Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Frédéric de Castille

Frédéric de Castille

mardi 12 juillet 2016, par ljallamion

Frédéric de Castille (1360-1394)

Armoiries de Frédéric de Castille.Fils naturel d’ Henri II de Castille et de Beatriz Ponce de Leon et Jerica . Ses grands-parents paternels étaient le roi Alphonse XI dit le Vengeur et Leonor de Guzman et du coté maternelle Pedro Ponce de León Viejo et Beatriz de Jérica. Il était le frère de Enrique de Castille , duc de Medina Sidonia [1] et comte de Cabra [2], et de Beatriz de Castilla .

Il fut nommé duc de Benavente [3] par son père en 1378, un titre qui reviendra à la couronne à sa mort en 1394.

En 1380 Frédéric fut réprimandé par son frère, le roi Juan 1er de Castille, pour avoir pris possession d’un revenu, qui avait été indûment perçu à l’hôpital de San Marcos de León [4].

A la mort de la première épouse de Jean 1er de Castille, Éléonore d’Aragon , le mariage de Frédéric de Castille avec Béatrice de Portugal, fille de Ferdinand 1er de Portugal et de Leonor Téllez de Meneses et héritier au trône portugais fut annulée, puis la princesse portugaise est devenue la nouvelle épouse de son propre frère, Jean 1er de Castille, qui l’épousa en mai 1383.

Lorsque Jean 1er de Castille est mort en 1390 à Alcala de Henares [5], à la suite d’une chute de cheval, les deux fils de son premier mariage, Enrique et Fernando, étaient mineurs.

Comme frère de Jean 1er de Castille, Frédéric de Castille faisait partie à partir de 1390 du Conseil de régence et était l’un des gardiens de l’enfant-roi Henri III. Il fut confronté à l’archevêque de Santiago de Compostelle, Juan García Manrique , et dû quitté le Conseil de Régence avec l’archevêque de Tolède, Pedro Tenorio , et Gonzalo Nunez de Guzman , maître de l’Ordre de Calatrava [6].

En 1392, il fut réadmis au Conseil de Regence, mais la mort d’un chevalier castillan sur ses ordres lui a nouveau coûté l’expulsion du Conseil. En 1394, il fut réadmis à nouveau, mais après un court laps de temps, il fut accusé d’avoir commis plusieurs irrégularités financières, en collusion avec ELeonore de Navarre et Alfonso Enríquez, comte de Noreña et Gijón , et son cousin Pedro Enriquez de Castilla , le comte de Trastamare.

En Juillet 1394, il fut arrêté par ordre du roi Henri III de Castille et emprisonné dans le château de Burgos [7], avant d’être envoyé au château de Monreal del Campo, puis à Castillo de Almodóvar del Río [8], où il mourut en 1394.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé Fadrique de Castille/Traduit par mes soins

Notes

[1] La Maison de Medina Sidonia est une maison noble espagnole originaire de la couronne de Castille, nommé après le duc de Medina Sidonia, pairie héréditaire Juan II de Castille accordée à Juan Alonso Pérez de Guzmán, 3ème comte de Niebla, 17 février 1445, comme une récompense pour ses services à la couronne. Le duc de Medina Sidonia est le plus ancien duché du Royaume d’Espagne.

[2] Le comté de Cabra est une pairie espagnole accordée par le roi Henri IV le 2 de Novembre 1455 à Diego Fernandez de Cordova et Montemayor, 1er vicomte de Iznájar. Son nom fait référence à la commune andalouse de Cabra dans la province de Cordoba.

[3] Le Duché de Benavente est une pairie espagnole héréditaire qui a été accordée par le roi Henri IV de Castille le 28 Janvier de 1473 en faveur de Rodrigo Alonso Pimentel , 4ème comte de Benavente, et seigneur de Villalón, Mayorga, Betanzos, Allariz Aguiar, Sandiáñez, Milmanda. Le titre fut accordé sans annuler le comté, de sorte que les ducs de Benavente sont intitulés comte duc. Son nom fait référence à la ville de Benavente, dans la province de Zamora (Castille et Léon)

[4] Il servit d’hôpital aux pèlerins du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est pourquoi, la façade de style plateresque du couvent de Saint Marc est ornée de statues et de médaillons représentant notamment des motifs propres à Saint Jacques. La majorité des autres statues glorifie la monarchie universelle de Charles 1er. Le plan de l’église du couvent est en croix latine. La sacristie, œuvre de Juan de Badajoz el Mozo, dispose de 3 voûtes étoilées. Ce dernier est aussi l’auteur des médaillons ornant le cloître de styles Renaissance et baroque qui se distingue aussi par les décorations florales de Juan de Juni.

[5] Alcalá de Henares est une commune d’Espagne, située dans la Communauté autonome de Madrid. Elle s’étend sur la comarque naturelle de La Campiña même si une partie de la ville se situe sur La Alcarria. Culturellement, Alcalá de Henares appartient à la comarque d’Alcalá dont c’est la capitale.

[6] L’Ordre d’Alcántara (initialement Ordre de Saint-Julien de pereiro) est un ordre militaire hispanique fondé au 12ème siècle.

[7] Ce château symbolise la Reconquista, il naît en 884 en même temps que la ville. Le promontoire est choisi, car il permet de surveiller toute la plaine. C’est un véritable avant poste contre les musulmans. Au 13ème siècle, il passe réellement sous contrôle des souverains de Castille. Jusqu’au 15ème siècle, c’est un lieu assez luxueux

[8] Le château d’Almodovar del Río est une forteresse d’origine arabe située dans la localité homonyme, dans la communauté autonome d’Andalousie au sud de l’Espagne. Antérieurement, il était une place forte romaine, son édification actuelle remonte à 760. Il a été plusieurs fois remanié au cours du Moyen Âge.