Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Amphitryon

jeudi 8 janvier 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 26 novembre 2013).

Amphitryon

Personnage de la mythologie grecque

Fresque romaine représentant Hercule (Héraclès en grec) enfant, en train d'étouffer deux serpents sous les yeux d'Alcmène, d'Amphitryon et de Jupiter (Zeus en grec) représenté sous la forme d'un aigle

Fils d’Alcée, roi de Tirynthe [1], en Argolide [2], et d’Hipponomé, et petit-fils de Persée.

Électryon son oncle, roi de Mycènes, ayant été attaqué par les fils de Ptérélaüs, qui, à la tête des Taphiens [3] on Téléboéns, pillèrent son royaume, tuèrent ses fils et enlevèrent ses bœufs, Amphitryon vint à son secours, reprit les troupeaux, et les ramena chez Électryon. Alors celui-ci lui confia la garde de son royaume, tandis que lui-même irait venger la mort de ses fils ; de plus, il lui donna en mariage sa fille Alcmène, mais à condition qu’il attendrait son retour pour accomplir cet hymen.

Cependant une querelle s’étant élevée entre eux au sujet des troupeaux, dont Amphitryon réclamait une part, celui-ci tua Électryon dans un accès de colère. Chassé alors par Sthénelus, frère d’Électryon, Il se réfugia avec Alcmène à Thèbes chez Créon, son oncle maternel, qui les reçut avec amitié. Là, Alcmène, avant de lui accorder sa main, lui ordonna de venger, le meurtre de ses frères.

Créon promit d’aider Amphitryon dans cette guerre ; mais à condition que d’abord Il délivrerait le pays d’un renard furieux [4] qui le dévastait. Amphitryon remplit cette condition à l’aide du chien qu’il obtint de Céphale d’Athènes ; puis, à la tête des Béotiens [5], des Locriens [6] et des Phocéens [7], il entreprit la guerre contre les Téléboéns ou Taphiens, sur lesquels régnaient Ptérélaüs et ses fils. La trahison de Cométho assura le succès de cette expédition. Celle-ci, s’étant prise d’amour pour Amphitryon, trancha sur la tête de son père le cheveu d’or auquel sa vie était attachée, et le livra ainsi à ses ennemis. Amphitryon, victorieux, partagea le royaume entre ses compagnons d’armes et punit de mort la perfidie de Cométho.

Pendant ce temps Zeus, empruntant les traits d’Amphitryon,se rendit chez Alcmène, et lui annonça la nouvelle de la victoire remportée sur les ennemis de sa famille. Alcmène, trompée par la métamorphose du dieu, l’accueillit comme son époux. Amphitryon, à son retour, apprit du devin Tirésiàs la visite de Zeus. Alcmène donna le jour à deux enfants : Héraclès, fils de Zeus, et Iphiclès, fils d’Amphitryon.

Amphitryon fut tué en combattant avec Héraclès contre Erginus , roi des Minyens [8]. On montrait son tombeau à Thèbes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/encyclopédie/ Amphitryon (personnage de la mythologie grecque).

Notes

[1] Tirynthe est une ancienne cité mycénienne du Péloponnèse, au sud d’Argos, sur le golfe d’Argos. La cité se limitait à une colline calcaire de 30 m de haut, environ 300 m de long et 40 à 100 mètres de large. Initialement, la côte était très proche de la colline. Le lieu a été peuplé à partir du Néolithique. Puis, à partir du 3ème millénaire av.jc, Tirynthe devint l’un des principaux centres de l’âge du bronze en Europe.

[2] L’Argolide est une péninsule de Grèce, bordée au nord par le golfe Saronique et au sud par le golfe Argolique, située dans la péninsule du Péloponnèse. Elle est constituée d’une série de collines calcaires, couvertes de pinèdes et olivettes. Les plaines côtières sont fertiles. On y cultive les orangers et les agrumes.

[3] Les îles de Taphos sont, dans la Grèce antique, des îles de la mer Ionienne situées au large de la côte d’Acarnanie. Elles sont la patrie d’un peuple de marins appelés Taphiens, redoutables pirates, pilleurs de villes et vendeurs d’esclaves, et qui sont mentionnés dans l’Odyssée.

[4] le renard de Teumesse

[5] Habitants de la Béotie, province de la Grèce ancienne. La Confédération béotienne. Organisation fédérale des principales villes de Béotie, créée pour débattre sous la présidence des Béotarques des affaires importantes de la région

[6] Habitants de Locres, ville de la Grande-Grèce. Les ruines de la cité antique se trouvent à quelques kilomètres de la ville actuelle, sur la mer Ionienne.

[7] Habitants de Phocée ancienne cité grecque d’Asie Mineure sur la côte de la mer Égée, dans le golfe de Smyrne. Son nom est repris dans celui de l’actuelle ville de Foça. Elle a été fondée entre le 10ème et le 8ème siècle av. J.-C. par des Grecs venus de Grèce continentale.

[8] Les Minyens sont un peuple ancien de la mythologie grecque, tirant leur nom de leur ancêtre Minyas. Comme pour les Pélasges, l’association de ce peuple évoqué par les auteurs antiques à une culture archéologique n’est pas établie. Selon Hérodote, les Minyens habitant l’île de Lemnos en ayant été chassés par les Pélasges se réfugièrent en Laconie où ils se marièrent avec des Spartiates. Ils furent cependant ensuite expulsés par les habitants ; une partie accompagna alors Théras dans son expédition vers l’île de Kallisté.