Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Flavius Phocas Auguste

Flavius Phocas Auguste

dimanche 15 décembre 2013, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 13 septembre 2011).

Flavius Phocas Auguste (mort en 610)

Empereur byzantin de 602 à 610

Pièce à l'effigie de Phocas

Il entre dans l’histoire en 600, alors qu’il n’est qu’un simple centurion. Les Avars [1] avaient fait près de 13 000 prisonniers et leur khan [2] exigeait une modeste rançon pour chaque captif.

L’empereur Maurice, parcimonieux à l’excès, refusa et les prisonniers furent tués. Une délégation fut envoyée à Constantinople mais n’obtint rien de plus. Phocas, qui en faisait partie, fut giflé et humilié.

L’empereur Maurice interdit en 602 aux soldats de retourner dans leurs familles tandis que l’hiver approchait. Les soldats, fidèles à Maurice, choisissent Phocas comme représentant puis, sous les exhortations de celui-ci, se révoltent. Pendant ce temps, l’empereur est obligé de s’enfuir de Constantinople où le mécontentement jette la population dans la rue, et lorsque Phocas retourne dans la capitale, il se fait couronner empereur le 23 novembre 602.

L’empereur Maurice et sa famille sont rattrapés et exécutés le 27 novembre à l’exception de ses filles et de l’impératrice. L’année suivante, en 603, les Perses lancent une grande offensive qui les amène jusqu’en Chalcédoine [3] en 608, en face de Constantinople de l’autre côté du Bosphore. Leur progression fulgurante a été favorisée par la violente politique de répression de Phocas vis-à-vis des hérétiques et des infidèles, en particulier en Égypte où il persécute les monophysites mais aussi les Juifs.

Les victimes de sa tyrannie considèrent alors les Perses comme leurs libérateurs.

Son impopularité est tellement grande qu’en 610, lorsque se présente un nouveau prétendant au trône, en l’occurrence Héraclius, celui-ci obtient le soutien nécessaire pour renverser l’empereur, sans révolte. Le 4 octobre 610 il est livré à Héraclius qui le fait décapiter.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Phocas/ Portail du monde byzantin/ Empereur byzantin

Notes

[1] Les Avars ou Avares sont un peuple de cavaliers nomades dirigés par un Khâgan, parfois identifiés aux Ruanruan qui menaçaient la Chine au 3ème siècle. Ils seraient originaires de Mongolie, connu par les Chinois sous le nom de Ruanruan. Au 5ème siècle, leur khan Chö-louen fonde un empire nomade de la Corée à l’Irtych. En 546, leurs vassaux Tölech se révoltent. Bumin, chef des Tujue, réprime la rébellion et réclame en récompense la main d’une princesse ruanruan, ce qui lui est refusée. Vexé, il se décide à la révolte et envoie une ambassade en Chine auprès des Wei. Il s’allie avec eux et épouse une princesse Tabghatch en 551. En 552, le dernier khan ruanruan, encerclé se donne la mort. L’empire Avar s’effondre et est remplacé en Mongolie par celui des Köktürks, les survivants se réfugient à la frontière de la Chine où les Qi du Nord, successeurs des Wei, les établissent comme fédérés. Ceux qui se dirigent vers l’Europe sont connus sous le nom d’Avars, ils migrent vers l’ouest tout en poussant devant eux de petites peuplades turco-mongoles. Ils occupèrent la plaine hongroise au 7ème siècle. Puis, ils furent intégrés à l’empire.

[2] leur roi

[3] Chalcédoine est une cité grecque de Bithynie (actuellement en Turquie), située sur l’entrée orientale du Pont-Euxin, face à Byzance et au sud de Chrysopolis (Scutari, actuellement Üsküdar). La ville turque de Kadıköy est aujourd’hui située sur l’emplacement de Chalcédoine, dans le prolongement d’Üsküdar.