Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Samuel Scheidt

dimanche 23 juillet 2017

Samuel Scheidt (vers 1587-1654)

Musicien-organiste et maître de chapelle allemand

Élève de Jan Pieterszoon Sweelinck , il est l’une des principales figures de l’école d’orgue d’Allemagne du Nord au cours de la première moitié du 17ème siècle.

Fils d’un délégué municipal pour la bière et le vin. Ses deux frères cadets sont aussi musiciens.

Il étudie d’abord à Halle [1], où il est organiste à la Moritzkirche [2] de 1603 à 1604. Il part ensuite à Amsterdam, où il est l’élève de Jan Pieterszoon Sweelinck de 1607 à 1608. En 1609, il est nommé organiste de la Cour du légat de Magdeburg à Halle. Il joue à l’église [3] et compose pour la Cour.

En 1614, il rencontre Michael Praetorius qui devient à partir de 1615 maître de chapelle de la Cour. Scheidt le remplace à ce poste lorsqu’il n’est pas à Halle. En 1618, il se rend à Magdebourg [4] pour organiser la musique à la cathédrale avec Heinrich Schütz et Michael Praetorius. Il expertise un orgue à Bayreuth [5] avec Johann Staden .

Il est nommé maître de chapelle de la Cour du Margrave de Brandebourg [6] en 1619. Il publie au début des années 1620 de nombreux recueils de pièces, notamment les “Cantiones sacrae” en 1620, les “Ludi musici” [7], et surtout sa “Tabulatura nova I-III”, des œuvres pour clavier publiées en tablature. La Cour est dissoute l’année suivante en raison de la guerre de Trente Ans [8]. Il enseigne, exécute des commandes de l’étranger, et continue de publier notamment les quatre volumes du“ Geistliche Concerte” de 1631 à 1640. En 1627, il épousa Helena Magdalena Keller.

Il est nommé Director musices de la Marktkirche [9] de Halle en 1628, mais perd son poste deux ans plus tard à la suite d’une querelles avec l’organiste et le recteur du lycée, Christian Gueintz . Il retourne à la cour de Halle en 1638. Son“ Görlitzer Tabulatur-Buch” comprenant cent chorals paraît en 1650.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Julie Anne Sadie (dir.), Guide de la musique baroque, Paris, Fayard, 1995, p. 279.

Notes

[1] Halle est une ville d’Allemagne, située dans le land de Saxe-Anhalt sur les bords de la Saale. En 806, une forteresse fut érigée à l’emplacement de la ville actuelle pour protéger les nombreux gisements de sel que compte la région et qui donnèrent leur nom à la ville, hall signifiant « sel » en grec ancien et en vieux celtique. La ville eut son apogée à la fin du Moyen Âge, entre le 14ème siècle et le 16ème siècle. À cette époque fut construit le château Moritzburg qui fut jusqu’en 1541 la résidence favorite des archevêques de Magdebourg et de Mayence. Halle fut une ville universitaire importante dès le 17ème siècle.

[2] église Saint-Maurice

[3] chapelle Sainte-Madeleine au château de Moritzburg

[4] Magdebourg, est une ville d’Allemagne orientale, capitale du Land de Saxe-Anhalt, sur les rives de l’Elbe. Choisie par le premier empereur germanique Othon 1er vers 936 pour être la nouvelle capitale de l’Empire, Magdebourg a toujours été une des villes majeures de la vallée de l’Elbe.

[5] Bayreuth est une ville d’Allemagne, située dans une région boisée du nord de la Bavière, la Franconie. Elle est la capitale de la Haute-Franconie, un des sept districts qui forment la Bavière.

[6] Le titre de margrave était donné aux chefs militaires des marches (ou mark), dans l’empire carolingien, puis à certains princes du Saint Empire romain germanique. Le titre équivalent en français est marquis. Le margraviat est la juridiction sur laquelle il a autorité.

[7] musique de chambre instrumentale, quatre volumes publiés de 1621 à 1627

[8] La guerre de Trente Ans est une série de conflits armés qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Les causes en sont multiples mais son déclencheur est la révolte des sujets tchèques protestants de la maison de Habsbourg, la répression qui suivit et le désir de ces derniers d’accroître leur hégémonie et celle de la religion catholique dans le Saint-Empire. Ces conflits ont opposé le camp des Habsbourg d’Espagne et du Saint-Empire, soutenus par l’Église catholique romaine, aux États allemands protestants du Saint-Empire, auxquels étaient alliées les puissances européennes voisines à majorité protestante, Provinces-Unies et pays scandinaves, ainsi que la France qui, bien que catholique et luttant contre les protestants chez elle, entendait réduire la puissance de la maison de Habsbourg sur le continent européen.

[9] L’église du marché de Notre - Dame, est la plus jeune des églises médiévales de la ville de Halle et l’un des bâtiments les plus importants de la fin de la période gothique au centre de l’Allemagne. L’église a célébré son 450ème anniversaire en 2004.