Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Christoffer Gabel

jeudi 27 août 2020, par ljallamion

Christoffer Gabel (1617-1673)

Homme d’État danois

Né à Glückstadt [1]. Son père, Wulbern ou Waldemar Gabel, cartographe puis enregistreur de Glückstadt, fut tué au siège de la forteresse par l’armée impériale allemande en 1628. On ne sait rien de Christoffer durant sa jeunesse, mais il est certain qu’il a fait des études universitaires.

Le nom de Christoffer est enregistré pour la première fois en 1639 en tant que surveillant et comptable à la cour de l’archevêque de Brême [2], le duc Frédéric. Lorsque le duc monta sur le trône de Danemark en tant que roi comme Frédéric III du Danemark, Gabel le suivit jusqu’à Copenhague [3] comme secrétaire particulier et son homme d’affaires, ayant une grande influence sur le roi.

Pendant le bref intervalle de paix entre les première et deuxième attaques du roi Charles X Gustave sur le Danemark, Gabel fut employé dans plusieurs missions secrètes en Suède ; et il a pris part aux intrigues qui ont abouti à la révolution autocratique de 1660 [4]. Bien qu’il ne soit pas à l’origine de la révolution, il était certainement le principal intermédiaire entre Frederick III et les États conjoints dans le mystérieux complot qui instaura l’absolutisme au Danemark.

Ses activités ont gagné la gratitude perpétuelle du roi. Il fut enrichi, ennobli et en 1664 nommé gouverneur de Copenhague. De 1660 à 1670, il était considéré comme le personnage le plus influent à la cour.et très largement employé dans les affaires financières et diplomatiques. Pendant cette période, il mena une politique étrangère pro-française alors que sa politique intérieure était affectée par la paresse et la corruption.

À la mort de Frédéric III, en février 1670, le pouvoir de Gabel était épuisé. Le nouveau souverain, Christian V , ne le favorisa pas et les accusations contre Gabel affluèrent de toutes parts.

Lorsque, le 18 avril 1670, il fut licencié, le public n’éprouva aucune sympathie pour un homme qui s’était enrichi à une époque de pauvreté généralisée. Il a été dépouillé de tous les titres et privilèges, à l’exception du contrôle financier des îles Féroé [5]. Il passa le reste de son temps à Copenhague et mourut le 13 octobre 1673. Il fut inhumé dans l’église Saint-Pierre [6]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Christoffer Gabel/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Glückstadt est une ville d’Allemagne dans le Schleswig-Holstein sur la rive de l’Elbe, à 45 km au nord-ouest d’Altona. Glückstadt a été fondée par Christian IV de Danemark en 1617 et fortifiée en 1620. Elle est devenue immédiatement un important centre commercial, en compétition avec Hambourg située également sur l’Elbe.

[2] L’évêché de Brême est fondé en 787 par le missionnaire northumbrien Willehad. Il est détenu en union personnelle par les archevêques de Hambourg de 848 à 1072, date à laquelle le siège de l’archevêché est installé à Brême. Il devient une principauté épiscopale en 1180. À partir de 1568, il est gouverné par des administrateurs de confession luthérienne. Au terme de la guerre de Trente Ans, il est sécularisé en 1648 et donné à la Suède (Brême-et-Verden).

[3] Copenhague est la capitale et la plus grande ville du Danemark. La ville devient la capitale du Royaume de Danemark dès le début du 15ème siècle. Au cours du 17èmesiècle, sous le règne du roi Christian IV, elle devient une des plus grandes villes d’Europe du Nord, renforçant son statut de capitale.

[4] L’état d’urgence fut déclaré par le roi du Danemark en 1660. Son but était de faire pression sur le premier état, qui était réticent à une proposition des deuxième et troisième états de remplacer la monarchie élective par la monarchie héréditaire.

[5] Les îles Féroé sont un archipel subarctique situé entre la mer de Norvège et l’océan Atlantique nord, à peu près à mi-chemin entre l’Écosse et l’Islande. Les îles Féroé forment un pays constitutif du royaume du Danemark, avec le Danemark et le Groenland.

[6] L’église Saint-Pierre est l’église paroissiale de la communauté germanophone de Copenhague, au Danemark. Elle est située au coin de Nørregade et Sankt Peders Stræde dans le quartier latin de la ville. Construit comme une église à nef unique au milieu du 15ème siècle, c’est le plus ancien bâtiment du centre de Copenhague. Il est également remarquable pour son vaste complexe de chapelles sépulcrales.