Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hipparque

mardi 25 novembre 2014, par ljallamion

Hipparque (vers190 av. jc-120 av. jc)

astronome, géographe et mathématicien grec

Portrait d'Hipparque.

Il est né à Nicée [1], en Bithynie [2], un ancien royaume au nord-ouest de l’Asie Mineure, actuellement en Turquie.

Bien qu’il ait écrit au moins 14 livres, seuls 3 livres de "Commentaires" sur les Phénomènes d’Eudoxe et d’Aratos nous sont parvenus.

Il est le fondateur de la trigonométrie et emprunta aux Babyloniens le partage du cercle en 360 parties, habitude qui survit de nos jours. Il fut aussi le premier à compiler une table trigonométrique, ce qui lui permit de résoudre tous les triangles.

Il est considéré comme le plus grand astronome d’observation de l’Antiquité. Il fut le premier Grec à développer des modèles quantitatifs et précis du mouvement de la Lune et du Soleil. Pour ce faire, il utilisa systématiquement les connaissances et surtout les observations accumulées pendant des siècles par les astronomes chaldéens de Babylone. Les premières observations utilisables de ceux-ci remontaient au règne de Nabonasar en 747 av.jc et constituent le point de départ des tables astronomiques de Ptolémée, qui nous sont parvenues et qui se basaient, comme l’affirme ce dernier, sur les travaux d’Hipparque.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Imago Mundi/encyclopédie universel/ Hipparque/

Notes

[1] İznik (anciennement Nicée) est une ville d’Anatolie (Turquie) connue surtout pour deux conciles du début de l’histoire de l’Église chrétienne. Elle fut aussi au Moyen Âge la capitale de l’empire de Nicée, vestige de l’empire byzantin pendant les croisades.

[2] La Bithynie est un ancien royaume au nord-ouest de l’Asie Mineure, actuellement situé en Turquie. Située au bord du Pont-Euxin, elle était limitée par la Paphlagonie à l’est, la Galatie et la Phrygie au sud, la Propontide et la Mysie à l’ouest. Les Bithyniens sont, selon Hérodote et Xénophon, d’origine thrace. Ils forment d’abord un État indépendant avant d’être annexés par Crésus, qui ajoute leur territoire à la Lydie. Ils passent ensuite sous domination perse, où la Bithynie est incluse dans la satrapie de Phrygie. Mais dès avant Alexandre le Grand, la Bithynie retrouve son indépendance. Nicomède 1er est le premier à se proclamer roi. Durant son long règne de 278 à 243av jc, le royaume connaît la prospérité et jouit d’une position respectée parmi les petits royaumes d’Asie Mineure. Cependant, le dernier roi, Nicomède IV, échoue à contenir le roi Mithridate VI du Pont. Restauré sur le trône par l’Empire romain, il lègue par testament son royaume à Rome en 74 av jc. La Bithynie devient alors province romaine. Sous Auguste elle devient province sénatoriale en 27av jc puis province impériale en 135.