Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 10ème siècle > Raymond IV de Toulouse ou Raymond (III) de Toulouse

Raymond IV de Toulouse ou Raymond (III) de Toulouse

jeudi 3 octobre 2019

Raymond IV de Toulouse ou Raymond (III) de Toulouse (mort en 961)

Comte de Toulouse de 942 à 961

Le dernier comte mentionné avec certitude quant à sa biographie est Raymond Pons comte de Toulouse [1] de 924 à 942.

Fils de Raymond Pons de Toulouse dit Raymond III de Toulouse , comte de Rouergue [2] et de Toulouse, duc d’Aquitaine [3], comte d’Auvergne [4], marquis de Gothie [5]. Il épouse en 945 avec Emilde de Rouergue, fille de Hugues de Rouergue

Le Codex de Roda. Bien qu’écrit à une date ultérieure. Indique dans cette chronologie, que Garsinde, fille de Garcia II Sanchez de Gascogne, a épousé Raymond Pons, a eu,avec lui un fils Raymond qui à son tour a eu pour enfants Hugues et Raymond.

Son fils Hugues de Toulouse lui succéda jusqu’en 972.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Raymond (IV) de Toulouse /Portail de Toulouse /Catégories : Comte de Toulouse

Notes

[1] Le comté de Toulouse est un ancien comté du sud de la France, dont le titulaire était l’un des six pairs laïcs primitifs. Le comté de Toulouse est créé en 778 par Charlemagne, au lendemain de la défaite de Roncevaux, afin de coordonner la défense et la lutte contre les Vascons et intégré dans le royaume d’Aquitaine, lorsque celui-ci est créé trois ans plus tard.

[2] Le Rouergue est une ancienne province du Midi de la France correspondant approximativement à l’actuel département de l’Aveyron. Après avoir fait partie du comté de Toulouse, il fut rattaché à la Guyenne avant d’en être détaché lors de la formation de la province de Haute-Guyenne en 1779.

[3] Le duché d’Aquitaine est constitué en 675, à la mort de Childéric II. Il se reconstitue au 9ème siècle, comme héritier du royaume d’Aquitaine attribué à Pépin 1er d’Aquitaine (mort en 838). Il fut ensuite l’objet de luttes entre les comtes d’Auvergne, de Toulouse et de Poitiers.

[4] Le comté d’Auvergne est l’une des plus anciennes seigneuries de France, puisqu’elle a déjà été érigée à la fin de la période romaine. Durant l’ère mérovingienne, il devient même momentanément un duché. La famille des Comtes d’Auvergne gouverne le comté depuis le dixième siècle. Une crise éclate au sein de la famille en 1155, date à laquelle le comte Guillaume VII d’Auvergne est forcé par son oncle Guillaume VIII d’Auvergne à diviser le comté en deux. Guillaume VIII reprend le comté, tandis que Guillaume VII doit se satisfaire du titre de dauphin d’Auvergne. En 1360, le roi de France Jean II de France crée, sur la vieille Terre royale d’Auvergne, un duché d’Auvergne qui se transmet au sein de la famille royale

[5] actuel Languedoc