Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De l’Antiquité à 400 av.jc > Alexandre 1er dit le Philhellène

Alexandre 1er dit le Philhellène

mercredi 23 mai 2018 (Date de rédaction antérieure : 14 octobre 2012).

Alexandre 1er dit le Philhellène

Roi de Macédoine (500/498 à 450 av. jc)

Fils d’Amyntas 1er, Il est évoqué à plusieurs reprises par Hérodote dans son récit des guerres médiques [1].

Bien que vassal des Perses, il entretenait en effet de bonnes relations avec les Grecs il était proxène [2] des Athéniens, et leur fit plusieurs fois parvenir des renseignements. En fin stratège, il réussit à faire croire aux Perses qui envahissaient la Grèce qu’il était leur allié, tout en vendant à Athènes le bois nécessaire à la construction de la flotte qui permettra la victoire des Grecs à la bataille de Salamine [3].

Il servit aussi d’intermédiaire entre les Grecs et les Perses, par exemple dans les négociations qui eurent lieu entre la bataille de Salamine et celle de Platées [4] en 479. Dans les jours précédant cette dernière, il donna à nouveau secrètement des informations aux Grecs tandis que son armée se trouvait dans le camp perse.

P.-S.

Source : wikipedia.org Portail Roi de Macédoine

Notes

[1] Les guerres médiques opposent les Grecs aux Perses de l’Empire achéménide au début du 5ème siècle av. jc. Elles sont déclenchées par la révolte des cités grecques asiatiques contre la domination perse, l’intervention d’Athènes en leur faveur entraînant des représailles. Les 2 expéditions militaires des souverains achéménides Darius 1er et Xerxès 1er constituent les principaux épisodes militaires de ce conflit ; elles se concluent par la victoire spectaculaire des cités grecques européennes conduites par Athènes et Sparte.

[2] Dans la Grèce antique, un proxène est un citoyen influent, protecteur et défenseur des intérêts de citoyens d’une autre cité. Cimon et Callias le Prodigue furent proxènes d’Athènes à Sparte.

[3] La bataille de Salamine est une bataille navale qui opposa le 29 septembre 480 av. jc (22 du mois Boédromion dans l’antique calendrier athénien) la flotte grecque menée par Eurybiade et Thémistocle à la flotte perse de Xerxès 1er.

[4] La bataille de Platées est la dernière grande bataille terrestre des Guerres médiques. Elle eut lieu en 479 av. jc près de la ville de Platées en Béotie et opposa une alliance des cités État grecques dont Sparte, Athènes, Corinthe et Mégare à l’Empire perse de Xerxès 1er.