Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Francesco Bernardone dit Saint François d’Assise

Francesco Bernardone dit Saint François d’Assise

samedi 27 août 2016 (Date de rédaction antérieure : 5 mai 2012).

Francesco Bernardone dit Saint François d’Assise (1182-1226)

François d'Assise par Francisco de Zurbarán, musée des beaux-arts de Lyon.

Fils d’un riche marchand de laines d’Assise [1]. Après une jeunesse mouvementée, il rompt avec le monde en 1206, il est rejoint par 11 compagnons, laïcs comme lui, il leur donna une première règle, très simple, inspirée de l’Évangile voués à la pauvreté évangélique.

Il fonde en 1208 à Porticula, près d’Assise l’ordre religieux des franciscains [2]. Le développement d’un ordre mettant l’accent sur la pauvreté et la prédication populaire aura un retentissement considérable dans le christianisme et permettra de redresser certaines mentalités ecclésiastiques trop portées sur les richesses matérielles et intellectuelles.

Innocent III approuva cette création, non sans hésitations, en 1210. Installés à Rivotorto [3], les premiers Franciscains vivaient de charité, prêchaient, soignaient les malades et les lépreux, travaillaient de leurs mains. Il s’est dessaisi de la direction de son ordre dès 1220 pour se consacrer à la prière et à la prédication.

Obsédé par le désir de convertir les musulmans, il se rendit en Égypte, où il rejoignit l’armée des croisés en 1219. Il impressionna fortement le sultan, mais échoua dans sa mission.

Revenu en Italie, il dut rédiger une nouvelle Règle qui plaçait les Franciscains sous l’autorité du Saint-siège et les hiérarchisait, Règle qui fut approuvée en 1223 par le pape Honorius III. Dès lors, il mena une vie érémitique [4], reçut les stigmates [5] en 1224 et mourut aveugle en 1226.

Il fut canonisé en 1228. L’esprit franciscain représente un des grands courants de la spiritualité au Moyen Age. Ses disciples vont faire connaître sa vie sous forme de fioretti [6], brins de récits qui vont faire le tour du monde. Sa légende se retrouve dans les fresques de Giotto à Assise.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Portail du catholicisme/ Fondateur d’ordre

Notes

[1] Assise est une ville italienne, située dans la province de Pérouse en Ombrie. Assise est surtout célèbre pour son apogée médiéval et pour être le lieu de naissance et de mort de Francesco Bernardone, plus connu sous le nom de François d’Assise, un des plus grands saints de l’Église catholique romaine.

[2] Moines de l’ordre mineur de frères laïcs mendiants fondé par saint François d’Assise en 1209, sur les principes rigoureux de l’humilité totale et de la pauvreté extrême. Les franciscains ont une mission de prédication itinérante. Au 13ème siècle, l’ordre se divise, malgré les tentatives de conciliation de saint Bonaventure, entre les adeptes de la règle de pauvreté originelle et les spirituels, qui jugent la mission d’enseignement incompatible avec la misère matérielle. Malgré ces dissensions, et les diverses branches qui en découlent, les franciscains poursuivent une lutte active contre les hérésies et se répandent rapidement au travers de la chrétienté. Les franciscains portent une robe brune avec une corde pour ceinture (ce qui leur a valu le nom de cordeliers), habit des pauvres de leur temps. A la fin du 13ème siècle, il existe déjà 1500 maisons de franciscains. L’ordre franciscain s’est diversifié en trois courants : les frères mineurs, les frères mineurs conventuels et les frères mineurs capucins. Il existe aussi un tiers ordre de laïcs. Les franciscains sont partis en mission dans le monde entier.

[3] Rivotorto est une fraction de la ville de Assise. Situé au pied du mont Subasio, Rivotorto est à seulement 3 km d’Assise.

[4] Qui est propre à un ermite

[5] Les stigmates sont les traces des plaies infligées à Jésus-Christ au cours de sa crucifixion, selon le Nouveau Testament.

[6] petites fleurs