Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Rudolph van Royen Snel dit Rudolph Snellius

Rudolph van Royen Snel dit Rudolph Snellius

jeudi 15 avril 2021, par ljallamion

Rudolph van Royen Snel dit Rudolph Snellius (1546-1613)

Linguiste néerlandais et mathématicien

Il occupa des postes à l’université de Marbourg [1] et de l’université de Leyde [2]. Snellius avait une influence sur certaines des principales forces politiques et intellectuelles de l’âge d’or hollandais.

Né à Oudewater [3] dans une riche famille des Pays-Bas sous la domination des Habsbourg [4] d’Espagne.

il part étudier à l’Université de Cologne [5] sous Valentin Naboth et à l’Université de Heidelberg [6] et reçu bientôt un poste d’enseignant à l’Université de Marburg.

Bien formés à la logique aristotélicienne, il était impressionné par la nouvelle logique de Pierre de La Ramée, qui enseigna les mathématiques et les langues à ses postes universitaires.

En 1578, il retourne à Oudewater peu après sa dévastation suite au siège espagnol pendant la révolte néerlandaise [7]. Il ne fallut pas longtemps avant qu’un poste lui fut offert comme professeur d’hébreu et de mathématiques à l’Université de Leyde. Il épousa Machteld Cornelisdochter, qui avait survécu au massacre de Oudewater. Elle l’accompagna à Leyde*, où il enseigna jusqu’à sa mort en 1613.

Snellius décède le 2 Mars 1613 et fut enterré dans sa ville natale d’Oudewater.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Rudolph Snellius/Traduit par mes soins

Notes

[1] L’université de Marbourg est une université allemande fondée en 1527 par Philippe Ier de Hesse, qui en fait la plus ancienne université protestante au monde. Elle était la principale université de la Hesse. Elle est subdivisée en 17 facultés, compte près de 22 000 étudiants et emploie 7 500 personnes pour une population de moins de 80 000 habitants. Elle est ainsi le principal employeur de la ville.

[2] L’université de Leyde est la plus ancienne des universités néerlandaises. Située à Leyde, elle est très réputée et a été fréquentée par plusieurs membres de la famille royale des Pays-Bas.

[3] Oudewater est une commune et une petite ville des Pays-Bas, en province d’Utrecht.

[4] La maison de Habsbourg ou maison d’Autriche est une importante Maison souveraine d’Europe connue entre autres pour avoir fourni tous les empereurs du Saint Empire romain germanique entre 1452 et 1740, ainsi qu’une importante lignée de souverains d’Espagne et de l’empire d’Autriche, puis de la double monarchie austro-hongroise. La dynastie a pris le nom de « Maison de Habsbourg-Lorraine » depuis 1780.

[5] Cologne avait déjà été le siège d’une université fondée en 1388 et supprimée en 1798 lors de l’occupation française. Cette ancienne université de Cologne fut la quatrième université créée dans le Saint Empire romain. Cependant, elle présente une particularité : elle est établie, en 1388, par la ville de Cologne. C’est la première université en Allemagne fondée par une ville et ses citoyens. Son établissement suit ceux de l’Université Charles de Prague en 1348, l’Université de Vienne en 1365 et l’Université Ruprecht Karl de Heidelberg en 1386. L’université devient célèbre pendant le Moyen Age, mais elle se montre peu apte à se réformer dès la Renaissance.

[6] L’université de Heidelberg, située à Heidelberg, en Bade-Wurtemberg, est la plus ancienne université allemande.

[7] La révolte des Gueux (connue en néerlandais en tant que Nederlandse Opstand, soit la « révolte néerlandaise ») est un événement qui a lieu aux Pays-Bas espagnols à partir de 1566 et dont le chef de file est Guillaume d’Orange. Le soulèvement, réclamant la liberté religieuse, débouche sur la guerre de Quatre-Vingts Ans, opposant les révoltés néerlandais à l’Empire espagnol.