Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 12ème siècle > Étienne 1er de Penthièvre

Étienne 1er de Penthièvre

dimanche 30 décembre 2018, par ljallamion

Étienne 1er de Penthièvre (vers 1055/1060-1135/1138)

Comte de Trégor et de Guingamp-Seigneur de Goëlo-Comte de Penthièvre de 1093 à sa mort

Le TrégorFils cadet de Éon 1er de Penthièvre et de Agnès de Cornouaille il rassemble par le jeu des héritages l’ensemble des domaines contrôlés par sa famille.

Comte de Trégor [1] et seigneur de Goëlo [2] en 1079 à la mort de son père, il devient comte de Guingamp [3].

Il épouse Havoise fille de Thibaut III de Blois et de sa seconde épouse d’Adèle de Vermandois.

En 1093, Étienne devient comte de Penthièvre à la mort de son frère aîné Geoffroy 1er de Penthièvre et hérite de l’Honneur de Richmond [4], après la disparition d’Alain III le Noir son autre frère.

Dès 1118 il doit faire face à la rébellion de son fils aîné Geoffroy II Botherel qui réclame l’avance de sa part d’héritage et obtient le Penthièvre avec Lamballe [5] et Moncontour [6] et qui prend le titre comtal en 1120. Àprès sa mort, ses domaines sont partagés entre ses fils.

Étienne est le bienfaiteur de l’Abbaye de Bégard [7] dont il favorise l’établissement le 10 novembre 1130 selon la tradition. Il obtiendra le droit d’y être inhumé avec son épouse.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Frédéric Morvan la Chevalerie de Bretagne et la formation de l’armée ducale 1260-1341 Presses Universitaires de Rennes, Rennes 2009

Notes

[1] Le Trégor est une ancienne division administrative et religieuse constituant l’une des neuf provinces de Bretagne. Situé au nord-ouest de la Bretagne, il comprend la partie nord-ouest du département des Côtes-d’Armor et une petite partie du nord-est du Finistère, jusqu’à la rivière de Morlaix. Les villes principales sont Lannion, Morlaix, Perros-Guirec, Guingamp et Tréguier qui en est la capitale historique

[2] Le Goëlo est un ancien pays de Bretagne, correspondant initialement au pagus Gouelou, qui comprenait le nord-ouest de l’ancien évêché de Saint-Brieuc, sur la côte ouest de la baie de Saint-Brieuc, jusqu’à l’embouchure du Trieux. L’archidiaconé du Goélo comprenait, en plus de la définition actuelle du Goëlo, le secteur de Loudéac. Il correspondait à une bande de l’ouest de l’évêché de Saint-Brieuc. Le reste de l’évêché de Saint-Brieuc était appelé archidiaconé de Penthièvre. Son territoire correspond approximativement à l’ancien territoire romain du « velaviensis pagus ». Il comprend aujourd’hui, les cantons de Paimpol, Lanvollon, Plouha, Pontrieux, Plouagat, Châtelaudren, Etables-sur-Mer et les communes de Binic, Pordic, Plérin et Trémuson.

[3] Le Penthièvre est un pays traditionnel de la Bretagne, situé à l’est et au sud de Saint-Brieuc dans l’Est des Côtes-d’Armor actuelles. Il composait, avec le Goëlo, un des deux archidiaconés du diocèse de Saint-Brieuc et son titulaire était appelé « le Grand Archidiacre ».

[4] L’honneur de Richmond est le nom d’une possession féodale dont la majorité des terres était située au nord-ouest du Yorkshire, et dont le bénéfice avait été accordé au comte breton Alain le Roux par Guillaume le Conquérant, en 1071, à la suite de la conquête normande de l’Angleterre. Cet honneur, qui ouvrait obligation pour le feudataire de fournir 60 chevaliers pour le service de l’ost, était l’un des fiefs les plus importants de l’Angleterre normande, recouvrant près de 243 seigneuries dans onze comtés anglais.

[5] Lamballe est une commune française située dans le département des Côtes-d’Armor

[6] Moncontour est une commune française située dans le département des Côtes-d’Armor. Le village fut une place militaire importante au 12ème siècle, à cette époque Montcontour est une ville fortifiée qui permet au seigneurs de contrôler les alentours et d’asseoir leur autorité

[7] L’abbaye Notre-dame de Bégard, dans l’actuelle commune de Bégard (Côtes-d’Armor) est la première fondation cistercienne en Bretagne, établie le 10 septembre ou le 10 novembre 1130 par quatre moines de l’abbaye de l’Aumône près de Chartres en un lieu appelé Pluscoat ou Purcoat ou Pura Silva. Au doyenné de Lanvollon.