Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Guy IV comte de Saint-Pol ou Guy IV de Châtillon

Guy IV comte de Saint-Pol ou Guy IV de Châtillon

samedi 2 mars 2019, par ljallamion

Guy IV comte de Saint-Pol ou Guy IV de Châtillon (vers 1254-1317)

Comte de Saint-Pol

Blason de Guy IV de Châtillon-Saint-PolFils de Guy III , comte de Saint-Pol [1] et de Mathilde de Brabant.

En 1292, il épousa Marie de Bretagne, fille de Jean II duc de Bretagne et Béatrice d’Angleterre . Il occupa le poste de Grand bouteiller de France [2].

Il fut placé dans un commandement conjoint avec Robert VI d’Auvergne de l’une des deux troupes de réserves françaises à la bataille des Eperons d’or [3].

Il réussi à s’échapper lorsque les Français furent mis en déroute par les Flamands, mais son frère Jacques Ier de Châtillon et plusieurs de ses proches furent tués.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Guy IV, Count of Saint-Pol/Traduit par mes soins

Notes

[1] Le comté de Saint-Pol (Saint-Pol-sur-Ternoise) correspond au pays du Ternois, région comprise dans le département du Pas-de-Calais entre l’Artois et la Picardie. Il tire son nom de sa capitale, Saint-Pol-sur-Ternoise, qui était à son origine une forteresse composée de deux châteaux très élevés, séparés par un fossé large et profond.

[2] Dans le royaume de France sous la dynastie capétienne, le bouteiller perd sa fonction de gestion des approvisionnements de la cour, rôle désormais dévolu à des échansons. Il est désormais chargé d’administrer le vignoble du domaine royal, fonction pour laquelle il perçoit une redevance sur certaines abbayes fondées par le roi. Le bouteiller est alors un des principaux officiers de la cour : il atteste très souvent les chartes royales. Aux 11ème et 12ème siècles, sous les règnes de Louis VI et Louis VII notamment, la famille de Senlis est traditionnellement attachée à cet office1, à tel point que son chef est souvent désigné sous le nom de « Bouteiller de Senlis ». À partir du 14ème siècle, le bouteiller porte le titre de Grand bouteiller de France, et la fonction devient purement honorifique.

[3] La bataille de Courtrai, connue sous le nom de bataille des éperons d’or, opposa l’armée du roi Philippe IV de France appuyée par les Brabançons de Godefroid de Brabant et les Hennuyers de Jean Sans-Merci, aux milices communales flamandes appuyées par des milices venues de Zélande et, peut-être, de Namur, le 11 juillet 1302 près de Courtrai