Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Havoise de Craon

dimanche 23 août 2020, par ljallamion

Havoise de Craon

Fille de Maurice II de Craon et d’ Isabelle de Meulan , épouse de Guy V de Laval .

Dans son testament, Maurice II disposait en sa faveur de Craon [1] et de Châtelais [2] en cas de pré-décès de ses trois fils.

Vers 1193, elle épouse Guy V de Laval

Après le décès de Guy V vers 1198, Avoise se remaria avec Yves Le Franc dès 1211.

C’est Robert 1er d’Alençon , comte d’Alençon [3] et de Séez [4], issu des comtes de Ponthieu [5] et de Bellême [6], qui parut propre aux desseins de Philippe Auguste pour épouser Emma de Laval, héritière de la baronnie de Laval [7].

Ce dernier s’assura du consentement d’Avoise de Craon, mère d’Emma, de celui des seigneurs de Mayenne, de Craon et de Beaumont, et conclut le mariage de Robert avec l’héritière de Laval. La cérémonie se fit à la cour en 1214.

On assigna à Avoise de Craon un douaire que son gendre augmenta plus tard en y ajoutant l’usufruit des terres de la Gravelle [8] et de Montsûrs [9]. Des dons faits par elle à son second mari furent confirmés ; il eut en partage les fiefs de Montjean et de Beaulieu, plus la jouissance de quelques autres biens. On lui donna même des espérances sur les biens d’Angleterre, au cas où le roi Jean d’Angleterre viendrait à les restituer ; mais le prince anglais ne rendit rien.

Avoise de Craon n’avait pu voir s’achever l’église du prieuré de Sainte-Catherine de Laval [10] qu’elle avait fondé en l’honneur de Sainte-Catherine ; elle est morte en 1230 et a été inhumée dans l’église de l’abbaye de Bellebranche [11], dont elle était bienfaitrice.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Havoise de Craon/ Portail de la Mayenne/ Catégories : Maison de Laval/ Famille de Craon

Notes

[1] Craon est une commune française située dans le département de la Mayenne. Craon est située au sud-ouest de la Mayenne, à 30 km au sud-ouest de Laval, 20 km à l’ouest de Château-Gontier, 20 km au nord de Segré et 23 km au nord-est de Pouancé. Ce fut une redoutable forteresse médiévale composée de 27 tours et de 1 600 mètres de murailles, servant à garder la frontière angevine face à la Bretagne. Ce fut une ville marchande très importante (connue pour son fil de lin blanchi) dotée de halles fondées au 12ème siècle et réputées parmi les plus grandes de France. Craon qui fut le siège de la première baronnie d’Anjou était une force politique, judiciaire et religieuse importante, gérant une quarantaine de paroisses. Au Moyen Âge puis sous l’Ancien Régime, le fief de la baronnie angevine de Craon dépendait de la sénéchaussée principale d’Angers et du pays d’élection de Château-Gontier.

[2] Châtelais est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire. Châtelais est une des trente deux villes closes de l’Anjou.

[3] La première maison des comtes d’Alençon descend des seigneurs de Bellême. En 1268, Alençon fut donnée en apanage à Pierre, fils de Louis IX puis en 1293, à Charles, comte de Valois, frère de Philippe le Bel. Une troisième maison des chefs d’Alençon fut issue de Charles II, second fils du comte de Valois, tué à la bataille de Crécy en 1346. Le comté d’Alençon fut élevé au statut de duché en 1414.

[4] Sées est une commune française, située dans le département de l’Orne. Sées est le siège de l’évêché de Séez.

[5] Le comté de Ponthieu est un ancien pays de France dont la capitale était Abbeville et la principale place-forte Montreuil. À l’époque du Duc Guillaume, le comté était borné par l’Artois à l’orient, la Normandie à l’occident, y compris le pays de Caux et le comté d’Eu. Au midi, se trouvaient le bailliage et le pays d’Amiens et le Boulonnois au septentrion (avant 960, par démembrement du comté de Flandre).

[6] La seigneurie de Bellême est le domaine possédé par la famille de Bellême du 10ème siècle à l’an 1113. Située aux confins du duché de Normandie et du comté du Maine, elle s’étalait à son apogée du Passais à l’ouest au Saosnois à l’est en passant par la campagne d’Alençon et une partie du Perche. Outre sa capitale, Bellême, ses villes principales étaient Sées, Alençon et Domfront.

[7] La maison de Laval est une famille, ou plutôt une succession (en lignée féminine) de cinq familles de la noblesse française, qui fut influente dès le 11ème siècle, aussi bien dans le comté du Maine que dans le duché de Bretagne. À partir du 14ème siècle, elle devint, avec les Rohan et les Clisson, une des familles les plus puissantes du duché de Bretagne, tout en restant la première famille du Maine. Tout au long du Moyen Âge, elle sut préserver ses intérêts en maintenant une relation équilibrée entre les ducs de Bretagne et les rois de France. Néanmoins, à la fin de la guerre de Cent Ans, les comtes de Laval rejoignent la cause royale et participent aux batailles contre les Anglais. Les victoires successives de Charles VII leur permettent d’affermir encore leur position et leur fortune. À la fin du 15ème siècle, la maison de Laval a acquis un statut quasi princier, et elle possède de vastes domaines dans tout le Nord-Ouest de la France. Elle atteint son apogée sous la Renaissance, avant de décliner à partir du milieu du 16ème siècle.

[8] Le château de la Gravelle était un château situé à la lisière de la région forestière située sur les confins de la Bretagne. Il est construit sur les marches de Bretagne comme un grand nombre de châteaux. Le domaine est fondé par la famille de Laval au 12ème siècle. Il comprenait une motte féodale, entièrement cernée par des douves et une cour, avec un donjon quadrangulaire habité. Afin de favoriser sa mainmise sur ce secteur stratégique, Guy V de Laval développa les défrichements pour créer le village de La Gravelle. Jusqu’à la fin du 13ème siècle et au début du 14ème siècle, les Laval utilisent le château

[9] Le château de Montsûrs était un château situé à Montsûrs. Il reste deux tours du château où naquit André de Lohéac, compagnon de Jeanne d’Arc. Le château était situé sur des escarpements naturels renforcés par de profondes douves alimentées par la Jouanne et le Vesnard. La ville de Montsûrs était une des dix châtellenies du comté de Laval.

[10] L’abbaye ou prieuré Sainte-Catherine de Laval est une ancienne abbaye cistercienne située sur la paroisse de Grenoux, commune rattachée en partie au 19ème siècle à Laval en Mayenne.

[11] L’ancienne abbaye Notre-Dame de Bellebranche, cistercienne, est située à Saint-Brice dans le sud-est du département de la Mayenne, région dite Mayenne angevine