Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Henri III de Brabant dit le Débonnaire

Henri III de Brabant dit le Débonnaire

samedi 18 juillet 2015

Henri III de Brabant dit le Débonnaire (vers 1231-1261)

Duc de Brabant de 1248 à 1261

Fils d’ Henri II , duc de Brabant, et de Marie de Souabe . En tant que trouvère [1], il produisit quatre chansons en langue française.

Il fit ses premières armes aux côtés de son parent Guillaume de Hollande , élu roi des Romains, à la conquête du Saint Empire et assista à son couronnement le 1er novembre 1248 à Aix-la-Chapelle. Mais il ne participa pas à la Guerre de Succession de Flandre et du Hainaut [2] dans laquelle étaient impliqués le fils et le beau-frère de l’empereur, et s’allia à leur ennemi, Guillaume III de Dampierre , comte de Flandre, qui devint son beau-frère. Il épouse en 1251 Adélaïde de Bourgogne dite Aleyde de Brabant fille d’Hugues IV, duc de Bourgogne, et de Yolande de Dreux.

Il chercha surtout à assurer la paix dans l’ancienne Lotharingie [3] et y parvint avec succès, malgré la haine qui opposait les Dampierre aux Avesnes, puis les désordres qui suivirent la mort de Guillaume de Hollande et les affrontements entre ses deux successeurs en concurrence, Richard de Cornouailles et Alphonse X de Castille. Malade, il signa en 1261 sur son lit de mort une charte accordant plus de droits judiciaires à ses sujets brabançons.

Henri III fut inhumés dans un mausolée au milieu du chœur de l’église gothique Notre-Dame des Dominicains à Louvain [4], alors en construction.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Thomas Coomans & Anna Bergmans, "L’église Notre-Dame des Dominicains à Louvain : mémorial d’Henri III, duc de Brabant, et d’Alix de Bourgogne", dans Bulletin monumental, 167/2, 2009.

Notes

[1] Les trouvères sont des poètes et compositeurs de langue d’oïl au Moyen Âge.

[2] On appelle Guerre de Succession de Flandre et du Hainaut une série de conflits qui opposèrent les enfants de Marguerite de Flandre au milieu de 13ème siècle

[3] La Lotharingie désigne le royaume de Lothaire II, arrière-petit-fils de Charlemagne. Il fut constitué en 855. Après sa mort, elle fut l’enjeu de luttes entre les royaumes de Francie occidentale et de Francie orientale, avant d’être rattachée à la Germanie en 880. Il devint un duché au début du 10ème siècle. Dans la deuxième moitié du 10ème siècle, le duché fut scindé en un duché de Basse Lotharingie et un duché de Haute Lotharingie, qui deviendra la Lorraine.

[4] L’église des Dominicains à Louvain, le plus ancien édifice gothique de la capitale du Brabant, fut bâtie dans le courant de la seconde moitié du 13ème siècle comme église funéraire d’Henri III, duc de Brabant, et de son épouse Alix de Bourgogne. Grâce à l’appui de la famille ducale, les Dominicains (Frères Prêcheurs) réussirent à construire un monastère important dans le cœur de la ville, sur le site de l’ancienne résidence ducale. Comme la plupart des couvents dominicains, celui de Louvain comprenait une bibliothèque et un studium qui devint un studium generale suite à la fondation de l’université de Louvain en 1425. Après la suppression de la communauté en 1796, les bâtiments monastiques furent détruits et l’église utilisée comme église paroissiale.