Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Quintus Caecilius Metellus

mercredi 30 décembre 2020, par ljallamion

Quintus Caecilius Metellus

Homme politique romain

Emblème de la République romaine.Il participe à la deuxième guerre punique [1], issu de la gens patricienne des Caecilii Metelli [2], grand-père de Quintus Caecilius Metellus Macedonicus.

En 206 av. jc, il est consul. En 205 av. jc, il est dictateur [3].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quintus Caecilius Metellus/ Portail de la Rome antique/ Catégories : Consul de la République romaine/ Dictateur (Rome antique)

Notes

[1] La Deuxième Guerre punique, (218-202 av. jc) est le 2ème des 3 conflits connus sous le nom de guerres puniques, qui opposent Rome à Carthage. Plus précisément, ce conflit a lieu au 3ème siècle av. jc, de 219 à 203 av. jc en Europe, puis de 203 à 202 av. jc en Afrique. Cette guerre a commencé à l’initiative des Carthaginois, qui ont voulu prendre leur revanche suite à leur défaite lors de la 1ère guerre punique.

[2] Les Caecilii Metelli sont des plébéiens membres d’une branche majeure de l’une des plus grandes familles plébéiennes romaines, la gens Caecilia. La gens Caecilia joue un rôle particulièrement important durant la seconde moitié du 2ème siècle av. jc grâce à un réseau de relations qui lui assure une prééminence politique indiscutable. Possédant un grand nombre de clients, elle influe beaucoup sur les décisions politiques de la République romaine par l’intermédiaire de ses nombreux membres qui sont des magistrats de haut-rang.

[3] Le dictateur est, durant la République romaine, un magistrat extraordinaire qui détient les pleins pouvoirs (imperium) pour un mandat qui ne peut, à l’origine, excéder 6 mois. Selon la tradition, le titre a été institué en 501 av. jc pour répondre à une situation d’urgence militaire, mais un magister populi (littéralement « maître du peuple ») existe déjà sous la Royauté romaine. Le titre de dictateur est aussi celui porté par le premier magistrat de cités du Latium comme Aricia, Lanuvium, Nomentum, Tusculum, Sutrium, Fabrateria Vetus ou Albe la Longue. La dictature évolue tout au long de la République jusqu’aux dictatures exceptionnelles de Sylla et César qui s’affranchissent des limitations originelles et s’octroient des pouvoirs démesurés. La dictature est abolie par Marc Antoine, dès l’assassinat de Jules César.