Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Turpion d’Angoulême ou Turpin

Turpion d’Angoulême ou Turpin

dimanche 4 août 2019, par ljallamion

Turpion d’Angoulême ou Turpin (mort en 863)

Comte d’Angoulême

Blason des comtes de PoitiersProbablement membre de la famille des Guilhelmides [1]. Son ascendance est incertaine. Les seules certitudes sont qu’il est frère d’ Émenon et de Bernard le Poitevin comtes de Poitiers*.

Malgré l’attitude de son frère le comte Émenon de Poitiers , qui soutient ouvertement les révoltes de Pépin Ier d’Aquitaine contre l’empereur Louis le Pieux, il est nommé par ce même empereur comme comte d’Angoulême [2] en 839, ce qui, selon Edouard de Saint-Phalle, indique que sa famille est puissante et à ménager.

Lorsque Émenon est déposé par Louis le Pieux, c’est à Angoulême auprès de Turpion qu’il va se réfugier.

En 844, il combat aux côtés de son cousin Guillaume de Septimanie, comte de Toulouse [3], sous les ordres de Pépin II d’Aquitaine. Le 14 juin 844, ils écrasent l’armée de Charles le Chauve à proximité d’Angoulême.

Selon le chroniqueur Adémar de Chabannes, Turpion fut tué le 4 octobre 863 près de Saintes [4] dans un combat contre les Vikings [5]. Il ne semble pas avoir eu d’enfant, car c’est son frère Émenon qui lui succède au comté d’Angoulême.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Turpion d’Angoulême/ Portail de la Charente/ comte d’Angoulême

Notes

[1] La famille des Guilhelmides ou Wilhelmides est un lignage de la noblesse franque du 8ème et 9ème proche de la famille carolingienne. Initialement implantée dans la région d’Autun, elle s’étend ensuite en Septimanie (Aquitaine et Languedoc). Cette famille tient son nom de Guillaume de Gellone, son représentant le plus célèbre, mais les prénoms de Thierry et Bernard sont les plus fréquents dans cette famille.

[2] Lorsque le comté était un fief qui eut sa propre maison, puis qui appartint à la maison de Valois, puis des ducs d’Angoulême qui furent créés dans la famille de Bourbon. Ce fief était à peu près équivalent à l’Angoumois. Il fut joint, lors de l’origine du système féodal, au comté de Périgord. Le comté d’Angoulême est réuni à la couronne en 1308, promis en 1328 (confirmé par le traité de Villeneuve-lès-Avignon du 14 mars 1336), à Philippe d’Évreux, mais jamais remis, enfin confisqué au fils (Charles le Mauvais) de ce dernier, il est finalement donné au connétable Charles de La Cerda en 1350, et revient à la couronne en 1354. Par le traité de Brétigny, il est ensuite cédé aux Anglais en toute souveraineté en 1360, mais repris en partie en 1372 et dans les années suivantes. Il devient ensuite l’apanage de Louis, duc d’Orléans, fils de Charles V et frère de Charles VI, à l’origine de la branche des Valois-Angoulême.

[3] Le comté de Toulouse est un ancien comté du sud de la France, dont le titulaire était l’un des six pairs laïcs primitifs. Le comté de Toulouse est créé en 778 par Charlemagne, au lendemain de la défaite de Roncevaux, afin de coordonner la défense et la lutte contre les Vascons et intégré dans le royaume d’Aquitaine, lorsque celui-ci est créé trois ans plus tard.

[4] Saintes est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime. Au 16ème siècle, les conflits entre factions catholiques et protestantes conduisent à la destruction partielle de plusieurs monuments de la ville. La paix revenue voit le développement d’une politique de contre-Réforme marquée par l’implantation de nombreux ordres religieux, tandis que la relative tolérance vis-à-vis des huguenots s’amenuise au fil des années, provoquant une émigration d’une partie de la population réformée.

[5] Les Vikings envahissent le territoire environnant Dublin au cours du 9ème siècle, établissant ainsi le royaume de Dublin, le premier et le plus durable des royaumes vikings en Irlande, Grande-Bretagne et dans toute l’Europe hors Scandinavie à l’exception du Royaume de Man et des Îles. L’étendue du royaume correspond peu ou prou à l’actuel Comté de Dublin.