Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Arsinde de Comminges

samedi 9 janvier 2021, par ljallamion

Arsinde de Comminges (950-vers 982)

Fille d’ Arnaud 1er de Carcassonne , comte de Comminges [1] et Carcassonne [2] et d’ Arsinde de Carcassonne .   Elle épouse Guillaume 1er dit le Libérateur, comte de Provence [3] , fils de Boson II , comte de Provence et de Constance de Provence entre 968 et 970.   Elle décède en 982 ou au plus tard avant 984, date du remariage de Guillaume 1er avec Adélaïde d’Anjou.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Arsinde de Comminges/ Portail de la Provence/ Catégories : Provence/ Personnalité féminine du Xe siècle

Notes

[1] Le Comté de Comminges est une ancienne principauté féodale située sur le versant nord des Pyrénées, de part et d’autre du haut cours de la Garonne. Il a existé du début du 10ème siècle jusqu’en 1454.

[2] Les Wisigoths s’emparent du lieu au 5ème siècle, et s’y maintiennent jusqu’à l’arrivée, au début du 8ème siècle, des musulmans omeyyades Anbasa ibn Suhaym al-Kalbi, aussi connu sous le nom francisé d’Ambiza, général arabe et wali (gouverneur) du califat omeyyade, s’empare de Carcassonne en 725. Des tribus arabes et berbères s’y installent jusqu’à ce que Pépin le Bref les chasse définitivement en 759. Les Arabes appelaient la ville Qarqshuna. D’autres noms apparaissent comme Carcasona ou Carcassione. Après l’éclatement de l’Empire Carolingien, l’époque féodale s’instaure avec à la tête de la ville la famille Trencavel, qui va y régner du 11 au 13ème siècle. Carcassonne prospère et devient une place stratégique importante dans le Languedoc.

[3] Le Comté de Provence est une ancienne principauté territoriale située à l’est du delta du Rhône. Il ne doit pas être confondu avec le marquisat ou le Duché de Provence. En 1019, Emma, comtesse de Provence, se maria avec Guillaume Taillefer, comte de Toulouse, transmettant les droits de la lignée de Roubaud à la maison de Toulouse. Le titre de marquis de Provence passa définitivement à cette maison à compter de 1093. En 1112, Douce de Provence, héritière des droits de la ligne de Guilhem, épousa Raimond Bérenger III, comte de Barcelone, qui devient Raimond Bérenger 1er de Provence. Les maisons de Toulouse et de Barcelone entrèrent alors en conflit pour le marquisat. Un traité fut conclu, en 1125, entre Raymond Bérenger et Alphonse Jourdain de Toulouse : par celui-ci, le comté de Provence fut divisé en un marquisat au nord de la Durance - attribué aux Toulouse - et un comté au sud, attribué à Barcelone. En 1193, Alphonse II de Provence épouse Gersande de Forcalquier, ce qui donne naissance au comté de Provence Forcalquier.