Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hamilcar Barca

jeudi 29 novembre 2018, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 27 juillet 2011).

Hamilcar Barca (270 av jc-228 av.jc)

Homme d’État et général carthaginois

Hamilcar Barca Homme d'État et général carthaginoisPère d’Hannibal et fondateur de la dynastie des Barcides [1]. Il fit aussi réaliser les célèbres jardins d’Hamilcar.

Il se distingua pendant la première guerre punique [2] en 247 av jc, quand il assura le commandement en Sicile qui était alors presque entièrement aux mains des Romains. Débarquant soudainement au nord-ouest de l’île avec une petite force de mercenaires il saisit une position forte sur le mont Heirktê [3]. Non seulement, il pu la maintenir contre toutes les attaques mais il porta ses incursions jusqu’à la côte de l’Italie du sud.

En 244 il transféra son armée à une position semblable sur les pentes du mont Éryx [4], desquelles il pouvait prêter appui aux garnisons assiégées dans la ville voisine de Drepanum [5]. Après la défaite carthaginoise aux Îles Égades [6] en 241, la force invaincue d’Hamilcar pu partir de Sicile sans se soumettre.

Cette défaite, imputée aux généraux aristocratiques carthaginois, provoqua de nombreux mécontents ; principalement les mercenaires venus réclamer leur solde mais aussi des paysans libyens asservis et les citoyens que le déclin de la marine touchait directement. Il s’ensuivit la révolte dite “Guerre des Mercenaires [7]. Les mercenaires, des esclaves fugitifs et des paysans pauvres dirigés par le Libyen Mathó, le Gaulois Autarite et l’esclave campanien Spendios firent le siège de Carthage et s’emparèrent de quelques autres villes comme Utique [8] et Bizerte [9]. Hamilcar Barca réussit à faire sortir ses bateaux du port puis, par une guerre de harcèlement, il conduisit les révoltés dans une vallée déserte où avec l’aide du prince Numide [10] Naravas ils furent exterminés en 237.

Après ce succès, il jouit d’une telle influence parmi les milieux populaires et patriotiques que ses adversaires ne purent lui refuser le commandement en chef de l’armée ni l’empêcher de s’imposer comme le maître de Carthage.

Après le recrutement et l’entraînement d’une nouvelle armée lors de quelques incursions en Numidie [11], il prit la responsabilité d’une expédition en Hispanie [12] en 236 où il espérait gagner un nouvel empire pour compenser Carthage de la perte de la Sicile et de la Sardaigne et pour servir comme base pour une campagne de vengeance contre les Romains. En 8 ans, par la force des bras et de la diplomatie, il créa un vaste territoire en Hispanie, riche en ressources minières, une armée composée pour l’essentiel des redoutables guerriers ibériques. Mais sa mort prématurée lors du siège d’Héliké [13] lors de l’hiver 229-228 mit fin à ses projets.

Son gendre, Hasdrubal Le Beau, lui succéda entre 228 et 221.

Avec l’aide de son jeune beau-frère Hannibal, il s’employa à étendre cette domination, et lui donna sur la côte méditerranéenne une véritable capitale, Carthagène [14].

P.-S.

Source : Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 614/complément wikipedia.org Portail des Phéniciens et du monde punique/ Général carthaginois

Notes

[1] On appelle Barcides les membres de la dynastie dont le fondateur est Hamilcar Barca. Il s’agit d’une puissante famille de l’antique cité-État Carthage fondée par des colons phéniciens et dont la rivalité avec Rome s’achève avec la 3ème Guerre punique.

[2] L’irruption de mercenaires campaniens en Sicile est à l’origine de la première guerre punique. Les mercenaires ayant pris Messine, alliée de Carthage, sont attaqués à leur tour en 264 avant JC par le tyran Hiéron de Syracuse, lui aussi allié de Carthage. Ils appellent Rome à leur secours. Les Romains, qui ont une bonne expérience de la guerre terrestre, sont victorieux en Sicile, à Mules et Ecnome. Ils tentent un débarquement en Afrique, près de Carthage, avec 40.000 hommes sous le commandement du consul Atilius Regulus. Mais la flotte romaine est détruite à Drepanum, près de la Sicile, tandis qu’en Afrique, Atilius Regulus est battu et fait prisonnier par les mercenaires carthaginois sous le commandement du Spartiate Xanthippe.

[3] Monte Pellegrino, près de Palerme

[4] Monte San Giuliano

[5] Trapani

[6] Les îles Égades ou îles Égates sont situées à l’ouest de la Sicile. Ce petit archipel est composé de trois îles principales, Levanzo, Marettimo et Favignana, et de deux beaucoup plus petites (quasiment des rochers), Formica et Maraone.

[7] La guerre des Mercenaires est une révolte organisée par des mercenaires constituant une grande partie de l’armée carthaginoise, à la suite de la Première Guerre punique qui s’est achevée par la défaite de la cité punique. La guerre suit immédiatement la paix conclue avec la République romaine, et dure trois ans et quatre mois de l’automne 241 à fin 238 av. jc.

[8] Utique est situé dans le gouvernorat de Bizerte et constitue le plus grand site archéologique de cette région. La délégation d’Utique qui l’abrite se situe au sud-est du gouvernorat. À proximité se trouve le village de Henchir Bou Chateur. Ce territoire se caractérise, pendant l’Antiquité, par la présence de la mer Méditerranée qui arrivait jusqu’aux ruines actuelles avant que les alluvions de la Medjerda ne l’isolent à l’intérieur des terres.

[9] Bizerte ou Banzart est une ville du nord de la Tunisie située entre la mer Méditerranée et le lac de Bizerte. Elle se trouve à une soixantaine de kilomètres au nord-ouest de Tunis, la capitale du pays, et à cinq kilomètres du cap Blanc, la pointe septentrionale de l’Afrique. Petit comptoir fondé aux environs de 1100 av. jc par les Phéniciens, la ville passe sous l’influence de Carthage après la défaite d’Aghatocle pendant les guerres puniques. Elle est ensuite occupée par les Romains sous le nom d’Hippo, Hippo Accra, Hippo Diaritus ou Zaritus. Sa conquête efface d’un trait neuf siècles d’histoire punique. Démantelée, la ville voit son territoire passer sous la coupe d’Utique qui prend le parti de Rome.

[10] La Numidie est d’abord un ancien royaume berbère, qui alterna ensuite entre le statut de province et d’état vassal de l’Empire romain. Elle est située sur la bordure nord de l’Algérie moderne, bordé par la province romaine de Maurétanie, de nos jours l’Algérie et le Maroc, à l’ouest, la province romaine d’Afrique, la Tunisie, à l’est, la mer Méditerranée vers le nord , et le désert du Sahara vers le sud. Ses habitants étaient les Numides.

[11] La Numidie est d’abord un ancien royaume berbère, qui alterna ensuite entre le statut de province et d’état vassal de l’Empire romain. Elle est située sur la bordure nord de l’Algérie moderne, bordé par la province romaine de Maurétanie, de nos jours l’Algérie et le Maroc, à l’ouest, la province romaine d’Afrique, la Tunisie, à l’est, la mer Méditerranée vers le nord , et le désert du Sahara vers le sud. Ses habitants étaient les Numides.

[12] L’Hispanie est le nom donné par les Romains à la péninsule Ibérique. Depuis le 15ème siècle l’Hispanie est l’hôte des États modernes espagnol et portugais. Au début les Carthaginois installent des comptoirs commerciaux sur la côte, sans pousser plus profondément à l’intérieur de l’Hispanie. En 501 av.jc, ils s’emparent de Gadès (Cadix), une ancienne colonie phénicienne. Après la première Guerre punique, les Carthaginois s’étendent rapidement dans le Sud, sous la conduite des Barcides. Ils y exploitent des mines d’or et redonnent à Carthage sa puissance économique et commerciale. En 230, ils fondent Carthagène, la nouvelle Carthage (Cartago Nova). En 218 av.jc, Hannibal forme une puissante armée qui comprend un contingent d’Ibères, et commence la deuxième Guerre punique en prenant Sagonte, puis en marchant vers l’Italie. Les Romains ne peuvent l’intercepter en Gaule, et dirigent une partie des leurs forces sur l’Hispanie, qui devient un théâtre d’opération de cette guerre. Après divers affrontements, Scipion l’Africain prend Carthagène en 209, et en 207, Hasdrubal mène les dernières forces carthaginoises de l’Hispanie vers l’Italie. En 202, la capitulation de Carthage livre officiellement l’Hispanie carthaginoise à Rome. En 197 av.jc, les Romains divisent l’Hispanie en deux provinces : Hispanie citérieure, donnant sur la Méditerranée, et Hispanie ultérieure (car plus éloignée de Rome), comprenant le Sud et tournée vers l’océan.

[13] Elche de la Sierra

[14] Carthagène est une ville espagnole située près de la Mer Méditerranée dans la communauté autonome de la Région de Murcie, dont c’est la capitale législative. La première trace de peuplement dans la ville correspond à l’année 227 av.jc, année durant laquelle un général carthaginois du nom d’Hasdrubal le Beau, beau-frère du non moins célèbre général Hannibal, fonde la ville de Qart Hadasht (Nouvelle Ville), après avoir battu l’ibère Orisón, et s’assurant ainsi le contrôle des riches gisements de minerais du sud-est de la péninsule ibérique. Qart Hadasht devint la principale cité du royaume carthaginois d’Hannibal en Ibérie. Sa célèbre expédition à destination de l’Italie en traversant les Alpes avec ses éléphants, partit de cette ville, marqua le début de la Deuxième guerre punique en 218 av. jc. Le général romain Scipion l’Africain prit Qart Hadasht en 209 av. jc. Sous le nom de Carthago Nova, la cité devint une des cités romaines les plus importantes de la Péninsule Ibérique.