Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Hugues ou Hugo (évêque d’Évreux)

Hugues ou Hugo (évêque d’Évreux)

lundi 14 décembre 2020, par ljallamion

Hugues ou Hugo (évêque d’Évreux) (mort en 1046)

Évêque d’Évreux

Vue d'Évreux en 1882, gravure d'Hubert ClergetÉvêque d’Évreux [1] pendant plus de trente ans, il signe en 1015 une donation faite par le duc Richard II de Normandie à la collégiale de Saint-Quentin [2].

Il confirme en 1038 la charte de fondation de l’abbaye de Bernay [3]. En 1038, il signe une charte de l’archevêque de Rouen [4] Robert le Danois pour Jumièges [5].

Il assiste Robert , évêque de Coutances [6] au concile de Rouen tenu par l’archevêque Mauger.

Selon le nécrologe d’Évreux, il meurt le 16 avril 1046

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hugues (évêque d’Évreux)/ Portail de la Normandie/ Catégories : Religieux normand/ Évêque d’Évreux

Notes

[1] Le diocèse d’Évreux est un siège de l’Église catholique de France fondé sur le territoire du peuple gaulois des Aulerques Éburovices dans l’actuel département de l’Eure en Normandie. Le diocèse appartient à la province ecclésiastique de Rouen. Le premier évêque d’Évreux est saint Taurin, au 4ème siècle. L’évêque d’Évreux porte, entre autres, de droit les titres de comte de Condet, Illiers et Brosville.

[2] La basilique Saint-Quentin est une église catholique française située dans la ville de Saint-Quentin dans le département de l’Aisne. Cette basilique, dédiée à saint Quentin, martyr du 3ème siècle est un édifice original appartenant tout entier au style gothique dont il réunit toutes les évolutions. Il est lié à l’histoire de la dévotion à saint Quentin, dont il contient les reliques objet d’un culte important au Moyen Âge. Sa construction est contemporaine de celle de Notre-dame de Paris et de la Cathédrale de Soissons.

[3] L’abbaye Notre-dame de Bernay est située à Bernay dans l’Eure en Haute-Normandie. Elle comprend la plus ancienne église abbatiale de Normandie encore debout. Elle fut fondée par Judith, femme de Richard II, duc de Normandie au 11ème siècle.

[4] L’archidiocèse de Rouen est un archidiocèse métropolitain de l’Église catholique en France. Érigé au 3ème siècle, le diocèse de Rouen est élevé au rang d’archidiocèse métropolitain au 5ème siècle. C’est le siège primatial de Normandie, premier dans l’ordre de préséance dans la province de Normandie. Saint Mellon qui était probablement un disciple de saint Nicaise, devint le premier évêque de Rouen. L’archevêque de Rouen est primat de Normandie et porte aussi les titres de comte de Dieppe, Louviers, Aliermont et Douvrend, vicomte de Déville, baron de Fresne-l’Archevêque, seigneur de Gisors, Neaufle, Gaillon, Bouteilles, Cliponville, Envronville

[5] L’abbaye Saint-Pierre de Jumièges en Seine-Maritime fut fondée par saint Philibert, fils d’un comte franc de Vasconie vers 654 sur un domaine du fisc royal à Jumièges.

[6] L’ancien diocèse de Coutances est un ancien diocèse français. Jusqu’en 1569, l’évêque de Coutances exerçait une juridiction ecclésiastique sur les Îles de la Manche (qui formaient un doyenné), portant le titre d’« évêque de Coutances et des Îles ». En 1801, les frontières du diocèse sont remaniées à la suite du Concordat (annexion du territoire ou diocèse d’Avranches). L’évêché de Coutances a été supprimé en 1854, son chef-lieu Coutances est alors devenu par décret apostolique du pape Pie IX en date du 12 juin, le siège d’un nouvel évêché de Coutances et d’Avranches. Il appartenait à la province ecclésiastique de Rouen.