la suggestion d’Ulysse, Tyndare sacrifia un cheval et fit monter les prétendants sur la peau du cheval et prêter un serment solennel. Quel que fût celui qui serait choisi, ils promettaient de lui porter secours tous ensemble si jamais quiconque tentait de lui ravir son épouse.

Hélène épousa Ménélas, devenant ainsi reine de Sparte, et lui donna une fille. Plusieurs années plus tard, alors que Ménélas s’était absenté pour aller en Crète, le prince troyen Pâris arriva à Sparte et charma la belle Hélène. Selon certaines versions, il la séduisit grâce à l’intervention d’Aphrodite et la persuada de s’enfuir avec lui ou alors il l’enleva et l’emmena à Troie.

La déesse Aphrodite lui avait en effet accordé l’amour de la plus belle femme au monde à la suite du jugement de Pâris et de sa pomme de discorde.

Furieux de cet affront, Ménélas se rendit auprès de son frère Agamemnon, le roi de Grèce le plus puissant, et tous deux montèrent une immense expédition pour aller à Troie, détruire la ville et récupérer Hélène. Selon le serment prêté peu avant le mariage d’Hélène, tous les anciens prétendants furent contraints de participer à la guerre qui se préparait.

La guerre dura dix ans et fut la plus meurtrière de l’Antiquité. Ménélas et Pâris s’affrontèrent en duel pour l’amour d’Hélène, protégé chacun par ses déesses protectrices, et le premier l’emporta sur le second.

Finalement, grâce à une ruse d’Ulysse, les Grecs parvinrent à s’emparer de la ville, qu’ils détruisirent totalement. Ménélas fit partie des Grecs qui s’introduisirent dans la ville. Il tua alors Déiphobe le nouvel époux d’Hélène après la mort de Pâris et retrouva son épouse.

Il avait tout d’abord l’intention de la tuer à cause de sa trahison, mais devant l’immense beauté d’Hélène, il s’éprit de nouveau d’elle et la ramena avec lui.

Pendant le voyage de retour, qui dura huit ans, ils s’arrêtèrent en Crète, à Chypre, en Libye, en Phénicie, puis en Égypte.

Après la mort de Ménélas, Hélène fut chassée de Sparte et se réfugia à Rhodes.

Mais la reine Polyxo, qui l’avait accueillie sur son île, désespérée par la mort de son époux, tué devant Troie, l’accusa de ce malheur. Elle la fit alors étouffer dans son bain par ses servantes et fit suspendre son cadavre à un arbre.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Plutarque, Vies parallèles/ Traduction R. Flacelière et E. Chambry/Éditeur Belles Lettres/Paris/1999/Pages : 212

Notes

[1] Sparte ou Lacédémone est une ancienne ville grecque du Péloponnèse, perpétuée aujourd’hui par une ville moderne du même nom. Située sur l’Eurotas, dans la plaine de Laconie, entre le Taygète et le Parnon, elle est l’une des cités-États les plus puissantes de la Grèce antique, avec Athènes et Thèbes.

[2] La guerre de Troie est un conflit légendaire de la mythologie grecque, dont l’historicité est controversée. Elle est parfois appelée Deuxième guerre de Troie en référence à l’expédition menée contre la cité par Héraclès après la quête de la Toison d’or que certains nomment Première guerre de Troie.

[3] L’Attique est une péninsule et une région administrative historique de Grèce située dans le prolongement du Pinde. Elle s’avance dans la mer Égée entre le golfe des îles Petalis à l’est et le golfe Saronique à l’ouest ; son extrémité méridionale est constituée du cap Sounion. Elle est bordée au nord par la Béotie et à l’ouest par la Mégaride. Elle correspond approximativement à la périphérie moderne de l’Attique. Elle constituait le territoire de la Cité-État d’Athènes.