Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Henri de Tonti

vendredi 3 décembre 2021, par ljallamion

Henri de Tonti (1649-1704)

Soldat italien-Explorateur et commerçant de fourrure au service de la France

Probablement né près de Gaète [1] en Italie. Il était le fils de Lorenzo de Tonti , qui était un financier et un ancien gouverneur de Gaète. Lorenzo de Tonti était l’inventeur de l’assurance-vie connue sous le nom de tontine. Alphonse de Tonti , qui était un des fondateurs de ce qui est maintenant Détroit [2], était son plus jeune frère.

Lorenzo fut impliqué dans une révolte contre le vice-roi espagnol à Naples [3], en Italie, et fut forcé de chercher l’asile politique en France autour de la période de la naissance de Henri.

En 1668, Henri rejoint l’armée française et plus tard sert dans la marine française. En 1675, pendant la guerre de Hollande [4], le roi de France Louis XIV décida de soutenir la révolte de la ville de Messine [5] contre la couronne d’Espagne. Pour cela, il envoya en Sicile des troupes et une flotte sous le commandement de Louis Victor de Rochechouart Duc de Vivonne  ; Henri de Tonty prit part à cette expédition.

Il participa notamment à une opération militaire près du village de Gesso [6] où il perdit une main dans l’explosion d’une grenade. À partir de ce moment, il a porté un crochet prosthétique couvert par un gant lui valant de ce fait le surnom de Main de Fer. À Messine, parmi les officiers qui combattent avec les Français, il y avait les frères messinais, Antoine de Crisafy le futur Marquis et Thomas Chevalier de Malte de Crisafy, que Tonti reverra en Nouvelle France [7], quand ils arriveront au Canada en 1684 comme capitaines de deux des quatre compagnies de la marine.

Rentré en France, Tonti vécut à Paris et grâce à ses liens avec le prince de Conti Louis-Armand de Bourbon-Conti qui était bien introduit a la cour de Versailles, il entra en contact avec René Robert Cavelier de La Salle. À l’été 1678, Tonti a voyagé en Amérique avec de La Salle qui en fit son associé pour le commerce des fourrures avec les populations indiennes de la région à l’Ouest du Canada. La Salle a laissé Tonti tenir le fort Crèvecœur [8] dans l’Illinois [9] tandis que lui-même retournait en Ontario [10].

Au printemps 1682 Tonti a voyagé avec La Salle durant la descente du fleuve du Mississippi [11]. Les lettres et les journaux de Tonti sont de très bonnes sources d’informations sur ses explorations. Il remonta notamment, avec Henri Joutel , la rivière Arkansas [12], fonda le poste Arkansas et navigua sur le bayou Bartholomew [13].

Le 4 septembre 1704, Tonti, contracta la fièvre jaune et meurt à Old Mobile, fort Louis de la Louisiane [14] proche de l’actuelle ville de Mobile [15] dans l’Alabama [16].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Henri de Tonti/ Portail de la Nouvelle-France/ Catégories : Personnalité italienne du XVIIe/ Explorateur italien/Commerçant de fourrures/ Personnalité de la Nouvelle-France

Notes

[1] Gaeta ou Gaëte est une commune de la province de Latina dans le Latium en Italie. Au début du Moyen Âge, après l’invasion des Lombards, Gaeta est restée sous la souveraineté de l’Empire byzantin. Dans les années suivantes, et à l’instar d’Amalfi, Sorrente et Naples, il semblerait que Gaeta se soit constituée en port pratiquement indépendant et qu’elle ait continué un commerce prospère avec le Levant. Son histoire, cependant, est plutôt obscure jusque vers 830, date à laquelle la ville devient une seigneurie dominée par des hypati, ou consuls : le premier d’entre eux fut Constantin (839-866) puis Marin et Docibile 1er (867-906). Le plus grand fut Jean 1er (906-933) qui écrasa les Sarrasins au Garigliano en 915, gagnant l’honneur de patricius de l’empereur Constantin VII de Byzance. Au 11ème siècle, le duché tombe entre les mains des comtes normands d’Aversa, devenus princes de Capoue, et Gaeta est définitivement annexée à leur royaume par Roger de Sicile en 1135. La cité continue toutefois de battre sa propre monnaie jusqu’en 1229.

[2] Détroit est la principale ville de l’État du Michigan aux États-Unis, largement plus connue que sa capitale Lansing, et siège du comté de Wayne. Située dans le Midwest américain, au sein de la Frost Belt et de la Rust Belt (anciennement nommée la Manufacturing Belt), et au cœur de la région des Grands Lacs, la ville est fondée en 1701 par un Français : Antoine de Lamothe-Cadillac. Son nom provient d’ailleurs du mot français « détroit », en référence au passage aquatique naturel entre les lacs Sainte-Claire et Érié : la rivière Détroit, sur la rive Nord de laquelle la ville est située, dont le cours marque une partie de la frontière entre le Canada et les États-Unis

[3] Naples est une ville d’Italie, chef-lieu de la région de Campanie. L’histoire de Naples s’étend sur plus de 28 siècles. Sous le nom de Parthénope, elle fut fondée durant l’Antiquité par la cité voisine de Cumes. Elle s’étend ensuite rapidement jusqu’à devenir un des principaux centres commerciaux, culturels, philosophiques et politiques de la Grande-Grèce puis de l’Empire romain. Après avoir été brièvement dépendante de l’Empire byzantin, elle devient autonome au sein du duché de Naples. Dès le 13ème siècle et pour ensuite plus de 600 ans, elle devient successivement la capitale du royaume de Naples puis du royaume des Deux-Siciles. Elle reste alors un des principaux centres de développement économiques et technologiques d’Europe jusqu’à son annexion au royaume d’Italie en 1860, date à laquelle elle entame un relatif déclin socio-économique.

[4] La guerre de Hollande se déroule de 1672 à 1678. Elle oppose la France et ses alliés (Angleterre, Münster, Liège, Bavière, Suède) à la Quadruple-Alliance comprenant les Provinces-Unies, le Saint Empire, le Brandebourg et la Monarchie espagnole. Triomphant de ses adversaires, la France, par le traité de Nimègue qui met fin à la guerre, confirme son rang de première puissance européenne en acquérant la Franche-Comté et de nombreuses places fortes flamandes.

[5] Messine est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom en Sicile. Messine est située à l’extrémité nord-est de la Sicile, sur la rive occidentale du détroit de Messine qui sépare la péninsule italienne (la pointe de Calabre) de la Sicile. La ville de Reggio di Calabria est située de l’autre côté du bras de mer.

[6] Gybisso

[7] La Nouvelle-France était une colonie et plus précisément une vice-royauté du royaume de France, située en Amérique du Nord et ayant existé de 1534 à 1763. Elle faisait partie du premier empire colonial français et sa capitale était Québec. Elle fut d’abord une colonie comptoir administrée par des compagnies coloniales, puis une colonie de peuplement sous le gouvernement royal du Conseil souverain. Ses descendants sont les Acadiens, les Brayons, les Cadiens, les descendants des habitants de l’ancienne colonie française du Canada, maintenant répandus sur tout le Canada, qui se disaient anciennement Canadiens ou Canadiens français (surtout quand il s’agissait de se distinguer des Canadiens anglais), y compris les Québécois francophones, Créoles louisianais et Métis. Le territoire de la Nouvelle-France était constitué des colonies suivantes : l’Acadie, le Canada, et la Louisiane. À son apogée vers 1745, il comprenait ainsi le bassin versant du fleuve Saint-Laurent, des Grands Lacs et du Mississippi, le Nord de La Prairie, et une grande partie de la péninsule du Labrador.

[8] Le Fort Crèvecœur est fondé par les compagnons de René-Robert Cavelier de La Salle et de Henri de Tonti, en Haute-Louisiane en 1679. Ce lieu, au bord de la rivière Illinois, est le point de départ pour explorer la région du Pays des Illinois, qui mène du sud des Grands lacs au Mississippi.

[9] L’Illinois est un État du Midwest des États-Unis. Sa capitale est Springfield, mais la plus grande ville est Chicago

[10] L’Ontario est une province du Canada. Située dans la partie centrale du pays, elle est la province la plus peuplée. L’Ontario est bordée par la province du Manitoba à l’ouest, les baies d’Hudson et James au nord, et le Québec à l’est et au nord-est. Elle partage également une longue frontière avec les États-Unis, s’étendant sur 2 700 km et suivant des voies navigables intérieures

[11] Le Mississippi est un fleuve situé en Amérique du Nord traversant la partie centrale des États-Unis. Il coule du Nord du Minnesota au golfe du Mexique et son cours a une orientation méridienne. Le Mississippi a une longueur de 3 780 km : seul l’un de ses affluents, le Missouri, est plus long en Amérique du Nord. La longueur cumulée de ces deux cours d’eau, qui dépasse les 6 800 km, et la superficie du bassin versant font du Mississippi l’un des fleuves les plus importants du monde et du Missouri-Mississippi l’un des bassins fluviaux les plus grands du monde

[12] L’Arkansas est un affluent du Mississippi dont le cours traverse les États du Colorado, du Kansas, de l’Oklahoma et de l’Arkansas. Long de 2 334 km, c’est le quatrième cours d’eau le plus long des États-Unis.

[13] dénommé à l’origine bayou Bartholomé en l’honneur de son plus jeune compagnon de route

[14] Le fort Louis de la Mobile, dénommé également fort Louis de la Louisiane, car situé en Louisiane française, fut construit dès 1702 près de l’embouchure en eau profonde du fleuve de la Mobile en Alabama. Il servit pour des raisons politiques, militaires et religieuses. Le fort abritait la résidence de Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville et de ses officiers, ainsi que la chapelle et plusieurs autres structures.

[15] Mobile est une ville de l’État américain de l’Alabama, la troisième par sa population et le siège du comté de Mobile. Elle est située sur le fleuve Mobile et au centre de la côte du Golfe. Première capitale de la Louisiane française en 1702, la cité doit son nom aux Amérindiens mobiliens que les colons français trouvent dans la baie de Mobile. Pendant cent ans, la ville fut une colonie française, puis britannique et enfin espagnole.

[16] L’Alabama est un État du Sud des États-Unis ayant pour capitale Montgomery. L’État tire son nom du alabama albamaaha ou du chacta alba amo, du nom de la tribu des Alabamas, apparentée aux Creeks, qui vivait dans la haute vallée de l’Alabama. Les Français fondent la première colonie européenne de l’État à Mobile en 1702