Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Leidrade

lundi 13 juillet 2015 (Date de rédaction antérieure : 2 octobre 2011).

Leidrade (vers 744-vers 821)

Archevêque de Lyon

Né à Nuremberg [1], dans l’ancienne Norique [2], il est diacre de l’église de Freising [3] avant de devenir un des lettrés dont le roi Charlemagne aime s’entourer à sa cour. Il est attaché à l’école du Palais après 782, où il devient le disciple préféré d’Alcuin et peut-être le bibliothécaire de Charlemagne. Il sera également le doyen du chapitre de Zurich pendant 11 ans.

En 797-798, il est envoyé par Charlemagne comme missus dominicus [4] en Septimanie [5] en compagnie de Théodulf d’Orléans puis en Espagne pour citer l’évêque Félix d’Urgel, alors accusé d’adoptianisme [6]. Il prend une dimension supérieure avec cette affaire, il envoie en effet l’évêque s’expliquer au concile d’Aix en 800 et s’occupe lui-même de corriger les fautes de Félix dans l’évêché d’Urgel. À la même époque, Adon, archevêque de Lyon, meurt et Charlemagne nomme Leidrade à sa succession vers 798, avant qu’il ne soit élu à l’unanimité par le clergé et le peuple. Il ne prendra véritablement les rênes de l’Archidiocèse de Lyon qu’après sa mission en Septimanie et peut-être même après son retour d’Espagne seulement, c’est-à-dire fin 799.

Dès son arrivée dans l’archidiocèse de Lyon, il institua des écoles de lecteurs et des écoles de chantres et veilla progressivement à l’uniformisation et la réforme des pratiques religieuses aux dépens des traditions locales et à la diffusion de textes fiables, en développant le recopiage des livres par les moines de l’archidiocèse. Il procéda ensuite, sans doute à partir de 807 seulement, à un ambitieux programme de restauration des divers établissements religieux de Lyon et des environs comme à l’Île Barbe [7] et Saint-Rambert-en-Bugey [8], dont la plupart avaient été détruits par les invasions sarrasines.

Appelé à Aix-la-Chapelle en 811, il est l’un des témoins signataires du testament de Charlemagne. En 813, alors que ses problèmes de santé s’aggravent, il fait d’ Agobard son coadjuteur et renonce définitivement à ses fonctions épiscopales 2 ans après la mort de l’empereur, proposant lui-même Agobard à sa succession. Il se retire alors en 816 pour finir sa vie à l’abbaye Saint Médard de Soissons [9], où il meurt un 28 décembre vers 821. Il reste de Leidrade 4 écrits dont une lettre adressée à Charlemagne et un court traité sur ce dernier, “De sacramento baptismi”, fortement inspiré de Tertullien.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Leidrade/ Portail du christianisme/ Évêque de Lyon

Notes

[1] Nuremberg est une ville de Bavière, en Allemagne. Elle est le centre économique du district de Moyenne Franconie et l’un des principaux centres industriels d’Allemagne du sud. La rivière Pegnitz sépare la vieille ville en deux quartiers, celui de Sebald et celui de Lorenz, nommés d’après les deux principales églises de Nuremberg.

[2] Le Norique est un royaume celtique qui s’est constitué au 2ème siècle av. jc. Les Noriques formaient une confédération avec leurs voisins les Boïens et les Taurisques. Par la suite le Norique est devenu une province de l’Empire romain. Elle était limitée au nord par le Danube, à l’ouest par la Rhétie, à l’est par la Pannonie et au sud par la Dalmatie. Elle correspond approximativement à la Styrie, la Carinthie, la région de Salzbourg, une grande partie de la Basse-Autriche, l’extrême ouest de la Bavière et une partie de la Slovénie.

[3] Freising est une ville allemande de Bavière. Située au nord de Munich, elle est baignée par l’Isar. Peu après sa fondation légendaire par l’apôtre Corbinien, la ville fut, à partir de 739, le siège d’un diocèse, lequel sera transféré à Munich le 1er avril 1818.

[4] Les missi dominici sont un organe et une charge institués en 789 et renouvelés en 802 par le pouvoir carolingien. Les missi sont des envoyés spéciaux des souverains carolingiens qui contrôlent les représentants du pouvoir royal au niveau local. Ils permettent au souverain de hiérarchiser son administration, de centraliser le pouvoir et sont l’expression d’une idéologie proprement impériale. Envoyés en collège de deux ou trois - et souvent plus -, comptant en général au moins un comte et un évêque, ils sont dans un premier temps étrangers au district - missatica - qu’ils administrent. Des missi extraordinaires représentent l’empereur dans des circonstances spéciales et, éventuellement, en dehors de leur région d’exercice habituel.

[5] Le mot Septimanie apparaît au 5ème siècle dans une lettre de Sidoine Apollinaire pour désigner une partie du sud de la Gaule, correspondant peut-être plus ou moins aux sept provinces du diocèse de Vienne : Aquitaine première, Aquitaine seconde, Novempopulanie, Narbonnaise, Viennoise, Alpes-Maritimes, par opposition aux dix provinces (Décémanie) constituant le diocèse des Gaules. Elle correspond approximativement à la partie occidentale de l’ancienne province romaine de Narbonnaise première.

[6] L’adoptianisme est une doctrine religieuse selon laquelle Jésus ne serait devenu le fils de Dieu que par adoption à la suite de son baptême dans le Jourdain par Jean-Baptiste. Elle est apparue dès le 2ème siècle chez Théodote de Byzance dont le souci était de revenir à un monothéisme plus étayé. Paul de Samosate, évêque d’Antioche la reprend en 268, puis, au 8ème siècle, en Espagne, l’archevêque Élipand de Tolède, et l’évêque d’Urgell, Félix d’Urgell.

[7] L’Île Barbe est une île située au milieu de la Saône, dans le 9ème arrondissement de Lyon, dans le quartier de Saint-Rambert-l’Île-Barbe (ancienne commune annexée en 1963). Son nom provient du latin insula barbara, « l’île sauvage », témoignant de ce qu’elle ne fut que tardivement occupée (deux siècles après les bords de Saône au pied de la colline de Fourvière).

[8] Saint-Rambert-en-Bugey est une commune française, située dans la région Rhône-Alpes. Elle est le chef-lieu du canton de Saint-Rambert-en-Bugey, dans le département de l’Ain.

[9] L’abbaye Saint-Médard est une abbaye située à Soucy, en France