Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eutocios d’Ascalon

dimanche 15 janvier 2023, par ljallamion

Eutocios d’Ascalon (vers 480-après 540)

Géomètre grec

Né à Ascalon en Palestine [1] il vécut à Alexandrie [2] vers 510/530. Il est l’auteur de traités et de commentaires des écrits d’Archimède et d’Apollonios de Perga.

Eutocios vivait sous le règne de Justinien, vers 540. Il voyagea dans les plus grands centres scientifiques de son époque, entre autres Alexandrie, pour y mener des recherches sur les manuscrits d’Archimède. Il suivit les leçons d’Ammonios qu’il tenait en très haute estime, et dédia son commentaire sur les Coniques d’Apollonios à l’architecte Anthémius de Tralles, ce qui permet de situer son époque.

On sait aussi qu’il fut l’un des derniers successeurs de Proclus à la tête de l’École d’Athènes, l’école platonicienne agonisante [3].

Eutocios, à la fin de ses Commentaires sur Archimède, dit qu’il se servait de l’édition revue par le mécanicien Isidore de Milet, son maître. Cet Isidore fut un des architectes chargés par Justinien de bâtir l’église Sainte-Sophie [4].

Parmi les mathématiciens sur lesquels il nous donne des précisions, nous trouvons : Héron d’Alexandrie , Philon de Byzance , Dioclès

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Micheline Decorps-Foulquier et Michel Federspiel éd., Eutocius d’Ascalon, Commentaire sur le traité des Coniques d’Apollonius de Perge (livres I-IV) (coll. « Scientia Graeco-Arabica »), Berlin, De Gruyter, 2014, 279 p. (ISBN 978-3-11-020699-9)

Notes

[1] aujourd’hui Ashkelon, en Israël

[2] Alexandrie est une ville en Égypte. Elle fut fondée par Alexandre le Grand en -331 av. jc. Dans l’Antiquité, elle a été la capitale du pays, un grand centre de commerce (port d’Égypte) et un des plus grands foyers culturels hellénistiques de la mer Méditerranée centré sur la fameuse bibliothèque, qui fonda sa notoriété. La ville d’Alexandrie est située à l’ouest du delta du Nil, entre le lac Maréotis et l’île de Pharos. Cette dernière était rattachée à la création de la ville par l’Heptastade, sorte de digue servant aussi d’aqueduc, qui a permis non seulement l’extension de la ville mais aussi la création de deux ports maritimes.

[3] L’École néoplatonicienne d’Athènes est un courant à l’intérieur du vaste mouvement du néoplatonisme, allant du milieu du 4ème au milieu du 6ème siècle qui réussit à « se greffer sur l’antique Académie de Platon », pourtant disparue sous Sylla en 86 av. jc.

[4] Ancienne église chrétienne de Constantinople du vie siècle, devenue une mosquée au 15ème siècle sous l’impulsion du sultan Mehmet II. Elle est édifiée sur la péninsule historique d’Istanbul. Depuis 1934, elle n’eétait plus un lieu de culte mais un musée. Le 10 juillet 2020, un décret du Conseil d’État turc décide de sa réouverture au culte musulman comme mosquée.