Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sun Xiu

samedi 14 janvier 2023, par ljallamion

Sun Xiu (235-264)

Empereur des Wu

Descendant de Sun Quan, il devient Empereur des Wu [1], mais c’est son Conseiller Général, Sun Chen, qui possède presque tous les pouvoirs, dont il abuse impunément. Lassé, Sun Xiu confie à Sun Chen un poste officiel de gouverneur, mais, alors qu’il est en route pour recevoir des informations complémentaires sur sa nouvelle fonction, le Conseiller est assassiné.

Soupçonné d’être le commanditaire du meurtre, l’Empereur s’arrange pour faire porter le chapeau à une secte religieuse, qui est alors dissoute.

En 261, il envoie Xue Xu au Royaume de Shu [2] comme ambassadeur, avec pour mission de lui faire un rapport sur l’état du royaume voisin, qui est le principal allié du Wu.

Ce rapport est à double sens, car au travers de l’exemple du Shu, Xu espère faire comprendre à son empereur que le Wu est dans la même situation ; mais Sun Xiu ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre, l’allusion.

2 ans après, Xiu apprend la reddition du Royaume de Shu et la capture de Liu Shan. Le Wu se retrouve donc seul face au Wei [3], qui contrôle maintenant les deux tiers de la Chine. Étant de santé fragile, cette terrible nouvelle fait empirer son état et une maladie particulièrement virulente l’empêche de régner.

Lorsqu’il remonte sur le trône, Sun Xiu reçoit la nouvelle selon laquelle Sima Yan s’est emparé du Mandat Impérial des Wei et a fondé la dynastie Jin [4]. Devant ce nouveau bouleversement, l’Empereur retombe malade et meurt.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sun Xiu/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Empereur de Chine/ Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] Le royaume de Wu connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.

[2] Le Shu, appelé rétrospectivement Shu postérieur, pour le différencier du Shu antérieur, est l’un des Dix Royaumes ayant existé dans le sud de la Chine durant la Période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes, qui se situe chronologiquement entre les dynasties Tang et Song. Il recouvre l’actuelle province du Sichuan, ainsi que des parties septentrionales du Gansu et du Shaanxi, et sa capitale se situe dans la ville de Chengdu. Il existe de 934 a 965 et est le quatrième et dernier État dominant cette région à porter le nom de Shu.

[3] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[4] La dynastie Jin (265/420), divisée en Jin occidentaux ou Jin de l’Ouest ou Xi Jin 265/316) et Jin orientaux ou Jin de l’Est ou Dong Jin (316/420), succède au Royaume de Wei de la période des Trois royaumes de Chine et compte en tout 15 empereurs. Ses capitales sont Luoyang (265/311) puis Jiankang (316/420), avec un bref intermède à Chang’an (311/316). Les Seize Royaumes occupent le Nord de la Chine durant la période des Jin orientaux. Ces derniers finissent par être évincés en 420 par la dynastie Liu-Song ou Song du Sud, événement qui marque le début de la période des dynasties du Nord et du Sud.