Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Claude Favre seigneur de Vaugelas

Claude Favre seigneur de Vaugelas

dimanche 22 septembre 2013 (Date de rédaction antérieure : 30 octobre 2012).

Claude Favre seigneur de Vaugelas (1585-1650)

Grammairien

Claude Favre seigneur de Vaugelas Grammairien

Issu d’une famille attachée à la maison de Savoie, il est un temps élevé par François de Sales, est envoyé à 14 ans continuer ses études à Rome pour 3 années, puis, pour 1 an encore, à Paris. A son retour à Annecy, il participa aux travaux de l’Académie florimontane [1], fondée par François de Sales. En tant que chambellan de Gaston d’Orléans, il participa en 1612 aux négociations qui préparaient le mariage de Louis XIII. En 1619, la qualité des traductions qu’il donna de l’œuvre de Quinte-Curce, “Histoire d’Alexandre”, lui vaut un brevet de gentilhomme de la maison du roi et 2 000 livres de pension. Mais Richelieu supprime celle-ci 10 ans plus tard, car Vaugelas avait pris le parti de Gaston d’Orléans, qui s’était rebellé contre le roi. Le cardinal admet son élection à l’Académie française en 1634 mais ne lui redonna une pension qu’en 1639, après la publication des “Observations”. En 1646, celles-ci deviennent les Remarques sur la langue française. Elles établissent des règles pour la langue qui se fondent sur le bon goût de la cour et celui de la ville.

C’est à lui qu’incombe l’élaboration du Dictionnaire de l’Académie en se consacrant pendant 15 ans aux cinq premières lettres.

Ce labeur fondamental pour la langue française ne l’épargne pas de mourir endetté.

Son autorité littéraire était incontestée et le beau monde du 17ème siècle s’appliqua à “parler Vaugelas” selon la formule de Molière.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Mairie de Meximieux/ Culture/Histoire /Personnages célèbres/ Favre de Vaugelas

Notes

[1] L’Académie florimontane - anciennement appelée Société florimontane - est une société savante fondée en 1606/1607 à Annecy, disparue en 1610, puis réactivée en 1851.