Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Raymond de Penafort

mercredi 16 mars 2016 (Date de rédaction antérieure : 30 avril 2012).

Raymond de Penafort (1175-1275)

Dominicain

Ce Catalan est natif de Villafranca del Penedès [1], en Catalogne espagnole, parent des rois d’Aragon, il fit ses études à Barcelone, où il fut professeur de droit canon, prêtre et archidiacre à la cathédrale. Il décida de se rendre à Bologne, la plus grande Université de Droit de son temps, pour y étudier puis enseigner le droit civil et canonique. Il rencontre alors Saint Dominique de passage à Bologne et, dès son retour à Barcelone, il entre dans l’Ordre des Dominicains à 47 ans et se mit à prêcher aux Maures et aux Albigeois. Il en deviendra le Maître Général en 1238 et encouragea l’apostolat de ses frères auprès des Juifs et des Musulmans qui sont en Espagne. Appelé à Rome par Grégoire IX, nommé confesseur et pénitentiaire du pape, il reçut la charge de systématiser et de codifier le droit ecclésiastique.

A cet effet, il rédigea 5 volumes de décrétales [2], achevés en 1234, qui constituent la plus importante des codifications jusqu’à celle de 1917.

Préoccupé par l’Islam, il encourage Saint Thomas d’Aquin à écrire "la Somme contre les Gentils" et fonde simultanément l’Ordre de Notre-Dame de la Merci [3] pour la Libération des chrétiens captifs des Sarrasins.

Vers la fin de sa vie, il habita Majorque. Il mourut le 6 janvier 1275. Il fut Canonisé en 1601.

P.-S.

Source : Nominis .cef.fr

Notes

[1] Vilafranca del Penedès est une ville de la province de Barcelone dans la communauté autonome de Catalogne en Espagne.

[2] Une décrétale est une lettre par laquelle le pape, en réponse à une demande, édicte une règle en matière disciplinaire ou canonique. La décrétale peut être prise aussi bien sur un sujet général que particulier ; elle est parfois distinguée du décret pontifical, pris par le pape de son propre chef.

[3] L’Ordre des Mercédaires, encore appelé Ordre de Notre-Dame-de-la-Merci, est un ordre religieux catholique fondé par le languedocien Pierre Nolasque pour racheter les chrétiens captifs des pirates maures et réduits en esclavage.