Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 5ème siècle > Samuel, Chimouêl ou Chamvel dit le Syrien

Samuel, Chimouêl ou Chamvel dit le Syrien

dimanche 21 février 2016

Samuel, Chimouêl ou Chamvel dit le Syrien (mort en 437)

Catholicos ou anti-catholicos de l’Église apostolique arménienne de 432 à 437

Après la déposition par l’empereur sassanide Vahram V du catholicos Sahak 1er en 428 et les intermèdes de Sourmak , déposé en 429, et de Berkicho , déposé en 432, l’empereur divise les fonctions catholicossales. Il assigne les fonctions temporelles à Samuel alors qu’il remet les fonctions spirituelles notamment la consécration des évêques à Sahak 1er.

Samuel se rend rapidement impopulaire par les taxes abusives auxquelles il soumet le clergé arménien. À sa mort, les nakharark [1] tentent de persuader, en vain, Sahak 1er de reprendre l’exercice de l’ensemble des fonctions catholicossales.

Devant son refus, Sourmak, devenu entretemps évêque du Bznounik [2], reprend les fonctions temporelles.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean-Pierre Mahé, « Affirmation de l’Arménie chrétienne (vers 301-590) », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat,‎ 2007 (1re éd. 1982)

Notes

[1] Le nakharar est un satrape héréditaire en Arménie. Ce titre est de premier ordre au sein de la noblesse arménienne antique et médiévale.

[2] nord du lac de Van