Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Robert Boyle

mercredi 21 septembre 2022, par ljallamion

Robert Boyle (1627-1691)

Physicien et chimiste irlandais

Né au château de Lismore [1] dans le comté de Waterford en Irlande [2]. Deux passions régirent sa vie : le christianisme et la science expérimentale. Robert Boyle peut être considéré comme le père de la philosophie naturelle moderne.

Il naît dans une riche et noble famille irlandaise. Il est le 7ème fils de Richard Boyle comte de Cork . Après des études au collège d’Eton [3], il parcourt l’Europe de 1639 à 1644 et prend connaissance de l’œuvre de Galilée à Florence [4] en 1641.

Il apprend ainsi la méthode purement expérimentale qui marqua toute sa vie scientifique. Maître d’une fortune considérable, il la consacre à l’avancement des sciences naturelles. De retour en Angleterre, il s’établit à Oxford [5] en 1654. Il rencontre Robert Hooke , célèbre physicien qui l’aide à fabriquer une pompe à air dont Boyle a besoin pour la recherche sur les gaz. Il polémique ainsi avec Thomas Hobbes à propos de l’existence du vide.

À partir de 1645, il participe à une société savante et bienfaisante qu’il appelle dans ses lettres le Invisible College [6], mais dont il ne donne ni les membres ni les activités, et qui a donné lieu à diverses spéculations en particulier comme groupe précurseur de la Royal Society [7], qu’il créa en 1663.

Aussi ardent ami de la religion que de la science, il a écrit un grand nombre d’ouvrages pour la défendre et a fondé par son testament en 1691 une lecture annuelle sur les principales vérités de la religion naturelle et révélée.

À sa mort, Boyle a légué de grosses sommes d’argent pour organiser des conférences pour l’accomplissement de la foi chrétienne contre les incroyances notoires. De nos jours, ces conférences existent toujours.

On lui doit le perfectionnement de la machine pneumatique de Otto von Guericke  [8], la connaissance de l’absorption de l’air dans la combustion, et de l’augmentation de poids des chaux métalliques dans la calcination ; il a en outre rassemblé une foule d’observations qui ont contribué plus tard à établir des théories solides.

Les conclusions de Boyle l’amènent à considérer la matière comme composée de particules primaires. Il rejette donc une conception antique qui disait que toute matière est formée à partir de quatre éléments : la terre, l’air, l’eau et le feu. Boyle devient donc un précurseur à la théorie des atomes sur des bases expérimentales.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Charles Ramond et Myriam Dennehy, La Philosophie naturelle de Robert Boyle, Vrin, 2009

Notes

[1] Le château de Lismore est la demeure irlandaise du duc de Devonshire, situé dans la ville de Lismore dans le comté de Waterford en République d’Irlande. Il a appartenu aux comtes de Desmond, puis à la famille Cavendish à partir de 1753. Il a été en grande partie reconstruit dans le style gothique au milieu du 19ème siècle pour le 6ème duc de Devonshire. Il est le lieu de naissance du chimiste et physicien irlandais Robert Boyle.

[2] Le comté de Waterford est un comté situé dans la province du Munster en Irlande. La capitale du comté est située à Waterford. Sa superficie est de 1 857 km2

[3] Le collège d’Eton (Eton College ou plus complètement King’s College of Our Lady of Eton beside Windsor), fleuron des public schools britanniques, est une école pour garçons fondée en 1440 par le roi Henri VI d’Angleterre, située à Eton dans le Berkshire en face de la ville de Windsor, à 40 km à l’ouest de Londres. École élitiste et très coûteuse, occupant des locaux historiques parmi lesquels on compte une remarquable chapelle gothique, public school attitrée de la famille royale d’Angleterre, Eton bénéficie d’un système de bourses développé pour en faciliter l’accès aux élèves moins fortunés.

[4] Florence est la huitième ville d’Italie par sa population, capitale de la région de Toscane et siège de la ville métropolitaine de Florence. Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du royaume d’Italie entre 1865 et 1870

[5] Oxford est une ville britannique située à 90 km au nord-ouest de Londres. Elle est le centre administratif du comté de l’Oxfordshire dans l’Angleterre du Sud-Est, et en tant que ville régionale dessert un arrière-pays s’étendant aux Cotswolds.

[6] collège invisible

[7] La Royal Society, dont le nom officiel est Royal Society of London for the Improvement of Natural Knowledge et que l’on peut traduire littéralement par « Société royale de Londres pour l’amélioration du savoir naturel », est une institution fondée en 1660 siégeant au Carlton House Terrace à Londres et destinée à la promotion des sciences. Cette société savante est l’équivalent de l’Académie des sciences en France.

[8] boule de verre entraînée à grande vitesse à l’aide d’une manivelle et d’un disque démultiplicateur