Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Peucestas

mercredi 10 février 2021 (Date de rédaction antérieure : 6 novembre 2011).

Peucestas (4ème siècle avant JC)

Natif de la ville de Mieza [1], en Macédoine [2] , il se distingua comme oficier au service d’Alexandre le Grand . À ce titre, il était présent auprès d’Alexandre en 325. Pour ses services rendus à cette occasion il fut récompensé. A l’arrivée d’Alexandre à Persépolis [3], il accorda à Peucestas l’importante satrapie [4] de Perse [5], mais, avant cela, il l’avait déjà élevé au rang de garde du corps du roi. A Suse [6], Peucestas fut le premier de ceux récompensés par des couronnes d’or pour leurs exploits passés.

Après cela, il pris possession de son gouvernement, où il se concilia la faveur des Perses soumis à son autorité, ainsi que celle d’Alexandre lui-même, en adoptant la robe persane et les coutumes, en échange de celles de la Macédoine.

Au printemps de 323, Peucestas rejoint le roi à Babylone [7], avec une armée de 20.000 soldats perses, et est mentionné comme l’une des personnes présentes à son chevet pendant sa dernière maladie. Il ne semble pas qu’il a pris part dans les discussions qui ont suivi la mort d’Alexandre, mais dans la division des provinces qui ont suivi, il a obtenu le renouvellement de son gouvernement de Perse qui fut confirmé en 321.

Toute son attention semble avoir été porté sur le renforcement de sa position et à étendre son pouvoir d’influence autant que possible. Quand il fut enfin obligé de prendre une part active dans la guerre entre Antigone et Eumène en 317, il obtint d’un commun accord le commandement en chef de toutes les forces fournies par les satrapies de l’Est du Tigre [8], mais dû renoncer à ses prétentions à la direction suprême de la guerre.

Eumène, cependant, par sa gestion adroite, apaisa l’irritation de Peucestas, et le retint fermement dans son alliance au cours des 2 campagnes qui ont suivi.

Mais la reddition de Eumène, semble avoir été clairement dû en raison de l’insubordination de Peucestas. Antigone, le priva alors de sa satrapie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Peucestas/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Mieza, "sanctuaire des Nymphes", était un village de l’ancienne Macédoine , où Aristote enseigna le jeune Alexandre le Grand entre 343 et 340 av. jc. Le site où se dressait autrefois Mieza est le Lefkadia moderne, près de la ville moderne de Náousa , Imathia en Macédoine centrale

[2] Le royaume de Macédoine est un État antique situé au nord de la Grèce correspondant aujourd’hui principalement à la Macédoine grecque. Il est centré sur la partie nord-est de la péninsule grecque, bordé par l’Épire à l’ouest, la Péonie au nord, la Thrace à l’est et la Thessalie au sud. Royaume périphérique de la Grèce aux époques archaïque et classique, il devient l’État dominant du monde grec durant l’époque hellénistique. L’existence du royaume est attestée au tout début du 7ème siècle av. jc avec à sa tête la dynastie des Argéades. Il connaît un formidable essor sous le règne de Philippe II qui étend sa domination sur la Grèce continentale en évinçant Athènes et la ligue chalcidienne pour ensuite fonder la Ligue de Corinthe. Son fils Alexandre le Grand est à l’origine de la conquête de l’immense empire perse et de l’expansion de l’hellénisme en Asie à la fin du 4ème siècle av. jc. Après sa mort, la Macédoine passe brièvement sous la tutelle des Antipatrides dans le contexte des guerres des diadoques. En 277, la royauté échoit à Antigone II Gonatas qui installe la dynastie des Antigonides qui règne jusqu’en 168, date à laquelle la Macédoine est conquise par les Romains. En 146 la Macédoine devient une province romaine.

[3] Persépolis, était une capitale de l’empire perse achéménide. Le site se trouve dans la plaine de Marvdasht, au pied de la montagne Kuh-e Rahmat, à environ 70 km au nord-est de la ville de Shiraz, province de Fars, Iran.

[4] Un satrape est le gouverneur d’une satrapie, c’est-à-dire une division administrative de l’Empire perse.

[5] Le Fars ou Pars est une des trente provinces d’Iran, au sud-ouest du pays. Sa capitale est Chiraz. Le Fars a une superficie de 122 416 km². Le Fars est la terre d’origine des Persans. Perse et Persan dérivent tous deux de la forme hellénisée Persis venant de la racine Pārs. Fārs est la version arabisée de Pars. Dans l’Antiquité, le Fars était appelé Perside.

[6] Suse ou Shushan dans la Bible est une ancienne cité de la civilisation élamite, devenue au 5ème siècle av. jc la capitale de l’Empire perse achéménide, située dans le sud de l’actuel Iran à environ 140 km à l’est du fleuve Tigre. Elle ne présente plus aujourd’hui qu’un champ de ruines.

[7] Babylone était une ville antique de Mésopotamie. C’est aujourd’hui un site archéologique majeur qui prend la forme d’un champ de ruines incluant des reconstructions partielles dans un but politique ou touristique. Elle est située sur l’Euphrate dans ce qui est aujourd’hui l’Irak, à environ 100 km au sud de l’actuelle Bagdad, près de la ville moderne de Hilla. À partir du début du 2ème millénaire av. jc, cette cité jusqu’alors d’importance mineure devient la capitale d’un royaume qui étend progressivement sa domination à toute la Basse Mésopotamie et même au-delà, sous le règne de Hammurabi dans la première moitié du 18ème siècle av. jc.

[8] Le Tigre est un fleuve de Mésopotamie long de 1 900 km. Ce fleuve prend sa source en Turquie comme l’autre grand fleuve de la région l’Euphrate.