Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Wang Jian

mardi 5 avril 2022, par ljallamion

Wang Jian

Général de Qin

Il acquit une renommée telle, qu’il fut plus tard élevé au rang des 4 généraux les plus prestigieux des Royaumes Combattants [1].

Il fut le commandant Qin [2] qui acheva le siège de Handan [3], alors la capitale de Zhao [4], siège qui avait été abandonné plus tôt par le général Bai Qi pour cause de maladie. Entre les deux tentatives Wang Ling mena un siège sur Handan mais sans succès.

Entre 225 et 223 av. jc Wang Jian fut mis à la tête des forces de Qin par Qin Shi Huang pour annexer Chu [5].

Après un refus initial de la part de Wang Jian car il estimait que l’expédition serait un échec, le premier empereur lui demanda une seconde fois et au lieu des 200 000 hommes mis à la disposition de son prédécesseur il en exigea 600 000.

Qin Shi Huang accepta et Wang Jian entreprit donc de conquérir Chu qui tomba finalement après que Wang Jian eut feint l’inaction pendant un an, ce qui amena Chu à se détendre tandis que les troupes Qin s’entraînaient intensément pour le combat en terre étrangère.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Wang Jian/ Portail du monde chinois/ Catégories : Bataille impliquant la ChineGénéral chinois

Notes

[1] La période des Royaumes combattants, s’étend en Chine, du 5ème siècle av. jc à l’unification des royaumes chinois par la dynastie Qin en 221 av. jc. Ce nom lui est donné tardivement, par référence aux Stratagèmes des Royaumes combattants, ouvrage portant sur cette période. Elle correspond dans la chronologie dynastique à la fin de la période des Zhou orientaux (771-256 av. jc). Cette chronologie, qui repose sur l’historiographie traditionnelle, ne correspond pas nécessairement à la datation précise des évolutions sociales, politiques, économiques et culturelles : ce qui caractérise les Royaumes combattants date principalement du début du 4ème siècle av. jc.

[2] La dynastie Qin est la première dynastie impériale de la Chine, qui dure de 221 à 206 av. jc. C’est la conquête des six États issus de la chute de la dynastie Zhou par l’État de Qin, conquête unifiant de facto le pays, qui l’installe au pouvoir. Les 14 années de règne de son fondateur, Qin Shi Huang, le premier empereur de l’histoire de la Chine, et de son fils Qin Er Shi, représentent, malgré cette brièveté, un tournant capital dans l’histoire nationale

[3] Handan est une ville de la province du Hebei en Chine. Elle fut la troisième capitale du royaume de Zhao, à l’époque des Guerres d’unification de Qin, de 386 à 228 av. jc.

[4] Zhao (453/228 av. jc) était l’un des sept États qui composaient la Chine antique pendant la Période des Royaumes combattants. Initialement clan de grands feudataires de l’Hégémonie de Jin, le Zhao fut l’un des trois États créés par la partition de celui-ci par les trois familles en 403 av. jc. D’abord de faible importance, le Zhao su se développer jusqu’à devenir l’un des royaumes majeurs, avant d’être finalement détruit par le royaume de Qin. Son territoire s’étendait sur les provinces actuelles de la Mongolie-Intérieure, du Hebei, du Shanxi et du Shaanxi. Les frontières de cet État touchaient le pays des Xiongnu ainsi que les royaumes du Qin, du Wei et du Yan.

[5] Chu ou l’état de Chu était un État des périodes des Printemps et Automnes et des Royaumes combattants, établi sur le fleuve Yangzi. Chu a été annexé par les Qin en 223 av. jc. La maison royale de Chu à l’origine portait le nom ancestral Nai et le nom de clan Yan mais ceux-ci sont devenus plus tard Mi et Xiong.