Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Alexandre Ramsay de Dalhousie dit Sir Alexander Ramsay de Dalhousie

Alexandre Ramsay de Dalhousie dit Sir Alexander Ramsay de Dalhousie

mardi 22 septembre 2020, par ljallamion

Alexandre Ramsay de Dalhousie dit Sir Alexander Ramsay de Dalhousie (mort en 1342)

Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230

Patriote écossais connu pour ses prouesses au combat et la prise en 1342 du château de Roxburgh [1].   Fils aîné de Sir William Ramsay de Dalhousie, il devint gardien des Marches du Milieu [2], commandant des hommes de Lothian [3], et l’un des principaux commandants du régent à Boroughmuir [4] à St Andrews [5] en 1335 et, en juin 1338, il releva le château de Dunbar [6] et assista la comtesse de Dunbar [7] dans sa lutte pour maintenir sa place forte contre les Anglais.   Son histoire tragique commença quand avec son groupe ils reprirent le château de Roxburgh aux Anglais en 1342. Sir William Douglas , avait plusieurs fois tenté sans succès de le reprendre.   Pour son exploit courageux et héroïque, Sir Alexander fut nommé constable [8] de Roxburgh et shérif [9] de Teviotdale [10].

Sir William Douglas était tellement outré par les nominations qu’il a voulu se venger en capturant Sir Alexander et en l’emprisonnant dans le cachot du château de l’ Hermitage [11], où il devait mourir de faim. La légende raconte qu’il a survécu pendant 17 jours en mangeant de petites quantités de grain tombant à travers les fissures dans le sol du grenier du château au-dessus du cachot.   Son frère, Sir William Ramsay d’Inverleith, succéda à Sir Alexander à Dalhousie en 1342 et était célèbre pour son raid autour du château de Norham [12] et pour la bataille de Nisbet Muir [13] qui s’ensuivit en 1355.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Alexander Ramsay of Dalhousie/Traduit par mes soins

Notes

[1] Le château de Roxburgh était un château situé près de l’ancienne ville de Roxburgh dans les Scottish Borders, une région d’Écosse. Le château fut fondé par David 1er d’Écosse. En 1174 le château se rend à l’Angleterre après la capture de Guillaume 1er d’Écosse à Alnwick, et fut la plupart du temps aux mains des Anglais après cela.

[2] Scottish Marches était le terme utilisé pour désigner la frontière anglo-écossaise à la fin du Moyen Âge et au début de l’époque moderne, caractérisée par la violence et les raids transfrontaliers. L’ère des Marches écossaises prend fin au cours de la première décennie du 17ème siècle après l’union des couronnes d’Angleterre et d’Écosse.

[3] Le Lothian est une région traditionnelle d’Écosse, s’étendant entre la rive sud du Firth of Forth et les Lammermuir Hills. Son nom provient du semi légendaire roi breton Loth ou Lot. Au 7ème siècle, il devient la partie nord du royaume saxon de Northumbria. Mais au 8ème siècle les clans pictes la revendiquèrent en profitant de l’affaiblissement de la Northumbrie. Le Lothian est connu en Écosse pour avoir été la seule partie Anglo-saxonne de cette nation, et une des rares où l’écossais n’ait pas pris racine.

[4] La bataille de Boroughmuir eut lieu le 30 juillet 1335, durant la Seconde Guerre d’indépendance de l’Écosse. Ce fut une victoire pour les Écossais menés par John Randolph et Patrick Dunbar, qui défirent une armée d’invasion d’Édouard III d’Angleterre.], où Guy II de Namur , allié flamand de l’Angleterre, fut battu.   Il assista à la prise du château de Leuchars[[Leuchars est une petite ville proche de la côte nord-est de Fife en Écosse. La ville se trouve à environ 9 km au nord-ouest de la ville universitaire de St Andrews. La ville de Dundee est à 11 km au nord, de l’autre côté du Firth of Tay, estuaire du Tay.

[5] St Andrews est une ville écossaise située sur la côte de la mer du Nord entre Édimbourg et Dundee. Nommée d’après l’apôtre saint André, le bourgh royal de St Andrews est une ville sur la côte est de Fife, en Écosse qui a été l’ancienne capitale religieuse d’Écosse. Elle abrite également une université réputée.

[6] Le château de Dunbar, aujourd’hui en ruines, était une des plus importantes forteresses d’Écosse, dominant le port de la ville de Dunbar, dans l’East Lothian. Au début du Moyen Âge, le château de Dunbar dépendait d’un Ealdorman vassal des rois du château de Bamburgh, puis de ceux de York. En 678, saint Wilfrid fut enfermé à Dunbar, à la suite de son expulsion de son siège de York par Ecgfrith de Northumbrie. Plus tard, le château aurait été incendié par Kenneth 1er d’Écosse, roi des Scots, qui le possédait

[7] Comte de Dunbar ou comte de Lothian à l’origine, puis comte de March, est un titre de noblesse écossaise dont le titulaire possédait un comté au sud-est du royaume entre le 12ème et le 15ème siècle. Le titre a également été un titre dans la pairie d’Écosse.

[8] Après la conquête normande de l’Angleterre, constable est un titre utilisé en Angleterre pour désigner un officier à qui le roi a donné le commandement d’une armée ou de la garnison d’un important château. La dignité de lord grand connétable (lord high constable) était l’un des grands offices de la couronne anglaise. Il avait la charge de l’armée et particulièrement de la cavalerie et présidait la Court of Chivalry qui traitait toutes les affaires d’honneur entre gentilshommes. La dignité de connétable fut attachée au titre de comte de Hereford et rattachée à la couronne en 1521. Depuis lors, on ne nomme de titulaires que pour les cérémonies de couronnement.

[9] La fonction de shérif est originaire de l’Angleterre prénormande. Le terme est né d’une contraction des mots anglo-saxons Shire reeve, désignant respectivement : pour le Shire, une circonscription administrative similaire au comté ; pour le reeve, un officier, agent d’un seigneur féodal (très proche du concept du bailli) qui faisait appliquer l’ordre parmi les serfs du domaine. En définitive, le shérif était un grade supérieur de cette fonction de Reeve, correspondant littéralement à celle d’un « bailli du comté ». Après la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant, la fonction perdura, dans le cadre de vicomté. Elle reprit finalement l’appellation de shérif, tandis que vicomte devint un titre héréditaire de pairie.

[10] Roxburghshire ou le comté de Roxburgh

[11] Le château de l’Hermitage daterait du 13ème siècle. William de Soulis, un de ses premiers propriétaires fut accusé de sorcellerie. La légende veut qu’il ait été jeté vivant dans du plomb fondu par ses propres paysans. En réalité, il mourut en prison. Il appartient aujourd’hui à l’institution Historic Scotland.

[12] Norham est un village du Northumberland, en Angleterre, situé juste au sud de la Tweed et de la frontière écossaise. Il abrite le château de Norham, construit au 12ème siècle. C’est là qu’Édouard 1er d’Angleterre rencontra les Écossais en 1292 pour décider du futur roi d’Écosse.

[13] La bataille de Nesbit Moor (ou Nisbet Muir), opposa le royaume d’Angleterre et le royaume d’Écosse en août 1355.