Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Publius Cornelius Cossus (tribun consulaire en 415 av. jc)

Publius Cornelius Cossus (tribun consulaire en 415 av. jc)

lundi 3 janvier 2022, par ljallamion

Publius Cornelius Cossus (tribun consulaire en 415 av. jc)

Homme politique de la République romaine-Tribun militaire à pouvoir consulaire en 415 av. jc

Emblème de la République romaine.Membre des Cornelii Cossi [1], branche patricienne de la gens Cornelia [2] Il est le fils d’un Aulus Cornelius et le petit-fils d’un Publius Cornelius.

Il est tribun militaire à pouvoir consulaire [3] en 415 av. jc avec 3 autres collègues. Les Èques [4] de Bola envahissent le territoire de Labicum [5], récemment conquis et colonisé par les Romains.

Les tribuns consulaires mènent une rapide campagne militaire et repoussent les Èques de Bola qui n’ont pas pu bénéficier du soutien du reste des Èques, encore marqués par leur défaite face aux Romains 3 ans plus tôt. Bola est prise après un court siège et quelques combats.

Après la conquête de cette ville, le tribun de la plèbe [6] Lucius Decius propose l’envoi d’une colonie, comme cela a été le cas pour Labicum en 419 av. jc, mais sa proposition est bloquée par le veto de ses collègues.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Publius Cornelius Cossus (tribun consulaire en -415)/ Portail de la Rome antique/ Catégorie  : Tribun militaire à pouvoir consulaire

Notes

[1] Les Cornelii Cossi sont des patriciens romains membres d’une branche de la gens Cornelia. Ils portent tous le cognomen de Cossus. Apparaissent également les cognomina Rutilus et Arvina.

[2] Les Cornelii ou gens Cornelia constituent l’une des familles patriciennes les plus importantes de l’histoire romaine et ont, de loin, revêtu plus de magistratures que n’importe quelle autre gens. Ils se classent en majorité dans le camp conservateur mais certains d’entre eux ont épousé la cause populaire, soit par conviction, soit par opportunisme. Ses membres les plus illustres sont Aulus Cornelius Cossus, Scipion l’Africain, Scipion Émilien, Sylla et Cinna. Le premier Cornelius à revêtir le consulat est Servius Cornelius Maluginensis Cossus, consul en 485 av. jc. La gens disparaît des Fastes consulaires après 178 et le consulat de Servius Cornelius Scipio Salvidienus Orfitus.

[3] Un tribun militaire à pouvoir consulaire est un magistrat romain disposant d’un niveau d’imperium presque équivalent aux consuls qu’il remplace de façon irrégulière au début de la République romaine, entre 444 et 367 av. jc. Après cette date, le tribunat consulaire est définitivement abandonné.

[4] Les Èques sont un peuple italique du nord-est du Latium antique et de l’Apennin central. Ils parlent une langue de la branche ombrienne des langues sabelliques. À partir de la fin du 6ème siècle av. jc et pendant le 5ème siècle av. jc, les Volsques et les Èques, deux peuples liés, envahissent le Latium lors de la migration plus générale des peuples sabelliens qui quittent les Apennins pour s’installer dans les plaines d’Italie. Ils occupent alors la partie supérieure de la vallée de l’Anio, du Tolerus (aujourd’hui le Sacco) et de l’Himella, torrent de l’Aia, dans la province de Rieti. À l’est, les cités latines d’importance les plus proches sont Préneste et Tibur. Au sud, les Herniques occupent la vallée du Tolerus. À l’est, sur l’autre rive de l’Anio, se situent les Marses et enfin, au nord, ce sont les terres sabines.

[5] Labicum, ou Labici, est une ancienne cité du Latium, à environ 10 km au sud-est de Rome, au nord des monts Albains, sur la Via Labicana, entre Gabies et Tusculum. Tous les aqueducs de la vallée de l’Anio passent près de la ville. Elle était l’une des trente cités de la Ligue latine au 5ème siècle av. jc, ayant rejoint les Èques en 419 av. jc avant d’être conquise l’année suivante par la République romaine

[6] Dans la Rome antique, les tribuns de la plèbe sont les représentants de la plèbe, élus pour une durée d’un an par le concile plébéien.