Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Léon II (pape)

mercredi 18 novembre 2020, par ljallamion

Léon II (pape) (mort en 683)

Pape de 682 à 683

Né en Sicile [1] ou en Calabre [2]. Il serait soit le fils d’un certain Paul Manejo, médecin renommé, et serait né en Calabre dans la Vallis Salinarum [3] mais selon d’autres sources il serait plutôt un sicilien originaire de Messine [4], comme son prédécesseur le pape Agathon .   Il étudie à la Scola cantorum de Rome. À la mort d’Agathon le 10 janvier 681, il est élu pape, sans doute au courant du mois de janvier. Cependant, l’empereur Constantin IV refuse de reconnaître l’élection et demande, en échange, la condamnation du pape Honorius 1er, considéré comme partisan du monothélisme [5] au troisième concile de Constantinople [6] qui se déroule alors.   Les tractations se poursuivent jusqu’en 683. Constantin obtient la condamnation du feu pape et en échange, accorde à Léon II, entre autres : la reconnaissance de l’élection pontificale ; la présence d’un apocrisiaire permanent du pape à Constantinople [7] ; le transfert à Rome des monothélistes condamnés par le concile, pour y être jugés par la papauté ; la reconnaissance de la suprématie du pape sur l’exarque de Ravenne [8] ; la diminution des versements de la Sicile et de la Calabre au Trésor impérial.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de J. Durliat, Philippe Levillain (dir.), Dictionnaire historique de la papauté, Paris, Fayard, 2003 (ISBN 2-213-618577)

Notes

[1] La Sicile est la plus grande île méditerranéenne. Avec une superficie de 25 708 km², c’est la région la plus étendue de l’Italie et son territoire est constitué de neuf anciennes provinces

[2] La région de Calabre, plus couramment appelée la Calabre, est une région d’Italie située à l’extrême sud de la péninsule. La capitale régionale est Catanzaro et la plus grande ville Reggio de Calabre. À partir de la fin de l’Antiquité, elle n’échappe pas aux invasions barbares : elle est pillée et saccagée par les Wisigoths des rois Alaric et Athaulf (410/411). Alaric meurt sous les murailles de Cosenza et est enterré avec un important trésor dans le lit du Busento, qui arrose la ville. Le « trésor d’Alaric », qui a toujours échappé aux pillards et aux chercheurs de trésor, est toujours autant recherché. Elle est également pillée par les Vandales installés en Afrique romaine, puis passe partiellement sous la domination des Ostrogoths. Lors des guerres gothiques opposant les Ostrogoths aux Byzantins, elle est ravagée par les guerriers de Totila avant de passer sous domination byzantine, puis par des bandes de Francs et d’Alamans venus aider les Goths du nouveau roi Teias. Les Lombards pénètrent eux aussi en Calabre peu de temps après leur invasion de l’Italie et la région subit régulièrement les attaques du duché lombard de Bénévent. Le roi lombard Liutprand est peut-être à l’origine de l’actuelle ville calabraise de Longobardi, fondée vers 735, qui tire son nom du peuple lombard. À partir du 9ème siècle, elle commence à subir les incessants raids de pirates Sarrasins puis au 10ème siècle, elle est peut-être atteinte et pillée par des bandes magyares qui se sont aventurées en Italie jusqu’à Bénévent.

[3] actuelle plaine de Gioia Tauro

[4] Messine est une ville italienne, chef-lieu de la province de même nom en Sicile. Messine est située à l’extrémité nord-est de la Sicile, sur la rive occidentale du détroit de Messine qui sépare la péninsule italienne (la pointe de Calabre) de la Sicile. La ville de Reggio di Calabria est située de l’autre côté du bras de mer.

[5] Le monothélisme est un courant de pensée du christianisme, développé au 7ème siècle dans le but de réunifier l’Église chalcédonienne et les Églises des trois conciles, et condamné comme hérésie au troisième concile de Constantinople en 681.

[6] Le troisième concile de Constantinople, compté comme sixième concile œcuménique, se tint du 7 novembre 680 au 16 septembre 681.

[7] Constantinople est l’appellation ancienne et historique de l’actuelle ville d’Istanbul en Turquie (du 11 mai 330 au 28 mars 1930). Son nom originel, Byzance, n’était plus en usage à l’époque de l’Empire, mais a été repris depuis le 16ème siècle par les historiens modernes.

[8] L’exarchat de Ravenne, aussi connu sous le nom d’exarchat d’Italie, est une circonscription administrative de l’Empire byzantin comprenant, entre les 6ème et 8ème siècles, les territoires byzantins d’Italie. Son siège était Ravenne et le mot exarchat désigne par la suite en particulier le territoire autour de sa capitale. Cette institution visait à améliorer les conditions de défense contre les attaques des Barbares qui déferlaient sur l’Occident.