Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Kaouab 1er

vendredi 15 octobre 2021, par ljallamion

Kaouab 1er

Fils du pharaon Khéops et de Mérititès 1ère . Il est l’un des vizirs [1] du royaume pendant le règne de son père.

Il épouse sa sœur Hétep-Hérès II , qui lui aurait donné plusieurs enfants. Un relief trouvé dans le mastaba [2] préparé à l’origine pour Hétep-Hérès II, mais donné par celle-ci à sa fille Mérésânkh III , identifie Kaouab en tant que père de cette Mérésânkh.

Il n’est pas certain que Kaouab ait jamais porté le titre de prince de la couronne, en dépit de son titre de Fils aîné du Roi, qui pourrait avoir été une distinction purement honorifique, ou une indication sur le fait qu’il fut le fils de l’épouse principale de Khéops.

Son statut important est attesté dans sa titulature élaboré, un de ses titres les plus importants étant celui de vizir.

Il décède avant son épouse et son père. Son mastaba fut découvert dans le cimetière Est du complexe funéraire de Khéops, à Gizeh [3].

Un honneur posthume fut rendu à Kaouab, bien des siècles plus tard, lorsque le prince Khâemouaset , fils de Ramsès II , restaura une de ses statues dans le temple de Memphis [4].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Kaouab Ier Portail de l’Égypte antique/ Catégories : Vizir de l’Égypte antique/ Enfant royal de l’Égypte antique

Notes

[1] Le vizir, tjaty en égyptien, désigne, par analogie anachronique avec le vizir conseiller ou ministre auprès des dirigeants musulmans, le premier magistrat après le pharaon, dans l’Égypte antique.

[2] Le mastaba est un édifice funéraire égyptien servant de sépulture aux pharaons des deux premières dynasties, ainsi qu’aux hauts dignitaires, de l’époque archaïque au Moyen Empire égyptien.

[3] Gizeh, est une ville d’Égypte, située sur la rive gauche du Nil, face à la vieille ville du Caire. La renommée internationale de Gizeh est due aux célèbres grandes pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos, ainsi qu’au Sphinx, témoins de la civilisation égyptienne antique, situés sur le plateau à quelques kilomètres de la ville.

[4] Memphis est à l’origine le nom de Memphis, princesse de la mythologie grecque, qui aurait fondé une ville en Égypte à laquelle elle aurait donné son nom. Memphis était la capitale du premier nome de Basse Égypte, le nome de la Muraille blanche. Ses vestiges se situent près des villes de Mit-Rahineh et d’Helwan, au sud du Caire.