Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 18ème siècle en France > Personnages du 18ème siècle > Georges-Frédéric II de Brandebourg-Ansbach ou Georges-Frédéric (...)

Georges-Frédéric II de Brandebourg-Ansbach ou Georges-Frédéric II

mercredi 27 avril 2022, par ljallamion

Georges-Frédéric II de Brandebourg-Ansbach ou Georges-Frédéric II (1678-1703)

Margrave de Brandebourg-Ansbach de 1692 à sa mort

3ème fils du margrave [1] Jean-Frédéric de Brandebourg-Ansbach et de Jeanne Élisabeth de Bade-Durlach . Il succède à son frère aîné Christian-Albert , mort sans descendance le 16 octobre 1692. Comme il est encore mineur, un gouvernement est désigné pour assurer la régence en son nom.

Lors de la guerre de la Ligue d’Augsbourg [2], il s’engage dans l’armée prussienne en 1695. Lors de la guerre de Succession d’Espagne [3], il s’empare de la forteresse de Bersello à Modène [4].

Général de l’armée prussienne, il est mortellement blessé à la bataille de Schmidmühlen, le 29 mars 1703. Ne s’étant jamais marié, il n’a pas d’enfants, et son demi-frère cadet Guillaume-Frédéric lui succède.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Georges-Frédéric II de Brandebourg-Ansbach/ Portail du Saint Empire romain germanique/ Catégories  : Maison de Hohenzollern/ Margrave de Brandebourg-Ansbach

Notes

[1] Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[2] La guerre de la Ligue d’Augsbourg, également appelée guerre de Neuf Ans, guerre de la Succession Palatine ou guerre de la Grande Alliance, eut lieu de 1688 à 1697. Elle opposa le roi de France Louis XIV, allié à l’Empire ottoman et aux jacobites irlandais et écossais, à une large coalition européenne, la Ligue d’Augsbourg menée par l’Anglo-néerlandais Guillaume III, l’empereur du Saint Empire romain germanique Léopold 1er, le roi d’Espagne Charles II, Victor Amédée II de Savoie et de nombreux princes du Saint Empire romain germanique. Ce conflit se déroula principalement en Europe continentale et dans les mers voisines, mais on y rattache le théâtre irlandais, où Guillaume III et Jacques II se disputèrent le contrôle des îles britanniques, et une campagne limitée entre les colonies anglaises et françaises et leurs alliés amérindiens en Amérique du Nord. Cette guerre fut la deuxième des trois grandes guerres de Louis XIV.

[3] La guerre de Succession d’Espagne est un conflit qui a opposé plusieurs puissances européennes de 1701 à 1714, dont l’enjeu était la succession au trône d’Espagne à la suite de la mort sans descendance du dernier Habsbourg espagnol Charles II et, à travers lui, la domination en Europe. Dernière grande guerre de Louis XIV, elle permit à la France d’installer un monarque français à Madrid : Philippe V, mais avec un pouvoir réduit, et le renoncement, pour lui et pour sa descendance, au trône de France, même dans le cas où les autres princes du sang français disparaîtraient. Ces conditions ne permettaient pas une union aussi étroite que celle qui était espérée par Louis XIV. La guerre de succession donna néanmoins naissance à la dynastie des Bourbons d’Espagne, qui règne toujours aujourd’hui.

[4] Modène est une ville italienne, chef-lieu de la province du même nom située en Emilie Romagne. La ville se situe sur la Via Emilia, route romaine qui relie Piacenza jusqu’à Rimini sur la côte Adriatique. Au cœur de la vallée du Pô, la ville est entourée de deux rivières, la Secchia et le Panaro qui sont deux affluents du Pô, le plus important fleuve du territoire italien. La ville s’élève à 34 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer, dans une zone complètement plate. Au sud de la province de Modène se trouve le parc régional de l’Appennino modenese, au cœur de la chaîne de montagne des Appennini.