Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Batis de Lampsaque

samedi 2 avril 2016

Batis de Lampsaque

Étudiante d’Épicure à Lampsasque [1] au début du 3ème siècle av. jc. Elle est la sœur de Métrodore et la femme d’Idoménée.

À la mort de son fils, Métrodore écrit à sa sœur pour la réconforter, en lui disant que tout le Bien des mortels est mortel, et qu’il y a un certain plaisir à se laisser aller à la tristesse et qu’on doit chasser cette envie dans de tels moments .

Épicure écrit une lettre à Batis pour la mort de Métrodore en 277.

Parmi les fragments de lettres découverts parmi les papyrus à la Villa des Papyri [2] à Herculanum [3], certains pourraient avoir été écrits par Batis.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Batis of Lampsacus »

Notes

[1] Lampsaque, d’abord connue comme Pityussa est une ancienne cité grecque d’Asie mineure, située sur la rive sud de l’Hellespont, en Troade. Elle est proche de l’actuelle Lapseki.

[2] La villa des Papyrus est une villa d’Herculanum, appartenant à Pison, beau-père de Jules César. Elle a été ensevelie par l’éruption du Vésuve en 79 et dégagée lors de fouilles archéologiques en 1750, commandées par Charles de Bourbon.

[3] Herculanum Ercolano depuis 1969 était une ville romaine antique située dans la région italienne de Campanie, détruite par l’éruption du Vésuve en 79, conservée pendant des siècles dans une gangue volcanique et remise au jour à partir du 18ème siècle par les Bourbons qui régnaient sur Naples. La cité était petite avec une superficie de 12 hectares, dont environ 4,5 ha ont été dégagés, et une population estimée à quatre mille habitants. La cité n’est qu’en partie connue, la plupart des édifices publics ou cultuels étant inconnus à ce jour.