Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jiang Wan

samedi 14 janvier 2023, par ljallamion

Jiang Wan (mort en 246)

Ministre chinois du royaume de Shu

Il vécut lors de la fin de la dynastie Han [1] et de la période des Trois Royaumes [2] en Chine. Succédant à Zhuge Liang à la tête du gouvernement des Shu [3], il planifia diverses offensives militaires contre le royaume rival de Wei [4], sans pour autant obtenir des avancées significatives. De nature calme et raisonnable, il inspira le respect et l’admiration parmi l’élite de son royaume.

Devenu une personne de renom, il accompagna Liu Bei lors de son arrivée dans les terres de Shu et fut promu à la tête du comté de Guangdu [5]. Surpris complètement ivre par Liu Bei et négligeant ses fonctions, il perdit toutefois son poste. Néanmoins, Zhuge Liang fit l’éloge de son talent et Jiang Wan fut promu préfet du comté de Shenfang peu de temps après, puis devint gentilhomme du Secrétariat impérial lorsque Liu Bei se proclama roi de Hanzhong [6] en 219.

En 223, Jiang Wan fut nommé administrateur de la section de l’Est. Il passa ensuite au poste de conseiller de l’armée et en 227, il fut affecté aux affaires du bureau du Premier ministre avec Zhang Yi.

En 230, il succéda à Zhang Yi au titre de général qui réconforte l’Armée et s’assura de fournir les campagnes militaires de Zhuge Liang en nourriture et en hommes. La loyauté et l’intégrité de Jiang Wan impressionnèrent grandement Zhuge Liang, qui n’hésita pas à recommander à l’empereur Liu Shan que, s’il venait à mourir, les responsabilités du royaume lui soient confiées.

À la suite de la mort de Zhuge Liang, Jiang Wan accéda rapidement aux plus hautes instances de la sphère hiérarchique du royaume de Shu. Dans un premier temps, il fut nommé préfet des maîtres des écrits [7], inspecteur de la province de Yi et promu au rang de général protecteur de l’armée et se retrouva peu de temps après général en chef et marquis de Anyang.

Malgré la déprime générale du peuple face au récent décès de Zhuge Liang, Jiang Wan demeura calme et continua d’exercer ses fonctions en étant imperturbable. En 238, Liu Shan ordonna à Jiang Wan de positionner une armée à Hanzhong dans l’éventualité d’une invasion conjointe avec les Wu [8] sur le royaume de Wei. L’année suivante, en 239, Jiang Wan devint commandant en chef.

Durant les années qui suivirent, il planifia diverses offensives, sans toutefois poser une véritable menace aux Wei.

Sa stratégie pour vaincre le royaume de Wei reposait sur son sentiment que les raisons des échecs antérieurs de Zhuge Liang étaient dues principalement aux difficultés que représentaient le déplacement des troupes en terrains difficiles et aux problèmes que cela posait en termes de transport du ravitaillement. Il arriva donc à la conclusion qu’une route d’invasion par l’est en passant par une rivière serait plus facile à entreprendre. Il fit donc construire des embarcations pour tenter une attaque sur les Wei par les rivières Han et Mian vers les villes de Weixing et Shangyong. en 244, la maladie le frappa et il n’eut pas le temps de mettre en œuvre son plan.

En fait, les officiers soutinrent qu’une telle route poserait problème en cas de retraite et que par conséquent, ce plan ne serait pas viable à long terme. La cour envoya même Fei Yi et Jiang Wei en tant que représentant afin qu’ils présentent leurs arguments.

Peu après ces événements, la santé de Jiang Wan se détériora grandement de sorte qu’il dut cesser de servir activement. Il décéda en 246.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jiang Wan/ Portail du monde chinois/ Catégories  : Personnalité du 3ème siècle/ Héros des Trois Royaumes

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] La période des Trois Royaumes est une période de l’histoire chinoise qui commence en 220, après la chute de la dynastie Han et s’achève avec la réunification de la Chine par la dynastie des Jin occidentaux, en 280. Les Trois Royaumes sont ceux de Wei au nord le long du fleuve Jaune, de Wu dans le sud-est, et de Shu au sud-ouest dans le bassin du Sichuan. Durant les deux dernières décennies du 2ème siècle, l’empire Han se désagrège progressivement, divisé entre plusieurs seigneurs de la guerre rivaux. Au début du 3ème siècle, trois d’entre eux prennent une place prépondérante : Cao Cao puis son fils Cao Pi (Wei), Liu Bei (Shu-Han) et Sun Quan (Wu). Ils mettent en place les Trois Royaumes après l’abdication du dernier empereur Han, dont ils se disputent la succession, et se proclament chacun à leur tour empereur dans les années 220. Leurs successeurs s’affrontent pour la domination de la Chine, avant d’être supplantés l’un après l’autre entre 265 et 280 par le clan Sima, qui fonde la dynastie Jin. La période des Trois Royaumes est donc suivie de la dynastie des Jin occidentaux. Sur le plus long terme, la période des Trois Royaumes s’inscrit dans une longue séquence très agitée. S’ensuivent plus de trois siècles de division politique entre la Chine du Nord et la Chine du Sud, durant un haut Moyen Âge chinois que l’historiographie classique désigne comme la période des Six Dynasties (220-589).

[3] Shu

[4] Le royaume de Wei, également appelé Cao Wei, est un des royaumes qui régnaient sur la Chine pendant la période des Trois Royaumes. Avec sa capitale à Luoyàng, ce royaume fut établi par Cao Pi en 220, à partir des bases posées par son père Cao Cao. Cette dénomination apparaît en 213, lorsque les exploitations féodales de Cao Cao prennent le nom de Wei ; les historiens ajoutent souvent le préfixe Cao (du nom de famille de Cao Cao) afin de distinguer ce royaume des autres États que l’histoire de la Chine a également connus sous le nom de Wei, par exemple les précédents États de Wei durant la période des royaumes combattants, et plus tard l’État de la dynastie Wei du Nord. En 220, lorsque Cao Pi déposséda le dernier empereur de la dynastie Han, Wei est devenu le nom de la nouvelle dynastie qu’il fonda. Cette dynastie fut saisie et contrôlée par la famille Sima en 249, jusqu’à ce qu’elle fût renversée et soit devenue une partie de la dynastie Jin en 265.

[5] Le comté de Guangdu dans le district de Shu était situé un peu au sud de Chengdu.

[6] Hanzhong est une ville du sud de la province du Shaanxi en Chine

[7] Le maître des écrits était responsable de rédiger les décrets impériaux, recevant les instructions de la part des plus hauts paliers du gouvernement. Occasionnellement, ils pouvaient servir à enquêter sur des cas de mise en accusation.

[8] Le royaume de Wu connu également sous le nom Sun Wu, est l’un des royaumes de la période des Trois Royaumes en lutte pour le contrôle de la Chine après la chute de la dynastie Han. Il était situé au sud du Yangzi Jiang dans la région des actuelles villes de Nankin, Shanghai et Suzhou, à l’emplacement de l’ancien État de Wu de la Période des Printemps et Automnes. La capitale principale du royaume était Jianye, près de l’actuelle ville de Nankin (Nanjing), mais parfois la capitale fut déplacée à Wuchang, actuelle Ezhou, Hubei. Plus puissant que le royaume du Shu mais plus faible que celui du Wei, le royaume de Wu fut celui qui vécut le plus longtemps des Trois Royaumes de Chine. Il exista pendant 51 ans, de sa fondation en 229 à sa conquête en 280 par le premier empereur de la dynastie Jin, Sima Yan.