Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri III le Blanc

vendredi 1er mai 2020 (Date de rédaction antérieure : 27 mai 2012).

Henri III le Blanc (1230-1266)

Duc de Wrocław de 1248 à 1266

Fils de Henri II le Pieux et d’Anne, fille d’Ottokar 1er de Bohême. Lorsque son père fut tué à la bataille de Legnica en 1241 [1], il est encore mineur et se retrouve sous la tutelle de sa mère. En 1242, suite à la mort inopinée de son frère Mieszko de Lubusz , il se pose en rival de son frère Boleslas II le Chauve en Basse Silésie [2].

Lorsqu’il devient majeur en 1247, Boleslas le Chauve est contraint par la noblesse à partager le pouvoir avec lui. La collaboration ne durera pas longtemps. L’année suivante, les 2 frères décident de scinder le duché en deux parties.

Boleslas s’approprie la région de Głogów [3] et de Legnica [4], laissant la région de Wrocław [5] à Henri.

Celui-ci se révèle très vite être un duc très autoritaire, ne laissant à personne le soin de lui dicter sa volonté. L’accord de scission était accompagné d’une annexe par laquelle Henri et Boleslas avaient décidé d’une carrière ecclésiastique pour leurs jeunes frères. Ladislas , protégé de Henri, accepta de rentrer dans les ordres. Par contre, Conrad II de Głogów , protégé de Boleslas, entra en conflit avec celui-ci car il revendiquait sa part de l’héritage.

Le partage de 1248 ne satisfaisait pas Boleslas et les 2 frères commencèrent à se préparer à la guerre qui devenait inévitable. Pour financer son armée, Boleslas vendit une partie de la région de Lubusz [6] à l’archevêché de Magdebourg [7]. Pour répondre à son frère, Henri s’allia avec le margrave [8] de Meissen [9], lui promettant des terres pour le remercier de son aide en cas de guerre. La guerre n’eut jamais lieu puisque le jeune Conrad, allié à la Grande Pologne, s’attaqua victorieusement à Boleslas.

A partir de 1250, Henri III le Blanc, devient très actif au niveau de la politique étrangère. Il noue maladroitement une alliance avec la Bohême qui aura de nombreuses conséquences négatives pour son duché. La guerre entre la Bohême et la Hongrie touche son territoire en 1253-1254 lorsque les ducs de Grande Pologne [10], alliés des Hongrois, attaquent et dévastent le duché de Wrocław.

Sur le plan intérieur, Henri III gouverna d’une main de fer, bâillonnant l’aristocratie et s’opposant fermement aux demandes de privilèges de l’Église. Il favorisa la venue de colons allemands en Basse Silésie pour développer l’économie de son duché. Il donna des droits urbains à de nombreuses localités.

Il fut un duc bâtisseur, faisant construire plusieurs châteaux et édifices religieux. De nombreux artistes furent invités à sa cour où l’allemand était la langue en usage

Sa politique très impopulaire provoqua la révolte des nobles et son assassinat en 1266, par empoisonnement. Il fut inhumé dans l’église des Clarisses de Wrocław qu’il avait fondée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Henri III le Blanc/ Portail de la Pologne/ Catégories : Duc de Silésie

Notes

[1] La Bataille de Legnica ou Bataille de Liegnitz s’est déroulée en 1241 à Legnica, à proximité de la ville de Legnica (en Basse-Silésie) et a opposé les envahisseurs mongols (Tatars) aux Polonais commandés par Henri II le Pieux, renforcés par de nombreux chevaliers européens (y compris les Teutoniques) accourus pour défendre l’Europe contre les infidèles, et par des paysans et des mineurs. Elle clôt la première vague d’invasion de la Pologne par les Mongols.

[2] La Basse Silésie est la partie nord - ouest de la région historique et géographique de la Silésie. Tout au long de son histoire la Basse Silésie a été sous le contrôle du Royaume de Pologne , du Royaume de Bohême et en 1526 de la monarchie des Habsbourg.

[3] Głogów est une ville du sud-ouest de la Pologne, dans la voïvodie de Basse Silésie. Głogów est l’une des plus anciennes villes de Pologne. Elle fut fondée par une tribu slave nommée les Dziadoszans, ou Dadosesani, et intégrée dans le premier État polonais. La première référence date de 1010 dans les chroniques de Thietmar quand elle fut conquise par les Allemands menés par Henri II du Saint Empire et de nouveau assiégée par les forces germaniques le 9 août 1017. Le 24 août 1109, la bataille de Głogów a lieu contre l’armée de l’empereur Henri V. En 1157, la ville fut prise par Frédéric Barberousse qui massacra de nombreux habitants. En 1180 sous le pouvoir de Conrad 1er de Mazovie, fils de Ladislas II le Banni, Glogów reconstruit devient la capitale de la principauté et en 1253 obtient les privilèges du droit de Magdebourg.

[4] Legnica est une ville de la voïvodie de Basse Silésie, en Pologne. Elle forme elle-même un powiat et est aussi le chef-lieu du powiat de Legnica dont elle ne fait pas partie. Bâtie au 11ème siècle, Legnica (jadis connue sous le nom de Lignica et Liegnitz) fut le chef-lieu de la dynastie des Piast silésiens. Le 9 avril 1241, la ville a été le théâtre d’une célèbre bataille contre l’envahisseur mongol. Elle suivit le sort de la Silésie, passa de la Pologne à la Bohême (dans l’Empire germanique) en 1335, puis avec elle en 1526 à l’Autriche.

[5] Wrocław est l’une des villes la plus ancienne de Pologne, fondée vers le 9ème /10ème siècle). Située au sud des monts des Chats, au nord des Sudètes, la ville est traversée par le fleuve Oder.

[6] Le nom polonais de pays de Lubusz est tiré d’anciens écrits en latin qui parlent de la terra lubusiana. En 1250, la perte de la Marche de Landsberg par la Pologne et la création de la Nouvelle Marche de Brandebourg en 1303, dirigée par les margraves du Brandebourg, ont transformé la région qui s’est germanisée.

[7] L’archevêché de Magdebourg est un archevêché aujourd’hui disparu de l’Église catholique à l’intérieur du Saint Empire romain germanique. Il est situé le long de l’Elbe. Sa capitale était Magdebourg. Établi en l’an 968, l’archevêché est gouverné par des princes archevêques et sert aussi de point de départ des missions d’évangélisation vers les terres de l’Est. Il commença à être gouverné par des administrateurs en 1545. Certains d’entre eux furent luthériens. L’archevêché fut sécularisé et hérité par le Brandebourg Prusse en 1680 et remplacé par le duché de Magdebourg.

[8] Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[9] Meissen ou Misnie est une ville de Saxe, en Allemagne. La ville est internationalement connue pour la production de la porcelaine de Meissen, qui, en 1708, fut la première porcelaine produite en Europe. Cette ville fut fondée par Henri 1er de Saxe en 922 sur un rocher surplombant l’Elbe. En 929, il fit fortifier la montagne située à l’endroit stratégique constitué par un gué sur l’Elbe. Durant plusieurs siècles, Meissen fut une ville florissante dont il reste toujours de nombreux vestiges dans les quartiers anciens : ruelles médiévales, château (Albrechtsburg) qui a abrité, entre 1710 et 1865, la manufacture nationale de porcelaine, Dom (cathédrale Saints-Jean-et-Donat), construite à partir de 1250 sur les vestiges d’une église romane et terminée vers la fin du 15ème siècle.

[10] La Grande Pologne est une région historique de la Pologne, située dans le centre ouest du pays, comportant une grande partie du secteur irrigué par le fleuve Warta et ses affluents, ainsi que le fleuve Noteć.