Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Jean-Baptiste de Brouchoven

Jean-Baptiste de Brouchoven

vendredi 22 juillet 2016

Jean-Baptiste de Brouchoven (vers 1621-1691)

Comte de Bergeyck-Diplomate

Né à Lierre [1], fils de Gérard, seigneur gagiste de Bergeyck, Westerhoven et Rythoven, et de Catherine Maes.

Il épouse Hélène Fourment , deuxième épouse de Pierre Paul Rubens, puis Marie-Françoise d’Ennetières, et est le père de Jean de Brouchoven et de Hyacinthe-Marie de Brouchoven .

Il est nommé conseiller et commis des domaines et finances du roi dans les Pays-Bas en 1655, puis conseiller de courte robe au Conseil d’État établi à Madrid pour les affaires des Pays-Bas et de Bourgogne en 1663.

Il est envoyé en mission diplomatique confidentielle à La Haye au mois d’août 1667 pour convaincre les Provinces-Unies [2] de fournir aux Pays-Bas espagnols [3] des secours contre les troupes françaises. Lors des conférences d’Aix-la-Chapelle [4], il reçoit les pleins pouvoirs que lui délègue le marquis de Castel Rodrigo [5] pour conduire les négociations. Il signe l’acte du traité le 2 mai 1668.

Il est ensuite chargé avec Laurent de Hovynes et Jean De Paepe de représenter les intérêts de l’Espagne aux conférences de Lille. Il est envoyé en mission diplomatique en Allemagne en 1674, puis à Londres en 1675 et en 1677.

Il reçut l’ordre de Saint-Jacques [6] pour ses services.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Brouchoven (Jean-Baptiste de) », Biographie nationale de Belgique, Académie royale de Belgique

Notes

[1] Lierre est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la Province d’Anvers. La ville est située au confluent de la Grande Nèthe et de la Petite Nèthe.

[2] La République des sept Provinces-Unies des Pays-Bas ou République des Provinces-Unies des Pays-Bas ou en abrégé Provinces-Unies, est le nom usuellement donné aux sept provinces du nord des Dix-Sept Provinces ou Pays-Bas espagnols en 1581 jusqu’à la création par les Français de la République batave (1795) puis du Royaume de Hollande (1806) et qui constituaient l’État de Leurs Hautes Puissances Messeigneurs les États généraux des provinces unies des Pays-Bas. On désigne également les Provinces-Unies par les appellations Pays-Bas septentrionaux ou Pays-Bas du nord, par opposition aux Pays-Bas méridionaux ou Pays-Bas du sud Belgica Regia retombés sous domination espagnole pendant la Guerre de Quatre-Vingts Ans. Le 26 juillet 1581, par l’Acte de La Haye, ces provinces, alors sous l’autorité du roi d’Espagne, prenaient leur indépendance et constituaient une fédération.

[3] Les Pays-Bas espagnols étaient les États du Saint Empire romain rattachés par union personnelle à la couronne espagnole sous le règne des Habsbourgs, entre 1556 et 1714. Cette région comprenait les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, ainsi que des territoires situés en France et en Allemagne. La capitale était Bruxelles.

[4] Le traité d’Aix-la-Chapelle de 1668 est un traité de paix signé à Aix-la-Chapelle, le 2 mai 1668, entre le marquis de Croissy, Charles Colbert, représentant le roi de France et de Navarre, Louis XIV, et le baron de Bergheik, délégué du marquis de Castel Rodrigo, Francisco de Moura Cortereal, représentant le roi des Espagnes, Charles II. Il met fin à la guerre de Dévolution entre la France et l’Espagne.

[5] Marquis de Castel Rodrigo est un titre nobiliaire portugais créé en 1600 par Philippe II du Portugal. Il fut décerné à la famille de Moura (allusion à la reconquête de Moura sur les Maures en Alentejo en 1165).

[6] L’ordre de Santiago (Saint-Jacques de l’Épée) est un ordre militaire et religieux catholique, aujourd’hui ordre honorifique en Espagne et au Portugal.