Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

William Lawes

mercredi 21 décembre 2022, par lucien jallamion (Date de rédaction antérieure : 12 novembre 2012).

William Lawes (1602-1645)

Compositeur à la cour de Charles 1er d’Angleterre

Né à Salisbury [1] dans le Wiltshire [2], fils de Thomas Lawes, vicaire à la cathédrale de Salisbury [3] et de Lucris Shepharde.

Son protecteur, Edward Seymour, comte d’Hertford, confie son apprentissage à Giovanni Coperario grâce auquel il rencontre probablement Charles encore prince de Galles à l’époque. Après l’accession de Charles au trône d’Angleterre, William est nommé musicien de la cour d’Angleterre en 1635.

Il passe toute sa vie d’adulte au service de Charles. Il compose de la musique profane et de la musique sacrée, des hymnes et des motets pour les prières privées de Charles. Son œuvre est surtout connu aujourd’hui à travers ses suites de consorts pour viole de gambe [4].

Lors de la Première révolution anglaise [5], il rejoint l’armée des Royalistes et fut affecté à la garde personnelle du roi ce qui devait le tenir à l’écart du danger. Précaution vaine car le 24 septembre 1645, il est abattu lors de la déroute Royaliste à Rowton Heath près de Chester [6]. Bien que le roi soit en deuil de son parent Bernard Stuart , il institue un deuil spécial pour Lawes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia William Lawes/ Portail de la musique classique/ Catégories  : Compositeur britannique de la période baroque/Compositeur anglais de musique classique

Notes

[1] Salisbury est une ville du Wiltshire en Angleterre, évêché suffragant de l’archevêque de Canterbury. Elle a le statut de Cité. Elle se trouve à une dizaine de kilomètres au sud de Stonehenge.

[2] Wiltshire est un comté cérémonial du sud-ouest de l’Angleterre, d’une superficie de 3 476 km2. Il est bordé par les comtés du Hampshire au sud-est, du Dorset au sud-ouest, du Somerset à l’ouest, du Gloucestershire au nord-ouest, de l’Oxfordshire au nord-est et du Berkshire à l’est. Son chef-lieu administratif est Trowbridge, située dans l’ouest du comté.

[3] La cathédrale de Salisbury possède la flèche d’église la plus haute du Royaume-Uni, le cloître le plus vaste d’Angleterre, et l’une des quatre copies originales restantes de la Grande Charte. Bien que communément appelée cathédrale de Salisbury, son nom officiel est cathédrale de Sainte-Marie. La construction a débuté lorsque l’évêché fut déplacé d’Old Sarum à Salisbury en 1221, sous l’évêque Richard Poore. En raison de la hauteur de la nappe phréatique dans le lieu retenu, la cathédrale n’a été bâtie que sur quatre plots de fondations, et vers 1258 la nef, les transepts et le chœur étaient achevés.

[4] La viole de gambe, ou viole, est un instrument de musique à cordes et à frettes joué à l’aide d’un archet. La famille des violes, qui a dominé la vie musicale européenne dès le 15ème siècle, se distingue de celle des violons principalement par le nombre des cordes (six et non quatre, en boyau), la présence de frettes qui divisent la touche comme sur le luth ou la guitare, la tenue de l’instrument sur ou entre les genoux et la tenue de l’archet, qui permet de modifier la tension des crins.

[5] La première révolution anglaise , également appelée Grande Rébellion, se déroule de 1642 à 1651 sous le règne de Charles 1er. Cette révolution a pour conséquence le jugement puis l’exécution du roi Charles 1er le 30 janvier 1649 à Whitehall près de Westminster. La monarchie est abolie et une « République », appelée Commonwealth d’Angleterre, est instaurée avec Oliver Cromwell à sa tête. Cette révolution marquante pour l’Angleterre et l’Europe est une étape cruciale dans la transformation du pouvoir royal anglais, qui s’oriente progressivement vers une monarchie constitutionnelle.

[6] Le comté de Chester fut l’un des plus puissants comtés de l’Angleterre médiévale. Le Cheshire appartenait aux comtes de Chester, ainsi que l’honneur de Chester, formé de terres et de places dans toute l’Angleterre. En 1237, après la mort de John le Scot, le titre est racheté aux sœurs de Ranulf de Blondeville, gendre de Conan IV de Bretagne, par le roi Henri III, qui le donna à son fils Édouard. Depuis 1301, le titre est généralement donné à l’héritier désigné du trône d’Angleterre. Depuis 1399, il est donné conjointement avec le titre de prince de Galles.