Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Conan 1er de Bretagne dit le Tort

Conan 1er de Bretagne dit le Tort

jeudi 6 mars 2014, par ljallamion

Conan 1er de Bretagne dit le Tort (?-992)

Comte de Rennes à partir de 970-Duc de Bretagne de 990 à 992

Blason Conan 1er Comte de Rennes

Fils de Juhel Bérenger. Après s’être débarrassé de la tutelle de Wicohen, l’archevêque de Dol-de-Bretagne, qui avait imposé sa suzeraineté à son père, Conan est mentionné pour la première fois comme “Conanus comes Britanniae” le 16 août 979 à la cour du comte Eudes de Chartres ce qui montre que la partage du pouvoir effectué au début de la décennie 950 après la mort d’Alain Barbetorte s’imposait encore en Bretagne

Conan épouse Ermengarde fille de Geoffroy 1er Grisegonnelle . Cette union angevine permettait que les enfants à naître apparaissent comme des descendants des anciens comte de Nantes de l’époque carolingienne dont les Ingelgeriens [1] étaient issus en ligne féminine et elle apportait en dote des prétentions sur le Nantais.

Il prend ensuite le contrôle du Vannetais [2] en s’alliant avec Orscand le Grand , évêque de Vannes. La première bataille de Conquereuil [3] disputée contre Hoël de Nantes en 981 ne lui permet pas d’imposer sa suzeraineté sur le Nantais en raison d’une grave blessure qu’il reçoit et qui l’oblige à retourner à Rennes, l’empêchant de pousser son avantage

Après la disparition du comte Guérech de Nantes , il met la main, sans résistance, sur le comté de Nantes en 990 après la mort de son jeune héritier le comte Alain(Alain II) . Il fait construire une forteresse au sud-ouest de la ville, le château du Bouffay près du confluent de l’ Erdre et de la Loire et en confie la garde à son allié l’évêque Orscand.

Conan aurait ensuite été proclamé duc de Bretagne. Lors de la confirmation d’une donation faite à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, le 28 juillet 990 en présence de l’ensemble des évêques de Bretagne, Conan prend le titre de “Princeps Britannorum”.

Le nouveau comte d’Anjou, Foulques Nerra s’inquiétant de son ascension politique se proclame le défenseur des intérêts de la maison de Nantes et il lui livre combat. Conan 1er est tué lors de la seconde bataille de Conquereuil [4] le 27 juin 992.

Il fut inhumé dans la chapelle Saint-Martin de l’église abbatiale du Mont-Saint-Michel dont il était le bienfaiteur.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Conan Ier de Bretagne/ Portail de l’histoire/ Ducs de Bretagne

Notes

[1] Les Ingelgeriens sont un lignage de la noblesse franque, qui établit l’autonomie et la puissance du comté d’Anjou entre 930 et 1060, profitant des luttes entre les derniers Carolingiens et les Robertiens, ancêtres des Capétiens.

[2] Le Vannetais ou Pays de Vannes. Son territoire correspond à celui de l’un des neuf anciens évêchés de Bretagne. C’était aussi à l’origine un royaume, dont le nom historique était le Bro Ereg, fondé au 6ème siècle, et incorporé par Nominoë au royaume indépendant de Bretagne au 9ème siècle.

[3] La première bataille de Conquereuil se déroule en 981 et oppose l’armée du comte de Nantes Hoël appuyée par ses alliés angevins, duc de Bretagne en titre, à celle du comte de Rennes Conan pour le contrôle du duché.

[4] La seconde bataille de Conquereuil se déroule le 27 juin 992. Le comte d’Anjou Foulques III, soutenu par les Nantais, y défait et tue Conan 1er, duc de Bretagne depuis 990, soutenu par le comte de Blois et les Normands et qui contrôlait le nantais avec son allié Orscand de Vannes. Le vicomte Haimon ou Aymon frère utérin d’Hoël Ier de Bretagne et de Guérech de Bretagne est également tué lors du combat.