Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Hu Zhen

mercredi 23 novembre 2022, par ljallamion

Hu Zhen (146-192)

Général chinois

Placé sous l’autorité du seigneur de guerre Dong Zhuo, lors de la fin de la dynastie Han [1]. Il servit son seigneur depuis ses débuts lors de la répression de la rébellion de la Province de Liang [2] et lors des combats de la campagne déclenchée contre lui, jusqu’à son assassinat.

Il fut grand administrateur du district de Dong et fut envoyé combattre Sun Jian lorsque ce dernier vint mener une offensive sous les bannières de la coalition anti-Dong Zhuo en 191.

Sous le commandement de Hua Xiong et à la tête d’une force de 5000 hommes menés conjointement avec Lu Bu et plus tard avec Xu Rong, il rejoint Wang Yun. Quand Li Jue et Guo Si reprennent le contrôle de la capitale Chang An, Hu Zhen est devenu Directeur de réserve sous leur commandement.

Avec sa position, il a faussement condamné un dirigeant local You Yin, avec qui il s’était disputé, et le fit mettre à mort. Quelques mois plus tard, Hu Zhen est tombé malade, en disant : l’esprit de You Yin et venu me faire payer mon crime, et meurt.

Dans le chapitre 5 du roman Histoire des Trois Royaumes [3] écrit par Luo Guanzhong , Hu Zhen, qui était lieutenant-commandant sous Hua Xiong, alla défendre la passe de la rivière Si en combattant les forces ennemies de Sun Jian. Il se fit tué lors des combats par Cheng Pu.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Luo Guanzhong ; tr. Moss Roberts (1995). Three Kingdoms. (ISBN 7-119-00590-1)

Notes

[1] La dynastie Han régna sur la Chine de 206 av. jc à 220 apr. jc. Deuxième des dynasties impériales, elle succéda à la dynastie Qin (221/206 av. jc) et fut suivie de la période des Trois Royaumes (220/265). Fondée par Liu Bang, chef de guerre d’origine paysanne révolté contre la dynastie Qin, elle compta 28 empereurs.

[2] La rébellion de la Province de Liang (184/189) commence comme une insurrection du peuple Qiang contre la dynastie Han dans la province occidentale de Liang (Liangzhou,qui correspond plus ou moins aujourd’hui à Wuwei, dans la province du Gansu) dans la Chine du 2ème siècle. Mais assez vite, les Yuezhi et des rebelles pro-Han se joignent aux combats pour le contrôle de la province aux dépens de l’autorité centrale. Cette rébellion, qui a suivi de près celle des Turbans jaunes, fait partie d’une série de troubles qui ont conduit au déclin et a la chute de la dynastie Han. Bien que la plupart des historiens traditionnels portent une attention relativement faible à cette rébellion, elle à néanmoins une importance notable, car elle détruit la présence chinoise dans le Nord-Ouest et prépare le terrain pour la naissance de nombreux royaumes non-Han durant les siècles suivants

[3] Les Chroniques des Trois Royaumes, est la chronique historique officielle couvrant la fin de la dynastie Han (184/220), et la période des Trois Royaumes de Chine (220/280). Elle fait partie des « Quatre Histoires », avec le Shi ji, le Han Shu et le Hou han shu. Elle est la compilation de textes la plus complète sur les événements qui eurent lieu en Chine durant cette période et a servi de base pour le roman épique Histoire des Trois royaumes, traditionnellement attribué à Luo Guanzhong. Initialement commencée par Chen Shou, elle fut complétée par Pei Songzhi.