Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Théophano ou Théophania Skleraina

Théophano ou Théophania Skleraina

jeudi 5 septembre 2019 (Date de rédaction antérieure : 29 octobre 2011).

Théophano ou Théophania Skleraina (955-991)

Impératrice du Saint Empire romain germanique

Princesse byzantine donnée en mariage à Otton II elle fut l’une des souveraines les plus influentes du Moyen Âge. Elle régna 11 ans aux côtés d’Otton II et 7 ans comme régente de son fils.

Au début de 972, la légation allemande, sous la direction de l’archevêque de Cologne [1] Geron, arriva à Constantinople pour la chercher. Elle fut donc mariée le 14 avril 972 par le pape Jean XIII dans l’église Saint-Pierre de Rome et couronnée le même jour.

Elle accompagnait son mari dans tous ses voyages et effectuait des actions diplomatiques en son nom en qualité d’impératrice. Il est connu qu’elle ne s’entendait pas bien avec sa belle-mère, Adélaïde de Bourgogne et ceci fut la cause de la rupture entre Otton II et sa mère.

Veuve au printemps 983, elle gouvernera l’empire jusqu’à sa mort au nom de son fils, Otton III. Elle doit d’abord lutter, avec l’aide de sa belle-mère, contre le duc de Bavière [2] Henri le Querelleur qui prétend à la tutelle d’Otton III et se fait même remettre l’enfant empereur un moment. De retour d’Italie, elle parvient à récupérer son fils et la réalité du pouvoir en 984.

Elle meurt le 15 juin 991 à Nimègue [3], dans les Pays-Bas actuels. Sa belle-mère assure la régence à sa suite. Elle est inhumée dans l’Église Saint-Pantaléon de Cologne [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Portail du Saint Empire romain germanique/ Personnalité féminine byzantine

Notes

[1] Le diocèse de Cologne, en Allemagne, fut fondé au 4ème siècle et devint archidiocèse métropolitain de rite romain au 8ème siècle. Au 13ème siècle, l’archevêque de Cologne prend le rang prestigieux de Prince Électeur du Saint Empire, le territoire de l’archevêché se muant en Électorat de Cologne.

[2] Le duché de Bavière est une ancienne principauté allemande qui fut membre du Saint-Empire romain germanique puis rattaché à l’Électorat de Bavière. Sa capitale était la ville de Munich. Vers l’an 600, le territoire de l’actuel État libre de Bavière était occupé par trois tribus : les Baiern, qui ont donné leur nom au pays (Bavière se dit Bayern en allemand), les Francs et les Suèves. Tandis que l’actuelle Bavière du Nord tombait sous la souveraineté des Francs, les Alamans et les Bavarois formaient, au sud, des territoires souverains séparés par la rivière Lech. À ses débuts, le duché de Bavière s’étendait loin vers l’est et le sud, jusqu’à la Carinthie actuelle, en Basse-Autriche et en Haute-Italie. Mais le cœur du pays se situait sur le Danube. Aux 10ème et 12ème siècles, ces territoires ont donné naissance aux duchés de Bavière, de Carinthie et d’Autriche. Le principal siège ducal était Ratisbonne.

[3] Nimègue est une ville de 160 000 habitants dans l’Est des Pays-Bas, près de la frontière allemande. Elle se situe au sud-est de la province de Gueldre et proche de la frontière des provinces de Brabant-du-Nord et Limbourg. C’est la plus ancienne ville des Pays-Bas. De 71 à 103 la ville fut la garnison de la légion X Gemina. La ville était importante au 4ème siècle. Elle fut agrandie et embellie par Charlemagne, mais ravagée par les Vikings en 881. Elle devint au 11ème siècle ville libre d’Empire, et fut admise dans la Hanse. Elle entra dans l’Union d’Utrecht en 1579, et fut prise par les Français en 1672 et 1794.

[4] Saint-Pantaléon, située dans le Sud de la vieille ville de Cologne, est une église dont la construction remonte au premier âge roman. Dans la vieille ville de Cologne elle est une des douze grandes basiliques romanes placées sous la protection du Förderverein Romanische Kirchen Köln (Association d’aide aux églises romanes de Cologne). L’église est consacrée à saint Pantaléon ainsi qu’à saints Côme et Damien.