Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Ademarus Engolismensis dit Adémar de Chabannes

Ademarus Engolismensis dit Adémar de Chabannes

mercredi 26 mars 2014

Ademarus Engolismensis dit Adémar de Chabannes (vers 989-1034)

Moine, chroniqueur et compositeur français

Adémar de Chabannes Moine, chroniqueur et compositeur français

Il naît probablement dans le village de Chabannes, près de Châteauponsac [1]. Très jeune, ses parents l’envoient à Angoulême, au monastère de Saint-Cybard [2], qu’il quitte ensuite pour celui de Saint-Martial à Limoges [3], où il poursuit ses études. Revenu à Saint-Cybard, il est ordonné prêtre, et devient l’un des plus influents personnages du monastère, dont il dirige les activités intellectuelles. C’est là qu’il commence à rassembler les matériaux qui nourriront ses chroniques.

Il se consacre à la rédaction d’une chronique d’Aquitaine, qu’il couple très vite à sa chronique des Francs.

En 1028, il repart pour Limoges où il se charge de faire la propagande de saint Martial , qu’il prétend être apôtre, et non simple confesseur et évêque.

Son initiative l’amène à rédiger une Vie de saint Martial en 1028-1029. La ferveur populaire née de la toute nouvelle dimension prétendument apostolique du saint incite les moines du monastère limougeaud à reprendre les textes relatifs à leur patron. L’intervention d’un prieur lombard mit un terme à cette manipulation, qui visait à terme à officialiser le caractère apostolique du saint.

Dès lors, Adémar ne se consacra plus qu’à l’érudition, et retourna à son monastère d’origine à Angoulême.

Il composa alors diverses poésies dédiées à saint Martial, des sermons, des copies de fables de Phèdre, ...

Il partit en pèlerinage à Jérusalem en 1033, et mourut en Terre sainte en 1034.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Pascale Bourgain, « Adémar de Chabannes », in Dictionnaire du Moyen Âge, Paris, PUF, 2004 (2e édition), p. 9-10.

Notes

[1] Châteauponsac est une commune française située dans le département de la Haute-Vienne, en région Limousin.

[2] L’abbaye de Saint-Cybard était une abbaye bénédictine située à Angoulême, en Charente.

[3] L’abbaye Saint-Martial est un important foyer de l’art, de la science et de la technologie qui rayonne, au Moyen Âge, sur l’ensemble du monde médio-latin. Située à Limoges, en Limousin, dans le département de la Haute-Vienne, elle naît en 848, sur ordre de Charles Le Chauve, de la transformation d’un chapitre de chanoines des servant le tombeau de saint Martial de Limoges en un établissement bénédictin Les chanoines de Saint-Martial, vivent sous le règne de Chrodegang, puis adoptent la règle de saint Benoît en 877. En 1063, ils adoptent la réforme clunisienne. Après avoir été l’un des centres culturels les plus influents du monde médio-latin au 12ème siècle, l’abbaye est transformée en collégiale en 1535, puis végète jusqu’à la Révolution. Dissoute en 1791, alors qu’elle est déjà à l’abandon, elle est physiquement démantelée en 1794.