Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Philippe III de Namur

vendredi 4 mai 2018, par ljallamion

Philippe III de Namur (vers 1319-1336

Marquis de Namur de 1336 à 1337

Blason du marquis de Namur.Quatrième fils de Jean 1er , marquis de Namur [1], et de Marie d’Artois .

Il succéda en mars 1336 à son frère Gui II de Namur , alors qu’il se trouvait en Suède, à la cour de sa sœur la reine Blanche de Namur .

Il partit ensuite vers l’Orient, et débarqua dans l’île de Chypre [2]. Il s’y livra à de tels excès que les habitants de Famagouste [3] le massacrèrent avec ses compagnons.

Il fut inhumé avec son beau-frère le comte de Vianden dans l’église des Cordeliers à Famagouste.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Baron Emile de Borchgrave, « Philippe III de Namur », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 17, Bruxelles,‎ 1903

Notes

[1] Pendant plus de 5 siècles (de av. 907 à 1421) le comté de Namur était une possession territoriale héréditaire quasi autonome, mais relevant en droit du Saint Empire romain germanique. Au cours de l’histoire, quatre maisons l’ont gouverné. Chronologiquement, la maison de Namur (946-1196), la maison de Hainaut (1196-1212), la maison de Courtenay (1212-1263) et la maison de Flandre (1263-1429). Après la vente en viager du comté à Philippe le Bon par Jean III en 1421, le titre de "comte de Namur" se maintiendra jusqu’à la révolution française mais il ne sera plus porté, en plus de très nombreux autres titres, que par les descendants des ducs de Bourgogne.

[2] L’île de Chypre, que les anciens Égyptiens nommaient « Alachia », les anciens Assyriens « Iatnana » et les Phéniciens « Enkomi », était dès l’Antiquité au carrefour d’importants courants commerciaux, assimilant au fil des siècles différentes cultures provenant de la Crète minoenne, de la Grèce mycénienne et de tout le pourtour du bassin Levantin ; son nom de « Kupros » signifie cuivre, en référence aux importants gisements de ce métal, qui assurèrent sa renommée et sa prospérité dans l’ensemble du bassin méditerranéen. Chypre était aussi connue pour ses nombreuses épices et plantations. L’histoire de Chypre fut très mouvementée et l’île subit de nombreuses tutelles : hellénistique, romaine, byzantine, arabe, franque, vénitienne, ottomane et enfin britannique.

[3] Famagouste est une ville portuaire située sur la côte est de Chypre.