Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Geoffroy III de Penthièvre

Geoffroy III de Penthièvre

mercredi 17 mars 2021, par ljallamion

Geoffroy III de Penthièvre (mort en 1205)

Comte de Lamballe de 1164 à 1205-Comte de Penthièvre de 1164 à 1205

Carte des pays traditionnels bretons. Fils cadet du comte de Penthièvre [1] Rivallon de Penthièvre . Il succéda à son oncle Étienne II le Lépreux sans héritier.

En 1177, il confirme à l’Abbaye Saint-Aubin des Bois [2], qui est une fondation familiale, les donations faites par son grand-père Geoffroy II de Penthièvre, son père Rivallon et son oncle Étienne le Lépreux.

Geoffroy III n’ayant pas d’enfants, peu de temps avant sa mort, il lègue avec la confirmation du roi Philippe Auguste et l’assentiment de la famille de Tournemine, seigneurs de la Hunaudaye [3], le comté de Penthièvre et son droit d’aînesse, soit l’ensemble des droits qu’il détenait sur la Bretagne à Alain de Goëlo

P.-S.

Stéphane Morin Trégor, Goëlo, Penthièvre. Le pouvoir des Comtes de Bretagne du XIe au XIIIe siècle Presses Universitaires de Rennes & Société d’émulation des Côtes-d’Armor. Rennes 2010 (ISBN 9782753510128)

Notes

[1] Le Penthièvre est un pays traditionnel de la Bretagne, situé à l’est et au sud de Saint-Brieuc dans l’Est des Côtes-d’Armor actuelles. Il composait, avec le Goëlo, un des deux archidiaconés du diocèse de Saint-Brieuc et son titulaire était appelé « le Grand Archidiacre ».

[2] L’abbaye Saint-Aubin des Bois, est un monastère cistercien de Bretagne fondé, le 3 février 1137, par Geoffroi II Botherel comte de Lamballe et de Penthièvre et des moines de Bégard, à Plédéliac, dans l’actuel département des Côtes-d’Armor. En 1143, Philippe, son premier abbé, obtient d’Eugène III la confirmation de toutes les donations déjà faites à Saint-Aubin-des-Bois. En 1240, le monastère est la proie des flammes. La générosité de Denise de Matignon le relève de ses cendres. En 1255, sous l’abbé Hervé, est consacrée l’église rebâtie. En 1433, Eugène IV, qui s’était réservé la nomination du chef de cette communauté, casse l’élection d’Olivier de la Garande, mais, en décembre de la même année, sa sainteté le rétablit. En 1483, Olivier Hus, qui gouvernait l’abbaye depuis 41 ans, est révoqué, comme trop « âgé et imbécile » par Guillaume, abbé de Bégard. Le 23 juin 1484, Olivier de Broon est pourvu de l’abbaye de Saint-Aubin (deux ans après, il est élu abbé de Saint-Melaine de Rennes).

[3] Le château de la Hunaudaye, construit une première fois au 13ème siècle et reconstruit aux 15ème siècle et 16ème siècle, est situé sur le territoire de la commune française de Plédéliac, dans les Côtes-d’Armor, en Bretagne. Le but poursuivi avec l’édification de ce château était probablement de surveiller le Poudouvre (pays de Dinan) dont la frontière avec le Penthièvre (pays de Lamballe) était constituée par l’Arguenon, cours d’eau situé à deux kilomètres de là. Henri 1er d’Avaugour s’était en effet réfugié au Poudouvre et aurait pu envisager de récupérer ses terres.