Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 6ème siècle > Anthémius de Trallès

Anthémius de Trallès

mardi 25 février 2020, par ljallamion

Anthémius de Trallès (mort avant 558)

Mathématicien, ingénieur et architecte byzantin

Districts de la province de Aydın (ancienne Trallès)Fils d’un médecin de Trallès [1] nommé Étienne, qui eut quatre autres fils brillants. En tant qu’architecte, il se rendit célèbre par la reconstruction de la cathédrale Sainte-Sophie à Constantinople [2], avec Isidore de Milet , entre 532 et 537, à la suite de l’incendie provoqué par la sédition Nika [3].

Il était très probablement mort quand la coupole de l’édifice s’effondra en mai 558. Agathias affirme qu’il construisit beaucoup à Constantinople [4] et dans d’autres villes. Ses compétences furent également employées par Justinien en ingénierie, par exemple lors de la réparation des digues de la forteresse de Dara [5].

Agathias raconte la querelle qu’il eut avec son voisin le rhéteur Zénon. Battu dans un procès de voisinage qui les opposa, Anthémius se vengea en fabriquant plusieurs machines pour persécuter son ennemi : un dispositif avec des tuyaux de cuir faisant circuler de la vapeur d’eau qui fit croire à un tremblement de terre chez le voisin, un miroir concave qui éblouissait les gens qui se trouvaient chez lui, un mécanisme qui produisait brusquement un bruit épouvantable. Zénon finit par dire qu’il n’était pas de taille en face d’un homme qui lançait le tonnerre comme Zeus et ébranlait la terre comme Poséidon.

En tant que mathématicien, il réalisa de remarquables travaux sur les coniques, ce qui lui fut d’ailleurs fort utile pour l’édification de Sainte-Sophie. On peut également citer une méthode de construction d’une ellipse [6] au moyen d’une ficelle fixée aux deux foyers [7] ou l’étude des propriétés focales d’une parabole, qui lui permit de concevoir des miroirs paraboliques pour concentrer les rayons du Soleil [8].

C’est à Anthémius que l’on doit le récit des miroirs ardents qu’Archimède aurait fait construire pour incendier les voiles des galères romaines venues assiéger Syracuse [9].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de R. Rashed, Les Catoptriciens grecs : Les Miroirs ardents, Les Belles-Lettres, coll. « Budé », 2002 (ISBN 2-251-00481-5).

Notes

[1] Aydin, Turquie

[2] Ancienne église chrétienne de Constantinople du vie siècle, devenue une mosquée au 15ème siècle sous l’impulsion du sultan Mehmet II. Elle est édifiée sur la péninsule historique d’Istanbul. Depuis 1934, elle n’est plus un lieu de culte mais un musée.

[3] La sédition Nika, « Sois vainqueur », qui signifie en fait « remportons la Victoire », à cause de son cri de ralliement est un soulèvement populaire à Constantinople qui fit vaciller le trône de l’empereur Justinien 1er en 532.

[4] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[5] Dara ou Daras forteresse byzantine marquant la frontière avec l’empire sassanide. Le site a été le théâtre d’importantes batailles entre les deux empires en 530 et en 573. Le village d’Oğuz se trouve dans la province de Mardin en Turquie à 30 km au sud-est de la ville de Mardin sur la route de Nusaybin (Nisibe).

[6] En géométrie, une ellipse est une courbe plane fermée obtenue par l’intersection d’un cône de révolution avec un plan, à condition que celui-ci coupe l’axe de rotation du cône ou du cylindre : c’est une conique d’excentricité strictement comprise entre 0 et 1.

[7] dite méthode du jardinier

[8] les miroirs ardents.

[9] Syracuse est une ville italienne d’environ 123 000 habitants située sur la côte, au sud-est de la Sicile. Syracuse fut fondée au 8ème siècle av. jc par des colons grecs venant de Corinthe. Elle est aujourd’hui la principale ville de la province de Syracuse. Cicéron la présenta comme la plus grande et la plus belle des villes grecques.