Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Richard de Reviers

vendredi 17 juillet 2015

Richard de Reviers (mort en 1107)

Baron anglo-normand

Il a peut-être accompagné Guillaume le Conquérant dans sa conquête de l’Angleterre en 1066. Il était seigneur de Reviers [1], de Vernon [2] et de Néhou [3] en Normandie, et lord de Plympton, Christchurch [4] et Carisbrooke en Angleterre.

Il portait le nom de Richard de Reviers, anglicisé en Redvers, Revières ou moins communément, Rivers. Ses origines ne sont pas très claires, sa parenté a été établie par recoupement de plusieurs chartes de dons à des églises. Il est probable qu’il soit le fils de Guillaume de Vernon, et d’Emma, une fille d’Osbern de Crépon.

Il participa peut-être à la bataille de Hastings [5]. Il est cité dans le Domesday Book [6] de 1086 en tant que détenteur d’un seul manoir : Mosterton [7]. Il s’attache au service d’Henri, le plus jeune fils de Guillaume le Conquérant, et quand ce dernier devient roi en 1100, il est largement récompensé par de vastes domaines dans le Devon [8], le Dorset [9], le Hampshire [10] et l’île de Wight [11].

Il est l’un des conseillers d’Henri 1er, et lors de l’invasion de 1101, menée par le duc Robert Courteheuse, il est l’un des principaux alliés du roi contre son frère.

Il reçoit l’île de Wight en 1102, peut-être parce qu’il est parent d’un précédent seigneur de l’île, Roger de Breteuil, comte de Hereford [12]. Ce territoire reste dans la famille à travers les Redvers ou Reviers et Vernons jusqu’au règne Édouard 1er.

Richard de Reviers meurt en 1107 dans le monastère de Montebourg [13], dans le Cotentin, et dont il était devenu le patron depuis que Henri 1er Beauclerc lui en avait donné la garde. Il est inhumé dans l’église abbatiale, où son sarcophage se trouve toujours aujourd’hui.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pierre Bauduin, La Première Normandie (Xe-XIe siècles), Presses Universitaires de Caen, 2004

Notes

[1] Reviers est une commune française, située dans le département du Calvados

[2] Eure

[3] Manche

[4] Christchurch est une ville et un borough du Dorset sur la côte de la Manche, voisin de Bournemouth à l’ouest et avec la région New Forest à l’est.

[5] La bataille d’Hastings s’est déroulée le 14 octobre 1066 à une dizaine de kilomètres au nord de la ville d’Hastings, dans le Sussex de l’Est. Elle oppose le dernier roi anglo-saxon d’Angleterre, Harold Godwinson, au duc Guillaume de Normandie, et se solde par une victoire décisive de ce dernier.

[6] Le Domesday Book est l’enregistrement du grand inventaire de l’Angleterre terminé en 1086, réalisé pour Guillaume le Conquérant, l’équivalent de nos jours d’un recensement national.

[7] comté de Dorset

[8] Le Devon est un comté du sud-ouest de l’Angleterre, encadré par les Cornouailles à l’ouest et le Dorset et le Somerset à l’est. C’est le quatrième plus grand comté d’Angleterre.

[9] Dorset est un comté en grande partie rural dans le sud-ouest de l’Angleterre, situé sur la Manche. La capitale est Dorchester. Le comté occupe une superficie de 2 652 km². Le Dorset touche le Devon à l’ouest, le Somerset et le Wiltshire au nord et le Hampshire à l’est.

[10] Le Hampshire est un comté anglais situé sur la côte sud de la Grande-Bretagne, en face de l’île de Wight. Son chef-lieu est Winchester. Avec une superficie de 3 769 km², il s’agit du neuvième plus vaste comté traditionnel d’Angleterre, et du plus vaste de l’Angleterre du Sud-Est. D’ouest en est, il est entouré par les comtés du Dorset, du Wiltshire, du Berkshire, du Surrey et du Sussex de l’Ouest.

[11] L’île de Wight est une île de la côte sud de l’Angleterre au Royaume-Uni qui se situe dans la Manche, face à l’embouchure du Southampton Water et de la ville de Portsmouth qui se trouvent sur l’île de Grande-Bretagne, dont elle est séparée par un bras de mer : le Solent. Elle a un riche passé historique et a même été brièvement indépendante durant le 15ème siècle. Sa capitale administrative, Newport, se trouve au centre de l’île.

[12] Le titre de comte de Hereford a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Angleterre, et même dans la période anglo-saxonne. Le comté de Hereford, Herefordshire est situé à l’ouest de l’Angleterre, en bordure du Pays de Galles.

[13] Le monastère semble avoir été fondé par le duc Guillaume le Conquérant, entre 1066 (date de la Conquête de l’Angleterre) et 1087 (date de la mort du Conquérant). Aucune date plus précise ne peut être affirmée, en l’absence d’une charte de fondation subsistant encore aujourd’hui. Les seuls renseignements sur la création de la maison bénédictine de Montebourg nous sont donnés par deux brefs des ducs Guillaume le Conquérant et Robert Courteheuse, par des actes du 12ème siècle, qui parlent de « Willelmus rex qui Angliam conquisivit » (« roi Guillaume qui a conquis l’Angleterre ») et par des chroniqueurs du 12ème siècle