Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri II le Pieux

mercredi 4 juillet 2012

Henri II le Pieux (vers 1191-1241)

Duc de Cracovie, de Silésie et de Grande Pologne en 1238

Fils d’Henri 1er le Barbu et d’Hedwige, il a épousé vers 1216 Anne, la fille d’Ottokar 1er de Bohême. À partir de 1222, il a commencé à seconder son père et à l’aider dans son objectif d’unifier la Pologne. Il a combattu les 2 plus grands ennemis de son père, Conrad 1er de Mazovie et Ladislas Odonic. A l’hiver 1233/1234, il a participé à une croisade contre les Prussiens après laquelle son père lui a offert la Grande Pologne. Le 22 juin 1235, dans une bulle, le pape Grégoire IX a pris Henri II le Pieux sous sa protection et l’a désigné officiellement comme successeur de son père. Après le décès de son père en 1238, il est devenu duc de Cracovie, de Silésie et de Grande Pologne. Il a hérité de vastes territoires, Silésie, Petite Pologne, sud de la Grande Pologne sur lesquels il a essayé de consolider son pouvoir. Il a continué la politique de réunification des territoires polonais entreprise par son père, mais il n’y a qu’en Silésie que son autorité n’était pas contestée. Au niveau de la politique intérieure, il s’est appuyé sur l’aristocratie pour gouverner.

Sur le plan de la politique étrangère, en 1239, il a mis en déroute l’armée du Brandebourg qui assiégeait Lubusz et a repris Santok qui avait été perdue l’année précédente. La même année, il a soutenu le pape dans le conflit qui opposait celui-ci à Frédéric II du Saint Empire. En Grande Pologne, il a eu quelques succès contre son rival Ladislas Odonic, étendant les frontières de son territoire en s’emparant de Lad, Gniezno et Srem.

Henri II le Pieux a été tué par les Mongols lors de la bataille de Legnica, alors qu’il commandait la chevalerie polonaise et des Templiers, renforcés par des paysans et des mineurs. Sa mort a été suivie par l’éclatement des territoires que son père et lui avaient essayé de réunifier.